Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesYYes › House of Yes - Live from House of Blues

Yes › House of Yes - Live from House of Blues

15 titres - 111:24 min

  • 1/ Yours is no disgrace (13:03)
  • 2/ Time and a word (0:58)
  • 3/ Homeworld (9:44)
  • 4/ Perpetual change (10:48)
  • 5/ Lightning strikes (5:07)
  • 6/ The messenger (6:39)
  • 7/ Ritual, Nous sommes du soleil (0:59)
  • 8/ And you and i (11:22)
  • 9/ It will be a good day (6:28)
  • 10/ Face to face (5:32)
  • 11/ Awaken (17:34)
  • 12/ I've seen all good people (7:27)
  • 13/ Cinema (1:57)
  • 14/ Owner of a lonely heart (6:03)
  • 15/ Roundabout (7:40)

enregistrement

Enregistré lors de la tournée 1999

line up

Jon Anderson (chant), Steve Howe (guitare), Igor Khoroshev (claviers, chant), Billy Sherwood (guitare, claviers, chant), Chris Squire (basse, chant), Alan White (batterie, percussions)

remarques

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
symphonique

De quoi donc a cruellement besoin le monde si ce n'est un antépénultième album de Yes en concert ? C'est vrai ; que veut le peuple si ce n'est saisir une occasion supplémentaire d'écouter une fois de plus et de trop "Yours is no disgrace", "Perpetual change" ou "I've seen all good people" ? Ce qui n'arrange rien sur cette nouvelle livraison, ce sont les interventions de Billy Sherwood et Igor Khoroshev qui, si déjà sur "The Ladder" semblaient difficiles à cerner, montrent ici qu'elles ne sont que de simples décorations juste bonnes à rajouter des notes de guitares ou des gammes de clavier inutiles dans un groupe qui, de base, en fait déjà trop. Le genre d'opération marketing qui, depuis "90125" a definitivement plombé tout le crédit et toute l'admiration qu'on pouvait autrefois porter à ce groupe. Un peu comme Jean-Jacques Goldman ou tout autre ténor de la chanson française qui se sent obligé de publier un album en concert juste après l'album studio. Album studio qu'ils auront eu, de plus, l'occasion de ressortir dans deux ou trois formats supposés inédits, incluant titres inédits ou poster. C'est exactement ce que fit Yes pour "The Ladder", remarquez... Ce quatrième album live officiel a pour seule qualité de confronter certains titres de leur gloire passée avec leurs dernières réalisations en date : il n'en faut pas plus pour se rendre compte très vite qu'ils n'ont pas le même panache, ni la même audace. "Live from House of Blues" n'est en fait rien d'autre qu'un argument de vente supplémentaire, un produit hautement dispensable, au prix excessif, limite foutage de gueule, un album en concert surproduit et retravaillé de a à z en studio, un comble...

note       Publiée le jeudi 3 janvier 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "House of Yes - Live from House of Blues".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "House of Yes - Live from House of Blues".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "House of Yes - Live from House of Blues".

fracture › jeudi 11 septembre 2003 - 17:07  message privé !
Exact Mellotron... la pochette est sympa! ouais c'est vrai que c'est pas le top. Pourtant, j'avais bien apprécié à l'époque le concert de cette tournée 1999 qui comprenait à peu de choses près les mêmes morceaux! J'avais bien apprécié car je ne connaissais que peu Yes et que c'était bien mieux encore que la tournée précédente Open Yours Eyes! Mais cela devient chiant à la fin... ils jouent toujours les mêmes rengaines! Un tout petit trois!
Note donnée au disque :