Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › Cirkus

King Crimson › Cirkus

25 titres - 143:33 min

  • 1/ Dinosaur (5:05) - 2/ Thela hun ginjeet (5:15) - 3/ Red (6:08) - 4/ B'boom (4:51) - 5/ Thrak (1:04) - 6/ 1 ii 2 (2:44) - 7/ Neurotica (3:43) - 8/ Indiscipline (6:36) - 9/ Vrooom vrooom (4:39) - 10/ Coda marine 475 (2:37) - 11/ Deception of the thrush (6:03) - 12/ Heavy construKction (3:49) - 13/ Three of a perfect pair (4:21) - 14/ Sleepless (6:09) - 15/ Elephant talk (4:33) - 16/ 21st century schizoid man (9:26) - 17/ Ladies of the road (5:59) - 18/ A man a city (9:59) - 19/ In the court of the crimson king (6:49) - 20/ Fracture (11:02) - 21/ Easy money (6:10) - 22/ Improv : Besançon (1:33) - 23/ The talking drum (6:24) - 24/ Larks' tongues in aspic part two (6:29) - 25/ Starless (12:05)

enregistrement

Enregistrements en concert, de 1969 à 1998

line up

Adrian Belew (guitare), Bill Bruford (batterie), Boz Burrell (basse, chant), Mel Collins (saxophone), David Cross (violon, mellotron), Robert Fripp (guitare, mellotron), Michael Giles (batterie), Trey Gunn (warr guitar), Greg Lake (chant, basse), Tony Levin (basse, chapman stick), Pat Mastelotto (batterie), Ian Mcdonald (saxophone), Ian Wallace (batterie)

chronique

Non. Il ne s'agit pas d'une reformation exceptionnelle de tous les membres passés et présent de King Crimson. Nous le feront-ils un jour ? Cirkus résume parfaitement son intention dans son sous-titre : A Young Persons' Guide to King Crimson Live, référence à la compilation parue fin des années soixante-dix, elle-même référence à Benjamin Britten. Passons. En deux CD, et plus de deux heures, on retrouve la légende du Roi pourpre dans ses différentes incarnations, là où il a toujours donné le meilleur de lui-même : la scène. Autant dire qu'il était plus que temps de montrer King Crimson sous son meilleur jour puisque peu de témoignages en concert circulaient jusqu'ici, les deux live officiels, "Earthbound" et "USA" ayant même tout un temps été délibérément mis hors catalogue. Si le premier CD s'attarde plus sur la période en cours et celle qui la précédait de peu, le second revisite le King Crimson glorieux de "In the Court" et "Larks' Tongues in Aspic". Cette collection a plusieurs avantages qui peuvent se résumer aussi en un gros inconvénient : les avantages, c'est qu'elle donne une vue assez complète de ce qu'a été l'histoire du groupe, mais aussi ce qu'il est en passe de devenir (avec la présence de trois titres des ProjeKcts, plus qu'alléchants). Les avantages, c'est encore de permettre à Robert Fripp de faire écouter à ceux qui l'ignorent encore des extraits du catalogue de son très select "King Crimson's Collectors Club". L'inconvénient, c'est qu'au final, pour le mordu qui possède déjà tout et plus qu'il n'en faut — suivez mon regard —, Cirkus, au-delà d'être une belle compile, fait surtout double emploi.

note       Publiée le jeudi 6 décembre 2001

partagez 'Cirkus' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Cirkus"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Cirkus".

ajoutez une note sur : "Cirkus"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cirkus".

ajoutez un commentaire sur : "Cirkus"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cirkus".

boumbastik › dimanche 12 mai 2013 - 22:16  message privé !

Idéal pour commencer à se familiariser avec les 1001 facettes de ce groupe.

Tuisto › lundi 26 juillet 2004 - 14:28  message privé !
Magnifique oui, vraiment indispensable. D'ailleurs je le vends pour 12€ ports compris, serait con de le manquer à ce prix là, tuisto@voila.fr
Note donnée au disque :       
Nicko › lundi 3 novembre 2003 - 20:57  message privé !
avatar
La chronique de Progmonster est très juste ! Et vu qu'il s'agit du premier live de King Crimson que j'ai eu, et bien je le trouve forcément très bon ! Une bonne manière de découvrir le Roi Cramoisi version live sur toutes les périodes de sa carrière.
Note donnée au disque :       
Ali Baba › vendredi 18 juillet 2003 - 00:01  message privé !
J'ADORe la partie 70's.
Note donnée au disque :       
torquemada › lundi 22 juillet 2002 - 16:49  message privé !
La version live de "Starless" atteint la perfection. Ecoutez les roulements de Bill Bruford et vous serez pris de convulsions ! Vous êtes prévenus.
Note donnée au disque :