Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZFrank Zappa › Have I offended someone ?

Frank Zappa › Have I offended someone ?

15 titres - 63:46 min

  • 1/. Bobby Brown Goes Down
  • 2/. Disco Boy
  • 3/. Goblin Girl
  • 4/. In France
  • 5/. He's So Gay
  • 6/. Sex
  • 7/. Titties N Beer
  • 8/. We're Turning Again
  • 9/. Dumb All Over
  • 10/. Catholic Girls
  • 11/. Dinah-Moe Humm
  • 12/. Tinsel Town Rebellion
  • 13/. Valley Girl
  • 14/. Jewish Princess
  • 15/. Yo Cats

chronique

Styles
pop
progressif
rock
Styles personnels
satirique / parodie / disco

D'une façon très différente d'autres artistes partis trop tôt, comme Hendrix, 2Pac ou encore Patrick Topaloff, mais avec une régularité similaire, Frank Zappa continue de sortir des albums depuis l'au-delà. Si l'on peut douter que Dieu, après avoir essuyé tant de blasphèmes du vivant du moustachu (en gros, dans Dumb All Over, il lui fait le coup de Didier Bourdon dans les 3 Frères : "T'es moche, pis t'es con"), ait accepté d'accueillir de bon cœur cet emmerdeur de première classe dans son royaume, on ne peut que constater la clémence - négligence ? - de Satan qui laisse l'impudent continuer de sortir des disques depuis l'enfer, où Zappa est probablement aux prises avec le gouvernement de coalition Nixon/Reagan. Trêve de délires, tout ça pour vous dire que le Zappa Family Trust (bien qu'il s'agisse ici de Ryko, on imagine que les ayant-droit ont eu leur mot à dire) gère l'héritage posthume (colossal, faut-il le préciser) du musicien avec un peu plus de sérieux que la famille Hendrix, en veillant à garder à chaque sortie une unicité thématique et conceptuelle infaillible, bien que pas toujours bien annoncée par la pochette et le titre. Un legs assez conséquent mélangeant concerts exhumés, chutes studios, voire authentiques albums pensés et conçus par le maître avant sa mort, dont j'entreprends donc de vous parler (car il y a du très bon dans le lot), en commençant courageusement avec une... compil' ! Oui, mais pas n'importe laquelle. Plus efficace que le prétendu best-of Pop "Strictly Commercial" en bien des points, Have I Offended Someone prend un malin plaisir à regrouper les chansons aux lyrics les plus offusquants pour nos cul-bénis américains bien aimés. Période satirique oblige, on se retrouve quasiment avec un best-of des années 80 de Zappa, décennie bien évidemment plutôt décevante compte tenu de ce qui a précédé. Si j'avais imaginé un jour chroniquer du Zappa, et surtout des 80's... Mais force est de constater que cette compil', non content d'être un bon résumé des titres Pop de cet ère fastidieuse (beaucoup d'albums quand même!), se révèle en fait LA porte d'entrée idéale à l'univers du guitariste pour les anglophones ! C'est bien simple, on ne fait que se poiler. Dès Bobby Brown judicieusement placé en ouverture, qui est devenue encore plus drôle depuis que le rappeur du même nom s'est fait connaître par ses frasques dans les années 90 (et Whitney Houston qui prend sa défense avec encore plus de zèle que les cruches évoquées par Zappa dans ses chansons...). La réalité dépasse parfois la fiction, et pourtant, Dieu (encore ce vieux shnock) sait que Zappa en faisait des tonnes. Bobby Brown, c'est aussi pas mal de gens qu'on connaît tous, amis ou ennemis, finalement... Disco Boy est un tube du même acabit, sérieusement mieux composé, dans le style, que pas mal d'authentiques hits du grenier Disco au 1er degré. Un diptyque qui nous rappelle que les kékés ont bel et bien toujours existé. Autre morceau de choix, injustement oublié parmi son œuvre : l'hilarant In France dont la morale est "N'essaye jamais de te faire sucer le popaul en Fraaaaaance !"... Un incroyable boogie-rock, où Johnny Guitar Watson pointe du doigt pendant 3min30 la bonne vieille hygiène de la France giscardienne. J'espère pour mes parents qu'il exagérait quand même un peu. Mais le clou du spectacle, c'est évidemment Titties & Beer, ici dans une version éditée pour vos surboums, relecture bien particulière du mythe de Faust, avec un loubard de province bien old school dans le rôle de Faust, et le futur batteur de Korn (l'après-zappa, c'est toujours moche...) dans le rôle du diable. De Tenacious D avant l'heure tiens, en au moins aussi drôle. Catholic Girls est peut-être le seul morceau qui perd à être sorti de son contexte (tout l'album Joe's Garage aurait pu figurer ici...). On passe ensuite de Dinah-Moe Humm, stéréotype de la hippie goulue 70's, à Valley Girl, le cliché d'adolescente superficielle, accro au shopping des 80's. En passant bien sûr, par Tinsel Town Rebellion, charge acerbe contre la new wave à la Duran Duran qui sévissait jadis (ironie suprême, Warren Cuccurullo, ex-zicos de Zappa, finira par échouer chez eux !). Quant à Jewish Princess, c'est carrément formidable de méchanceté gratuite et de drôlerie, faut bien l'avouer. Le reste est presque toujours excellent musicalement dans un genre souvent easy listening parodique ultra léché, mais moins désopilant et gratuitement méchant, puisque c'est le cas ici (quoique, He's So Gay... Il faudrait le faire écouter au petit Mika, hin hin). À noter que tous les morceaux sont en version légèrement remixée, le plus souvent raccourcie de quelques menues longueurs, bref, un prétexte pour cette compil thématique. Évidemment, vu la discographie de Zappa, il manque forcément des titres à la pelle... "Honey don't you want a man like me", "I have been in you" ou encore "The Illinois Enema Bandit". Sur ce, je vous laisse, l'écoute de In France m'a un peu culpabilisé, je vais prendre ma douche mensuelle avant d'aller pisser un coup sur le mur du voisin...

note       Publiée le mercredi 16 juin 2010

partagez 'Have I offended someone ?' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Have I offended someone ?"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Have I offended someone ?".

ajoutez une note sur : "Have I offended someone ?"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Have I offended someone ?".

ajoutez un commentaire sur : "Have I offended someone ?"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Have I offended someone ?".

Potters field › mercredi 16 juin 2010 - 20:33  message privé !

pas gagné hélas. heureusement la communauté de fans elle est plus qu'active !

Death4u › mercredi 16 juin 2010 - 20:14  message privé !

Reviens, Zappounet :(