Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › Live in Berkeley 1982

King Crimson › Live in Berkeley 1982

12 titres - 78:53 min

  • 1/ Waiting Man (9:25)
  • 2/ Thela Hun Ginjeet (7:41)
  • 3/ Red (6:16)
  • 4/ The Howler (4:58)
  • 5/ Frame by Frame (4:57)
  • 6/ Matte Kudasai (3:30)
  • 7/ The Sheltering Sky (9:10)
  • 8/ Discipline (5:28)
  • 9/ Neal and Jack and Me (5:48)
  • 10/ Neurotica (5:34)
  • 11/ Elephant Talk (5:22)
  • 12/ Indiscipline (10:44)

enregistrement

Berkeley, Californie, USA, 13 août 1982

line up

Adrian Belew (guitare, chant), Bill Bruford (batterie et percussions électroniques), Robert Fripp (guitare), Tony Levin (basse, chapman stick)

chronique

Pas aussi soniquement convaincantes que le "Live at Cap d'Agde" mais plus intenses que celui-ci, ces nouvelles archives provenant de ce qui était destiné être à l'origine un programme radio, ont un attrait historique non négligeable que le "Live at Moles Club 1981" possédait également : il s'agit de la dernière date de la tournée américaine du groupe, avant qu'ils entament l'enregistrement du déconcertant "Three of a Perfect Pair". Dans de telles circonstances, les musiciens font souvent preuve d'un laisser aller qui confine à l'ingéniosité. L'audace et le goût du risque avec lequel le groupe va bientôt renouer est ainsi déjà perceptible au travers de titres comme "Thela Hun Ginjeet", le propice "Elephant Talk" ou, pour la première fois transposé en concert, "The Howler", où les guitaristes s'adonnent à leur sport favoris en extrayant sous la torture des sons inimaginables de leurs six cordes. "The Sheltering Sky", relativement serein d'habitude, se revêt de couleurs effrayantes, section rythmique comme guitaristes s'essayant à de nouvelles perspectives. Pourtant, toujours pas de "Requiem" à se mettre sous la dent... Un point intéressant à noter est le suivant : bien que dans le désordre, l'intégralité du disque "Discipline" est ici représenté et l'interprétation de la plage titre est sans doute une des plus fidèles, même si elle démarre sur un tempo légèrement plus lent. Du très bon s'échappe souvent l'exceptionnel ; ce titre revient ici au terrifiant et presqu'injouable par aucun autre groupe que King Crimson lui-même, "Neurotica", qui poursuit sans complaisance son décodage des nuisances sonores. Adrian Belew se montre ici absolument parfait, assumant à la fois le chant et les parties de guitare (mais comment fait-il ?). Même constat pour "Indiscipline" qui mêle avec brio sens du drame, tension limite insupportable et paradoxale décontraction. Encore une superbe réalisation du Collector's Club qui mérite un beau cinq. Mais hélas, comme souvent, par faute d'un rendu sonore qui laisse vaguement à désirer, il en sera privé.

note       Publiée le jeudi 19 décembre 2002

partagez 'Live in Berkeley 1982' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live in Berkeley 1982"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live in Berkeley 1982".

ajoutez une note sur : "Live in Berkeley 1982"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live in Berkeley 1982".

ajoutez un commentaire sur : "Live in Berkeley 1982"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live in Berkeley 1982".