Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSKlaus Schulze › Irrlicht

Klaus Schulze › Irrlicht

cd • 4 titres

  • 1Satz Ebene23:23
  • 2Satz Gewitter / Energy Rise - Energy Collaps05:39
  • 3Satz Exil Sils Maria21:25
  • 4Dungeon (bonus track)24:00

enregistrement

. .

line up

Klaus Schulze (orgue, synthétiseur moog VCS III et effets)

remarques

. .

chronique

Styles
electro
Styles personnels
Électronique ambiant berlin school

Autant le dire en entrée de jeu, ce n’est pas avec Irrlicht que j’ai apprivoisé la musique de Klaus Schulze. Si je me rappelle bien, j’avais trouvé ça carrément ennuyant. De l’anti-musique que je me disais. J’écoutais encore Meddle de Pink Floyd et aussi Led Zeppelin IV, donc vous comprendrez qu’Irrlicht débarquait d’une autre planète. Plus tard, lorsque que j’ai appris à connaître la musique de Klaus un peu mieux, Irrlicht et Cyborg étaient de ceux qui ne m’attiraient pas. Je me demandais même comment certaines personnes pouvaient aimer cette musique bizarre et flottante qui me semblait sans âmes, ni profondeur. À l’époque, la presse spécialisée en musique underground et expérimentale criait au génie. Schulze avait la palme et on vantait les mérites de cette œuvre avant-gardiste (certains disaient que Schulze avait 20 ans d’avance sur ses pairs) ‘’qui était une stupéfiante symphonie pour orchestre et machines électroniques qui laisse bouche bée. La beauté da la musique en fait oublier la nouveauté’’. (Hervé Picard/Best 1973). Et je lisais Best, de même qu’Extra et Rock’n’Folk (ici au Québec, nous n’avions aucune autre source pour la musique contemporaine, c’était à peine si l’on parlait de Floyd ou Zep…la Sibérie de la culture quoi!). Alors quand j’ai entendu les premières lignes, je peux vous dire que mes potes et moi, on s’est regardés…..!Près de 35 ans plus tard, Revisited Records sort une nouvelle édition remasterisée, additionnée d’une longue pièce en bonus, pour les fans et collectionneurs de Klaus Schulze. Vu que je n’ai que le vieux 33 tours tout égratigné et que je suis un fan de KS, je me suis laissé tenter. Même si je savais que je pénétrerais un univers sombre et ambiant, car aujourd’hui mes goûts n’ont pas tout à fait changés. La musique flottante n’est toujours pas mon genre. Donc c’est plutôt avec mes oreilles actuelles que je vais vous parler de cette œuvre d’hier qui marquera la musique de demain, et dont les souffles synthétiques nourrissent toujours les œuvres d’aujourd’hui. Satz Ebene est une étrange incantation. Une longue pièce flottante qui traîne son harmonie pathétique sur une grosse orgue qui aurait fait les délires du fantôme. Un titre qui sort tout droit des atmosphères glaciales de Zeit. Un long solo d’orgue suspendu qui flotte avec ses ondulations jusqu’au très ambiant, glacial et lugubre Energy Rise, qui est aussi flottant et abstrait que Satz Ebene. Satz Exil Sils Maria est tout aussi planant, mais l’ambiance est moins sombre, moins intriguant que Satz Ebene. C’est une longue kermesse sonore qui change subtilement de course sans pour autant gagner en rythme. Dungeon est la pièce en prime. Elle aurait été composée au début des années 70 et c’est tout à fait vraisemblable car elle chevauche l’esprit synthétique d’Ebene et d’Exil Sils Maria.
Non, mes oreilles n’ont pas subies l’évolution contemporaine pour les grandes messes synthétiques vaporeuses. Je reste toujours une âme de rythme, même si j’apprécie de plus en plus la musique ambiante. Par contre j’aime la musique qui bouge sur des rythmes en permutation. Irrlicht n’est pas de ce genre. En contrepartie, l’écoute attentive de ce remasterisé m’a fait découvrir les racines et le génie avant-gardiste que l’on attribuait à Schulze, quoique je fusse fortement d’accord avec cette hypothèse. On y perçoit les idées et les grandes lignes créatives qui allaient servir de tremplins musicaux pour créer ses fabuleux titres qui vont se succéder jusqu’à X. C’est un long voyage planant, une symphonie pour orgue atmosphérique à la grandeur et aux importances des œuvres minimalistes de Steve Reich et Philip Glass.

note       Publiée le mardi 20 juin 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Irrlicht".

notes

Note moyenne        23 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Irrlicht".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Irrlicht".

Demonaz Vikernes › vendredi 22 mai 2020 - 08:34  message privé !  Demonaz Vikernes est en ligne !

Et maintenant c'est l'un des Schulze que je me passe le plus régulièrement. Une oeuvre vraiment difficile et fascinante. Il prend une boule de plus tous les 2 ans, on se revoit en 2022.

Note donnée au disque :       
dimegoat › vendredi 20 mars 2020 - 11:09  message privé !

Inquiétant et poignant.

Demonaz Vikernes › mercredi 21 février 2018 - 15:22  message privé !  Demonaz Vikernes est en ligne !

Après multiples écoutes de mon LP, je fini par briser (un peu) la carapace de cette montagne pour m'y trouver un abri. Mais vraiment, l'absence de Dungeon de l'album d'origine est le plus gros défaut que je peux lui trouver aujourd'hui.

Note donnée au disque :       
zugal21 › vendredi 14 octobre 2016 - 14:10  message privé !

Lancinant souvent, hiératique souvent aussi, et plus que discrètement oppressant parfois.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › jeudi 24 décembre 2015 - 15:24  message privé !  Demonaz Vikernes est en ligne !

Autant j'ai du mal à rentrer dans l'album d'origine, autant Dungeon est une sacré réussite...

Note donnée au disque :