Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNamlook & Schulze › The Dark Side of the Moog X - Astro Know Me Domina

Namlook & Schulze › The Dark Side of the Moog X - Astro Know Me Domina

  • 2005 • Fax PK 08/168 • 1 CD

6 titres - 50:20 min

  • Part I 16:51
  • Part II 3:22
  • Part III 4:05
  • Part IV 11:50
  • Part V 8:56
  • Part VI 5:09

line up

Klaus Schulze (claviers, électronique et effets), Pete Namlook : Keyboards, électroniques, programmation & FX

remarques

chronique

Autant le 9 était mélodieux, avec son cachet expérimental, autant le 10 est ennuyeux avec son univers hétéroclite ambiant, entrecoupé de quelques bribes animées de mouvement ‘’down tempo’’. Un opus plus près des territoires Namlook que de Schulze.
D’ailleurs, la 1ière partie ouvre sur un monologue de Namlook qui vante les mérites de cette dernière œuvre. Une œuvre qui s’embrouille dans un univers métalliquement froid où les synthés régurgitent des flux sonores plus fuyants qu’attirants. Le mouvement est lent, par moments monocordes, et trempe dans une atmosphère bizarroïde sans effets captivants jusqu’aux premiers balbutiements mécaniques de la partie II. Un bafouillage timide sur une ligne sans vie qui s’éveille un peu plus, et de façon aléatoire, sur la Partie III où un premier, et bref, volet mélodieux est exploité sur un piano sous une atmosphère de criquets hallucinogènes.
La partie IV s’anime d’un rythme séquentiel à la Schulze, dans les plus pures atmosphères Schulziennes. Rythmes ‘’groovy’’ sur un mouvement intercalé de brises atmosphériques, avant de reprendre son tempo soutenu par de bonnes percussions syncrétiques. Du grand Schulze qui sauve la piètre qualité de cette 10ième et dernière collaboration Namlook/Schulze.
Ambiantes, mais plus appétissants, les parties V et VI complètent Astro Know Me Domina sur une note plus éthérée. Fort nuancé, le synthé souffle de belles strates mélancoliques qui aboutissent dans l’univers corrosif de VI, avec ses belles boucles lancinantes qui attendent tranquillement la fin de cette domination ambiante de Astro Know Me Domina. Oui, une chance qu’il y a cette partie IV, car TDSOTM X serait un pur navet….J’ai pas aimé. Il me semble qu’il se fait mieux en matière d’ambiant psychédélique.

note       Publiée le mercredi 19 mars 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Dark Side of the Moog X - Astro Know Me Domina".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Dark Side of the Moog X - Astro Know Me Domina".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Dark Side of the Moog X - Astro Know Me Domina".

snooky › dimanche 15 mai 2011 - 14:19  message privé !

Ennuyeux ce volume X ! Parce que le moindre que l'on puisse dire, c'est qu'il ne se passe pas grand chose.Et même pour ainsi dire rien.J'aime bien l'ambient mais là ca frise le remplissage. alors effectivement, il y a la partie IV très réussie et, à la limite, la partie V aux sonorités un peu "cyborgiennes".Est ce suffisant ? Pour moi non !Parce que tout le reste,c'est du raplapa de chez raplapa. Un chef d'oeuvre d'ennui et de platitude.

""Il me semble qu’il se fait mieux en matière d’ambiant psychédélique."" Ma réponse est oui.Et heureusement d'ailleurs !