Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Tear Garden › The tear garden

The Tear Garden › The tear garden

cd • 4 titres • 27:09 min

  • 1The center bullet
  • 2Ophelia
  • 3The tear garden
  • 4My thorny thorny crown

enregistrement

Produit par David Ogilvie

remarques

La pochette du haut correspond à l'édition Nettwerk, et celle du bas à l'édition PIAS.

chronique

Styles
gothique
cold wave
psychédélique
Styles personnels
synth pop psychédelique

Et hop, encore un truculent ep de chez Nettwerk au numéro de série impayable ! J’ai choisi celui-là pour deux raisons : d’abord, parce qu’il est un peu dans la continuité chromatique de ce Take Five bleu nuit de Chris & Cosey, et ensuite parce que cela me permet de vous présenter l’un des groupes les plus bizarres en matière de synth pop / new wave barrée / pop diphragmatique (c’est vous qui voyez) des années 80 : j’ai nommé Tear Garden. Et pour cause : il y a du Skinny Puppy et du Legendary Pink Dots dedans ! Vu la haute estime en laquelle je tiens ces derniers, vous ne risquiez pas d’y couper. Tear Garden est donc le side-project au long cours d’Edward Ka-Spel, leader des points roses tout juste évoqués, et de cEvin Key, qui n’était autre que le soundman des concerts des Dots en 85 à Vancouver, le fief du bout du monde de Skinny Puppy. Ni une ni deux, Ka-Spel, acharné de travail et charmé en retour par la musique difforme du groupe canadien, s’enferme en studio avec Key et pond ce premier EP très electronique. On est logiquement proche du son des Pink Dots de cette folle époque, avec forcément des restes rythmiques d’indus à la Skinny Puppy… La carcasse du chiot famélique qu’ont laissé les claviers vautours en somme. La prod, délicieusement datée, est un travail de haute couture synthétique, greffant jabots psychédéliques sur les chemises grises 100% synthés et boîtes à rythmes d’un New Order, par exemple. C’est donc aquatique et sensuel dès The Center Bullet, toute première chanson écrite par les deux allumés (qui figure chanté par Key sur la réèd de Bites de Skinny Puppy) où il est question d’une Lucretia rampant dans le temple… Ka-Spel semble défoncé par la marchandise des Skinny Pup’, il sait plus trop où il habite (mais l’a-t-il jamais su, me direz vous), délivrant avec Ophelia une jolie histoire d’amants sous les bombes, sur laquelle se répandent moult synthés froids et rythmes parfaits pour un dancefloor goth de l’époque… Les expérimentations chaotiques propres aux deux groupes sont au rendez vous, mais c’est avec la chanson éponyme qu’une identité bien propre va apparaître : n’ayant que le matos de Cevin Key et ses acolytes sous la main, le groupe fraîchement composé part ici dans une direction beaucoup plus romantique et downtempo, laissant venir une "gentle rain" éthérée entre les piliers de marbre (cette rythmique, binaire et vespérale). Des paroles aussi énigmatiques qu’attirantes (typiques des Pink Dots, a vrai dire), quelques samples bizarres, un genre d’appendix sonore où se télescopent clochettes, chants grégoriens, cordes noires et sons sous influence à la Puppy (My Thorny Thorny Crown), et vous tenez une face B hors du commun. Et le défaut des faces B hors du commun, ceux qui en ont l’habitude le savent, c’est de prouver que le groupe aurait pu bien mieux faire sur la face A… Mais les bougres allaient remettre ça…

note       Publiée le jeudi 26 novembre 2009

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "The tear garden" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "The tear garden".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "The tear garden".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "The tear garden".

E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Excellent EP, une synthpop gothique et psychédélique qui touche parfois à l'electro-indus et ses atmosphères. Ça fait plus Pink Dots que Skinny Puppy donc ce n'est pas un véritable mélange des deux mais ça reste intéressant pour le fan de SP. "Ophelia" est superbe.

Note donnée au disque :       
Rendez-Moi Envoyez un message privé àRendez-Moi

To Be An Angel Blind The Crippled Soul Divide a l'air bien cool, je vais pas tarder à le choper

Rendez-Moi Envoyez un message privé àRendez-Moi

j'vais essayer les deux premiers, cholis titres, merci pour ta rapidité !

dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

il y a des compils mais comme tu demandes des albums je dirai : To Be An Angel Blind The Crippled Soul Divide et Tired Eyes Slowly Burning (qui contient cet ep dans sa version cd). Sheila liked the rodeo est pas mal non plus. Je suis moins fan des récents.

Rendez-Moi Envoyez un message privé àRendez-Moi

à mon tour pour les recommandations : vous auriez un ou deux albums pour commencer dans la vingtaine (pas loin en tout cas) de ce groupe si aguichant?