Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYYes › Yesshows

Yes › Yesshows

  • 2001 • Atlantic AMCY-6286/7 • 2 CD

7 titres - 75:42 min

  • 1/ Parallels (6:57)
  • 2/ Time and a word (4:05)
  • 3/ Going for the one (5:13)
  • 4/ The gates of delirium (22:58)
  • 5/ Don't kill the whale (4:12)
  • 6/ Ritual, Nous sommes du soleil (28:22)
  • 7/ Wonderous stories (3:55)

enregistrement

Energistré lors des tournées de 1976 et 1978

line up

Jon Anderson (chant), Steve Howe (guitare, chant), Patrick Moraz (claviers), Chris Squire (basse, chant), Rick Wakeman (claviers), Alan White (batterie)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
symphonique

Pas animé de la même urgence qui faisait de "Yessongs" un album live des plus recommandables, ce second témoignage en concert du groupe Yes semble avoir pour objectif premier de soulager tous les nostalgiques de la période bénie où Jon Anderson se gargarisait encore en public, et ce au moment précis où les rumeurs de split définitif abondent ! Même si chronologiquement il suit "Drama" en terme de parution, "Yesshows" fait en réalité un petit saut dans le temps et revient sur la période charnière 1976-1977, précédant donc de quelques années cette longue et inéluctable descente aux enfers. Les titres les plus ambitieux ("Ritual" et "The Gates of Delirium") sont issus de la tournée "Relayer" de 1976. Ils sont de loin les plus intéressants, ceux qui devraient en tout état de cause justifier l'achat de ce double album en dépit d'une qualité d'enregistrement légèrement en deça des autres morceaux présentés ici. C'est Patrick Moraz qui officie aux claviers, et à l'image de ce que le groupe avait produit avec cet album, le résultat est assez monstrueux, non sans une pointe de folie. Une fois encore, ces exercices trop rares nous montrent que Yes peut être aussi une bête de scène. Les cinq autres titres, enregistrés à cheval entre "Going for the One" et "Tormato", présentent Yes dans sa formation classique, réintégrant donc Wakeman au passage. Les compositions, elles, on le sait, sont d'un tout autre accabit. Il n'y a que Yes finalement pour oser enchasser une pièce monumentale comme "Ritual" entre "Wonderous Stories" et "Don't Kill the Whale"... Si l'interprétation est correcte, pétrie dans ce soucis permanent de préserver l'esthétique, on ne peut raisonnablement pas faire de comparaison avec "Yessongs" qui contenait, lui, pour ainsi dire tous les meilleurs titres du Yes de l'âge d'or, faisant presque office de véritable anthologie.

note       Publiée le jeudi 3 janvier 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Yesshows".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Yesshows".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Yesshows".

Ramon › lundi 8 juillet 2013 - 19:10  message privé !

L'autre pochette incontournable en format vinyle..si, si ça compte!

Note donnée au disque :       
gibsonbacker › jeudi 26 juin 2008 - 20:06  message privé !
Non seulement Yessongs est une anthologie, mais l'interprétation live confère à ces titres une énergie incroyable (la guitare de Howe y est pour beaucoup) qui fait défaut à Yesshows dont la moitié des titres n'offre guère d'intérêt.
Note donnée au disque :