Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBill Bruford › The Bruford tapes

Bill Bruford › The Bruford tapes

9 titres - 47:11 min

  • 1/ Hell's Bells (4:35)
  • 2/ Sample and Hold (7:03)
  • 3/ Fainting in Coils (6:56)
  • 4/ Travels with Myself and Someone Else (4:38)
  • 5/ Beelzebub (3:52)
  • 6/ The Sahara of Snow, part one (5:05)
  • 7/ The Sahara of Snow, part two (3:32)
  • 8/ One of a Kind, part two (8:45)
  • 9/ Five G (2:45)

enregistrement

My Father's Place, Roslyn, New York City, USA, WLIR FM 92.7, 12 juillet 1979

line up

Bill Bruford (percussions, batterie), Dave Stewart (claviers), John Clark (guitare), Jeff Berlin (basse, chant)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité. La réédition 2005 sur Winterfold Records comprend un titre bonus de qualité audio discutable, "The Age of Information" (8:36), enregistré en concert au Paradise, Boston, Massachussets, USA, le 21 juin 1980, portant la durée du disque à 55:47

chronique

Styles
jazz
progressif
Styles personnels
canterbury > fusion

Bien que la carrière de Bill Bruford en tant que leader n'a jamais eu et n'aura jamais la même aura que sa contribution essentielle à des oeuvres qui, elles, demeureront, pour longtemps encore impérissables, elle n'est pas pour autant dépourvue de qualités. On passe souvent en revue ses trois premiers albums studio aussi remarquablement executés que peut-être complètement anecdotiques. Mais on oublie avec presque la même constance qu'au milieu de tout ça, Bruford trouva le temps de publier "The Bruford Tapes", une collection de neuf titres capturés live lors d'une émission radio new-yorkaise et qui présente le grand avantage de rassembler sans doute parmi les meilleurs moments de ses deux premiers essais. C'est ainsi que l'on retrouve la quasi intégralité de "One of a Kind", sans les plutôt futiles "The Abingdon Chasp" et "Forever Until Sunday" (quoique "Travels with Myself and Someone Else" ait été retenu), et deux des plages les plus ébouriffantes de "Feels Good to Me", à savoir "Sample and Hold" et "Beelzebub". "The Bruford Tapes" s'impose donc comme un judicieux compromis pour ceux qui auraient peur de se risquer d'emblée dans un univers musical qui leur inspire la plus grande des méfiances. La qualité de l'enregistrement ne laisse pas à désirer, comme c'est généralement le cas avec pareille production, et l'interprétation exemplaire confère à l'ensemble une réelle énergie qui manquait peut-être aux essais studio. L'intervention chaleureuse d'un public à priori tout acquis à leur cause vient y mettre son grain de sel. Enfin, "The Bruford Tapes" a le mérite d'introduire "l'inconnu" John Clark (sic), le guitariste sensé remplacer Allan Holdsworth. A l'entendre, on a bien du mal à imaginer que ce soit quelqu'un d'autre qu'Allan Holdsworth lui-même qui joue tant il partage avec ce dernier la même sonorité et la même dextérité, jusque dans ses parties anguleuses les plus vicieusement négociées. Pourtant, les photos attestent bel et bien qu'il s'agit d'une autre personne... Bien des années plus tard, le mystère reste entier !

note       Publiée le samedi 23 juillet 2005

partagez 'The Bruford tapes' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Bruford tapes"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Bruford tapes".

ajoutez une note sur : "The Bruford tapes"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Bruford tapes".

ajoutez un commentaire sur : "The Bruford tapes"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Bruford tapes".