Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › B'boom - official bootleg live in Argentina

King Crimson › B'boom - official bootleg live in Argentina

19 titres - 103:43 min

  • 1/ Vrooom (7:06) - 2/ Frame by frame (5:24) - 3/ Sex sleep eat drink dream (4:48) - 4/ Red (6:08) - 5/ One time (5:35) - 6/ B'boom (6:48) - 7/ Thrak (6:28) - 8/ Improv : two sticks (1:25) - 9/ Elephant talk (4:25) - 10/ Indiscipline (7:20) - 11/ Vrooom vrooom (6:18) - 12/ Matte kudasai (3:36) - 13/ The talking drum (5:44) - 14/ Larks' tongues in aspic part two (7:31) - 15/ Heartbeat (3:51) - 16/ Sleepless (6:05) - 17/ People (5:22) - 18/ B'boom (4:16) - 19/ Thrak (5:33)

enregistrement

The Broadway, Buenos Aires, Argentine, octobre 1994

line up

Adrian Belew (guitare, chant), Bill Bruford (batterie), Robert Fripp (guitare, sounscapes), Trey Gunn (warr guitar), Tony Levin (basse, chapman stick), Pat Mastelotto (batterie)

chronique

King Crimson ne veut pas lâcher prise et veut se montrer d'une activité débordante. Dans la foulée de son nouvel album studio, après plus de dix ans de silence, voilà que le groupe publie sans trop attendre — et c'est très étonnant, King Crimson ayant été jusqu'ici très avare en publication en concert (et ils vont solidement se rattraper dans cette décennie, c'est le moins que l'on puisse dire) — sa toute première apparition scénique en tant que double trio, enregistré, avant même que "Thrak" ne soit publié, sur les planches du Broadway de Buenos Aires. Malgré leur performance acceptable, nous sommes loin de penser que tout ceci permettra aux Argentins d'oublier dans quel merdier économique est en train de sombrer leur pays. Comme on pouvait s'y attendre, l'essentiel du répertoire tourne autour de la période "Discipline", avec quelques incursions dans un passé plus lointain (Red, assez impressionnant, et Larks' Tongues in Aspic part two, fidèle à lui-même) et, bien sûr, le nouveau matériel que le groupe livre ici au baptême du feu. Il y a déjà deux versions de Thrak, et le défilé vient à peine de commencer. L'énergie est au rendez-vous, mais on sent malgré tout que le groupe n'est pas encore réglé comme une horloge. Il y a, aux côtés d'instants abrasifs et intenses, des absences, des tentatives malheureuses, des couacs qui, s'ils soulignent la démarche authentique d'un groupe qui est resté intègre jusqu'ici, n'en font pas un document essentiel.

note       Publiée le jeudi 6 décembre 2001

partagez 'B'boom - official bootleg live in Argentina' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "B'boom - official bootleg live in Argentina"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "B'boom - official bootleg live in Argentina".

ajoutez une note sur : "B'boom - official bootleg live in Argentina"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "B'boom - official bootleg live in Argentina".

ajoutez un commentaire sur : "B'boom - official bootleg live in Argentina"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "B'boom - official bootleg live in Argentina".

vincenzo › dimanche 18 novembre 2007 - 20:16  message privé !
Il y a des artistes que l'on ne note pas... Respect.
sog › mardi 16 mars 2004 - 21:47  message privé !
C'est pas le King Crimson que je préfère mais ça reste une sacrée claque !!! Principal défaut à mon sens: trop long. Une version condensée avec juste les meilleurs titres aurait été un pur chef-d'oeuvre; or ce double disque s'avère relativement difficile d'ingestion. Mais je pinaille et j'en oublie l'essentiel: Vrooom, Frame by Frame, Red, Talking Drum... autant de moments époustouflants servis par des musiciens impressionants. Contrairement à Progmonster, je peine à déceler sur ce disque des absences et des hésitations... J'ai plutôt l'impression (comme d'habitude avec KC) d'un groupe qui ne se permet pas la moindre erreur et balaie tout sur son passage avec une assurance insolente; impression encore renforcée par le son très clinique du disque. Un monument de plus dans la carrière du Roi Pourpre...
Note donnée au disque :       
fracture › lundi 24 novembre 2003 - 14:29  message privé !
hé si tu en as l'occasion, jette un coup d'oeil sur le DVD Déjà Vrooom, chroniqué ici-même, il en vaut vraiment la peine! Bref, tu sais quoi demander pour Noël! ;-)
Note donnée au disque :       
fracture › lundi 24 novembre 2003 - 14:20  message privé !
C'est ce que je pense en tout cas... et je suis d'accord pour l'essentiel avec les chroniques de Progmonster, tout en étant moins sévère que lui dans la notation de B'Boom (mais bon je ne suis pas chroniqueur, donc je peux sans doute me le permettre). ;-)
Note donnée au disque :       
aur › lundi 24 novembre 2003 - 13:45  message privé !
Oups ! Je voulais mettre 5/6 ! Sinon, « Vrooom » et « Sex/Sleep … » sont elles aussi époustouflantes. Si Vrooom Vrooom est meilleurs que çà, je finirais bien par l’acheter !!!
Note donnée au disque :