Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHRoy Harper › HQ

Roy Harper › HQ

cd | 10 titres | 60:57 min

  • 1 The game (parts 1-5) [13:42]
  • 2 The spirit lives [4:15]
  • 3 Grown ups are just silly children [2:55]
  • 4 Referendum (legend) [3:49]
  • 5 Forget me not [2:24]
  • 6 Hallucinating light [6:24]
  • 7 When an old cricketer leaves the crease [7:28]
  • 8 The spirit lives (early mix) [4:36] [bonus ]
  • 9 When an old cricketer leaves the crease (live) [7:51] [bonus ]
  • 10 Hallucinating light (7" single version) [6:24] [bonus ]

enregistrement

EMI Studios, Abbey Road, Angleterre, 1975

line up

Steve Broughton (batterie), Bill Bruford (batterie), David Gilmour (guitare), Roy Harper (guitare acoustique, chant), John Paul Jones (basse), Chris Spedding (guitare), Ray Warleigh (saxophone), David Cochran (basse)

remarques

http://www.royharper.com/

chronique

Le tapis rouge déroulé depuis ses tous débuts en l'honneur de Roy Harper ne se dément toujours pas. "HQ" comporte la liste la plus impressionnante d'invités prestigieux que le guitariste ait jamais eu sous sa main, faisant par là-même de ce disque son album le plus rock. À cette même époque, Roy Harper venait de fonder le groupe Trigger en compagnie de David Cochran, l'ex-Nucleus Chris Spedding et l'ex-King Crimson Bill Bruford ... Il les retrouve ici, mais pas que eux. Viennent s'ajouter à la liste Messieurs David Gilmour et John Paul Jones qu'il est inutile de présenter, je pense. Mais si pour enregistrer un chef-d'oeuvre il suffisait de réunir un panthéon de musiciens de classe internationale, ça se saurait ... L'histoire a démontré que c'était rarement le cas. Bien qu'étant convenablement produit et exécuté (le contraire eut été impardonnable), apparaîssant comme une oeuvre mûrement réfléchie et pertinente quant à l'objectif visé, "HQ" sonne aujourd'hui comme un disque terriblement daté. En s'écartant peut-être de manière trop drastique de l'univers doucement tourmenté du troubadour des temps modernes, "HQ" se donne des airs d'album faussement progressif qui ne pourra jamais satisfaire les deux parties concernées du public. Les rythmes sont appuyés, les guitares déboulent sur chaque titre, assurant leur petit quart d'heure de gloire à chaque intervenant, et on n'a de cesse de se demander où a bien pu passer toute la profondeur que l'artiste donnait encore il y a peu à ses chansons ? Un non-sens parmi d'autres qui en dit long sur les effets pervers induit ainsi encourus : le rockabilly de "Grown Ups Are Just Silly Children" joué à la batterie par Bill Bruford alors que tout le monde sait que ce batteur n'a aucun sens du groove ! Le bout du tunnel intervient tardivement avec un bien trop court "Forget Me Not", seule plage acoustique de l'album. Suivent la ballade "Hallucinating Light" et "When An Old Cricketer Leaves The Crease" qui viennent définitivement calmer le jeu d'un album qui, dès le départ, semblait s'être trompé de casting.

note       Publiée le vendredi 24 juillet 2009

partagez 'HQ' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "HQ"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "HQ".

ajoutez une note sur : "HQ"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "HQ".

ajoutez un commentaire sur : "HQ"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "HQ".