Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › The Beat Club Bremen 1972

King Crimson › The Beat Club Bremen 1972

3 titres - 44:32 min

  • 1/ Improv : The Rich Tapestry of Life (29:49)
  • 2/ Exiles (7:52)
  • 3/ Larks' Tongues in Aspic Part One (6:51)

enregistrement

Bremen Beat Club, Allemagne, 17 octobre 1972

line up

Bill Bruford (batterie), David Cross (violon, mellotron), Robert Fripp (guitare, mellotron), Jamie Muir (percussions), John Wetton (basse, chant)

chronique

L'aventure Collector's Club se poursuit en suivant l'ordre chronologique des évènements. Ce troisième volume est d'une toute aussi grande importance historique (toute proportion gardée bien entendu) que le premier volume de la série. Il s'agit ni plus ni moins du premier témoignage en concert à paraître de la nouvelle phase du groupe, vers 1972, reconstitué autour du noyau Wetton/Bruford/Cross/Muir, celui-là même qui nous livrera l'extraordinaire "Larks' Tongues in Aspic" un an plus tard et qui représente, très certainement, l'incarnation la plus audacieuse et aussi la plus chérie des fanatiques du groupe. Le coffret monolithique "The Great Deceiver" a beau être indispensable, il lui manquait une seule chose : la présence du percussionniste free jazz d'avant garde Jamie Muir, le grand instigateur des errances obliques du groupe qui va pousser celui-ci à flirter perpétuellement avec une certaine idée du danger. Concrètement, il faudra attendre deux minutes trente avant que le groupe ne se décide à rentrer dans le vif du sujet ; on entend d'abord les musiciens faire un dernier check-up sur leur matériel respectif avant de se lancer à corps perdu dans un délire indescriptible... C'est l'improvisation "The Rich Tapestry of Life" ou trente minutes de musique sans filet qui lance les bases des territoires obscurs de notre inconscient dans lequel le groupe va s'engager jusqu'à l'album "Red". Improviser pendant une demie heure induit des moments de flottements auxquels le groupe, malgré sa stature, n'échappe pas. Il n'en demeure pas moins une première prise de contact étonnante avec et entre les musiciens. C'est ici aussi que l'on pourra entendre une première ébauche du thème, clochettes comprises, qui donnera son titre générique à l'album qui cimentera ponctuellement leur union. En ce qui concerne le rendu sonore, il n'y a plus de défauts majeurs à signaler. Excepté le fait que, pour une raison qui m'échappe, l'enregistrement destiné à un décrochage télévisuel est au format mono !

note       Publiée le jeudi 19 décembre 2002

partagez 'The Beat Club Bremen 1972' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Beat Club Bremen 1972"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Beat Club Bremen 1972".

ajoutez une note sur : "The Beat Club Bremen 1972"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Beat Club Bremen 1972".

ajoutez un commentaire sur : "The Beat Club Bremen 1972"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Beat Club Bremen 1972".