Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › The ProjeKcts

King Crimson › The ProjeKcts

44 titres - 226:14 min

  • ProjeKct One "Live at the Jazz Cafe": 1/ 4 i 1 (6:11) - 2/ 4 ii 1 (3:29) - 3/ 1 ii 2 (4:27) - 4/ 4 ii 4 (7:58) - 5/ 2 ii 3 (4:27) - 6/ 3 i 2 (8:14) - 7/ 3 ii 2 (6:32) - 8/ 2 ii 4 (4:27) - 9/ 4 i 3 (4:34)

    - ProjeKct Two "Live Groove": 1/ Sus tayn z (8:05) - 2/ Heavy construKction (5:11) - 3/ The deception of the thrush (7:33) - 4/ X chayn jiz (6:01) - 5/ Light construKction (5:17) - 6/ Vector shift to planet Detroit (3:41) - 7/ Contrary construKction (4:55) - 8/ Live groove (10:50) - 9/ Vector shift to Planet Belewbeloid (1:24) - 10/ 21st century schizoid man (3:52)

    - ProjeKct Three "Masque" : 1/ Masque 1 (5:40) - 2/ Masque 2 (3:13) - 3/ Masque 3 (6:17) - 4/ Masque 4 (3:10) - 5/ Masque 5 (3:19) - 6/ Masque 6 (0:45) - 7/ Masque 7 (3:21) - 8/ Masque 8 (4:26) - 9/ Masque 9 (2:40) - 10/ Masque 10 (6:11) - 11/ Masque 11 (6:23) - 12/ Masque 12 (3:51) - 13/ Masque 13 (5:06)

    - ProjeKct Four "West Coast Live" : 1/ Ghost part one 1 (9:14) - 2/ Ghost part one 2 (4:07) - 3/ Ghost part one 3 (5:54) - 4/ Ghost part one 4 (5:07) - 5/ Deception of the thrush (7:12) - 6/ Hindu fizz (4:46) - 7/ ProjeKction (5:29) - 8/ Ghost part two 1 (1:39) - 9/ Ghost part two 2 (2:43) - 10/ Ghost part two 3 (3:53) - 11/ Ghost part two 4 (1:47) - 12/ Ghost part two 5 (4:55)

enregistrement

ProjeKct One : The Jazz Cafe, Londres, Angleterre, 1-4 décembre 1997. ProjeKct Two : Tournée USA février-juillet 1998. ProjeKct Three : Texas, USA, 21-25 mars 1999. ProjeKct Four : West Coast, Colorado, USA, octobre 1998.

line up

Adrian Belew (batterie électronique), Bill Bruford (batterie, percussions), Robert Fripp (guitare, soundscapes), Trey Gunn (warr guitar, voix), Tony Levin (basse, chapman stick), Pat Mastelotto (batterie, arrangeur)

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
avant garde > musique improvisée

Malgré l'incroyable énergie que le King Crimson reformé arriva à déployer sur scène au fil des concerts, de sérieux problèmes venaient entraver de manière certaine le déroulement des perspectives futures. Tony Levin étant un musicien de studio fort demandé, Bill Bruford se consacrant de plus en plus à son projet Earthworks, Robert Fripp à son label et à ses performances solo, il devenait difficile, presque impossible, de garder uni tout ce beau monde. Plutôt qu'une nouvelle séparation à rajouter aux nombreuses autres que le groupe a essuyé en trente ans de carrière, Fripp décide de fraKctaliser le groupe : créer quatre entités à configurations variables, servant de laboratoires sonores qui permettront au groupe d'explorer de nouveaux domaines avant de se réunir et de concentrer la matière brute pour plancher sur un nouvel album studio. L'idée est proprement géniale et c'est sur scène que chacune de ces formations va improviser un rock avant-gardiste inespéré qui poursuit sur la lancée de "Thrakattak". Une démarche unique et sensationnelle qui donne enfin du crédit à la reformation de ce groupe de légende. Enregistrées entre 1997 et 1999, ces performances sont rassemblées en un seul coffret de quatre CD aux univers bien distincts les uns des autres (ProjeKct One "Live at the Jazz Cafe", ProjeKct Two "Live Groove", ProjeKct Three "Masque" et ProjeKct Four "West Coast Live") que je vous invite à découvrir dans les chroniques qui leur sont consacrées.

note       Publiée le mardi 16 août 2005

partagez 'The ProjeKcts' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The ProjeKcts"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The ProjeKcts".

ajoutez une note sur : "The ProjeKcts"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The ProjeKcts".

ajoutez un commentaire sur : "The ProjeKcts"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The ProjeKcts".

toliveistodie › samedi 27 novembre 2004 - 00:10  message privé !
hum a priori tes liens ont ete mal composer...
aur › vendredi 8 octobre 2004 - 11:19  message privé !
Le meilleur projeckt, à mon goût ! Une bonne raison d'espérer une suite honorable à Power to believe ! Décline à merveilles les talents de Gunn, Pat et Tony. Fripp a rarement aussi bien joué ! Il semble surbousté par le son rugeux de Warr, l'inventivité de Tony, et les rythmiques effervescentes de Pat !
Note donnée au disque :       
aur › vendredi 8 octobre 2004 - 10:41  message privé !
La fusion d'acid rock et de rythmes drum'n bass est ce qui pouvait arriver de plus heureux au groupe, et les sommets qu'il atteint aujourd'hui ne sont pas des ressucées du passé. le king continue d'écrire sa page, nouvelle dans l'histoire de la musique, de la mêm manière que Zappa, avec sa continuité conceptuelle. Mais l'esprit du King est contenu dans ces objets annexes, plus forcément dans les travaus officiels du groupe !
Note donnée au disque :       
kama › mardi 21 septembre 2004 - 15:59  message privé !
gros coffret dur a digerer (plus pr sa densité qu'autre chose) mais qui fourmille de perles... Par contre aucun rapport, mais la fin de la chroniques merde chez moi..
Note donnée au disque :