Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFuneral (nor) › As the light does the shadow

Funeral (nor) › As the light does the shadow

cd • 10 titres • 00:00 min

  • 1The Will to Die
  • 2Those Fated to Fall
  • 3The Strength to End It
  • 4The Elusive Light
  • 5In the Fathoms of Wit and Reason
  • 6Towards the End
  • 7Let Us Die Alone
  • 8The Absence of Heaven
  • 9Hunger
  • 10Fallen One

line up

-Frode Forsmo (chant+basse) -Mats Lerberg (chant+guitare) -Erlend E.Nybø (guitare) -Jon Borgerud (claviers) -Anders Eek (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal
heavy metal
metal extrême
doom metal
Styles personnels
gothic metal automnal ?

J’ai longuement réfléchi avant de vous parler de cet album. (et attendu l’éventuelle chro d’un poky ou d’un yog). Etant un fan invétéré de doom traditionnel, je m’étais dit que ce As the light does the shadow aurait quelque chance de me plaire, probablement inconsciemment alléché par la présente de Rob Lowe au générique, gorge profonde et ténébreuse déjà entendue chez Candlemass et Solitude Aeturnus. Bien que Lowe n'apparaisse que sur In the fathoms of wit and reason, aux côtés de Warrel Dane de Nevermore, on aurait pu s’attendre à quelques similitudes, Candlemass étant « la raison même de l’existence de Funeral », de l’aveu même d’Anders Eek, le batteur… Que nenni, il y a beau chercher dans les quelques 72 (ouch !) minutes de cet album, pas la moindre trace de bon vieux doom à l’ancienne ou même de heavy ici. La maison de disque tente de les vendre comme les « pères fondateurs du Funeral Doom ». Sans ironie. Or, on est plutôt situé dans un dark metal à la Katatonia période Brave Murder Day, mâtiné de doom atmo voire sympho, mais en gardant toujours une production très propre, très impressionnante aussi, avec cordes et harmonies vocales façon chants grégoriens (l’élégant a cappella de Fallen One, façon chant mongols). Le chant est clair, les tempos ni trop lents ni trop rapides, quant à l’ambiance, elle se veut ultra sombre et dépressive, le groupe ayant traversé une phase de noirceur et d’introspection sans précédent lors de sa conception (bassiste suicidé en 2003, gratteux overdosé en 2006... Gloups). Et c’est bien là que le bât blesse. Funeral, dans sa sincérité, veut TROP bien faire, trop en faire, trop d'arrangements, trop de chant résigné et monocorde... La pochette (très belle, soit dit en passant) en fait des louches et des louches, avec vanitas, corbeaux et autres symboles un peu lourdauds… Les paroles, hum… Rien que les titres attestent de la diversité extraordinaire des thèmes abordés ici : « La volonté de mourir », « la force d’en finir » (et ses synthés champêtres), « vers la fin », « laisse nous mourir seuls »… Ok, les mecs, mais à part ça ? Les puristes (qui doivent déjà être en train de jeter des ossements sur l’écran) rétorqueront que c’est le genre qui veut ça, et que Funeral respecte les canons du style, point barre. Mais jusqu’à preuve du contraire, le Doom est un genre qui part de Black Sabbath pour aller jusqu’à des choses expérimentales et extrêmes comme Esoteric en passant par des mecs qui savent s’amuser comme Reverend Bizarre, Cathedral ou Electric Wizard. Il est donc possible de faire autre chose du rabâchage. Encore faut-il avoir l’inspiration. Je mets deux, car écouté de loin, cet album passe aussi bien que le pot au feu de maman (vous savez, celui auquel vous êtes trop habitués pour admettre qu’il est franchement pas bon – pas dégueulasse, mais franchement fade).

note       Publiée le vendredi 4 décembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "As the light does the shadow".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "As the light does the shadow".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "As the light does the shadow".

pokemonslaughter › samedi 3 juillet 2010 - 11:39  message privé !
avatar

Un peu comme de la grim double, une tu te régales, deux, t'as déjà envie de gerber. From theses wounds, as the light does the caca, non.

varg › samedi 5 décembre 2009 - 01:23  message privé !

le pot au feu c'est dégueulasse, surtout celui de maman.

Raven › samedi 5 décembre 2009 - 00:16  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

Arrêtez, vous aller me donner envie de le réécouter

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › vendredi 4 décembre 2009 - 21:35  message privé !

Death to Jex Thoth.

Møjo › vendredi 4 décembre 2009 - 16:32  message privé !

Arrêtez, vous aller me donner envie de le chroniquer sans même l'avoir écouté. Ce serait d'ailleurs un exercice assez intéressant.

Note donnée au disque :