Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYYes › Yes

Yes › Yes

8 titres - 38:59 min

  • 1/ Beyond and before (4:50)
  • 2/ I see you (6:33)
  • 3/ Yesterday and today (2:37)
  • 4/ Looking around (3:49)
  • 5/ Harold land (5:26)
  • 6/ Every little thing (5:24)
  • 7/ Sweetness (4:19)
  • 8/ Survival (6:01)

enregistrement

Angleterre, 1969

line up

Jon Anderson (chant), Peter Banks (guitare), Bill Bruford (batterie), Tony Kaye (claviers), Chris Squire (basse, chant)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

A la publication de ce disque, personne ne s'imagine encore le parcours invraissemblable que s'apprête à arpenter le sobrement nommé Yes. La jeune formation s'articule autour d'un noyau dur constitué de Chris Squire, au son de basse ample et rond, et Jon Anderson, à la voix haut perchée si caractéristique, souvent copiée, jamais égalée. Ces deux membres vont connaître toute ou presque toute l'histoire rocambolesque de ce groupe appelé à devenir mythique. Autour d'eux, dans ses jeunes années, on retrouve d'autres jeunes musiciens tout aussi talentueux. A commencer par Bill Bruford, "un batteur de formation classique qui voulait jouer du jazz et qui n'évolua que dans des groupes rock" dixit Robert Fripp lui-même. Cette influence se ressent et transparaît d'ores et déjà dans l'assise rythmique qu'il assure sur ce premier enregistrement. Peter Banks, aux guitares, et Tony Kaye, aux claviers ("il mettait ses doigts n'importe où" dixit Jon Anderson) complètent la formation, mais Banks et Kaye ne sont que de passage et ce n'est que suite à leur départ que Yes va réellement commencer à se trouver. Retrospectivement, ce premier album est relativement étonnant puisque ce point de départ encore très pop et post beat ne porte en lui finalement que très peu de traces de ce que le groupe aura à nous offrir quelques années plus tard, à l'instar du très bluesy "This Was" de Jethro Tull, du premier Camel ou du premier Genesis ; autant de disques qui partagent fort peu l'orientation esthétique prise par tous ces groupes par la suite. Les introductions volontairement compliquées qui se greffent aux reprises "I See You" des Byrds et "Every Little Thing" des Beatles - des références évidentes - sont peut-être les seuls témoignages tangibles de cette sophistication outrancière qui fera bien assez vite leur réputation.

note       Publiée le jeudi 3 janvier 2002

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Yes".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Yes".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Yes".

Ramon › lundi 8 juillet 2013 - 12:43  message privé !

Un premier disque charmant, très pop et bien supérieur au premier Genesis.

Note donnée au disque :       
boumbastik › samedi 5 janvier 2013 - 17:02  message privé !

Très chouette album que cet album. On y trouve des influences jazz, pop, glam (je crois entendre Freddy Mercury par moments) et prog bien sûr. Seul petit bémol : les soli de gratte façon jazz. J'ai l'impression que Banks ne sait pas quoi jouer et s'emmêle les doigts, rate des frettes et patauge. Ceci mis à part, une découverte fort réjouissante.

Note donnée au disque :       
bubble › lundi 7 avril 2003 - 15:52  message privé !
les harmonies vocal sont deja la , les lignes de basse sont deja la ! bruford malgre son jeune age est deja tres assuré . c'est d'ailleurs assez troublant on retrouve certaine ligne de basse a l'identique sur des albums comme close to the edge ou tales ! banks est assez en retrait finalement ; par moment son jeux de guitare est tres ecorché a la steve howe avec peut etre moins de technique , mais il est indeniable que howe a essayer certainement de coller au jeux de banks . pour ma part je l'ai decouvert hier cet album et j'ai ete tres surpris . tout yes est deja la au stade embryonnaire mais quel embryon ! c'est pop mais j'ai trouvé qu'avec un son actuel les compos tiendraient aisement la route par rapport au pop rock actuel ( amha) . a noter les sonoritees instrumentale parfois tres proche de genesis du debut ( tresspass et nursery ; le meme son de hammond , pas de mellotron mais les harmonies sont un bon palliatif ) . bref aucunement decus par ce yes . un bo cadeau pour un fan ! un tres bon debut . a noter que la reedition avec des bonus et des "alternates take" est encore plus attractive en temps que temoignage du yes de cette epoque
Note donnée au disque :