Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPProjekct One › Live at the jazz cafe

Projekct One › Live at the jazz cafe

9 titres - 50:19 min

  • 1/ 4 i 1 (6:11)
  • 2/ 4 ii 1 (3:29)
  • 3/ 1 ii 2 (4:27)
  • 4/ 4 ii 4 (7:58)
  • 5/ 2 ii 3 (4:27)
  • 6/ 3 i 2 (8:14)
  • 7/ 3 ii 2 (6:32)
  • 8/ 2 ii 4 (4:27)
  • 9/ 4 i 3 (4:34)

enregistrement

The Jazz Cafe, Londres, Angleterre, 1-4 décembre 1997

line up

Bill Bruford (batterie, percussions), Robert Fripp (guitare), Trey Gunn (touch guitar), Tony Levin (basse, chapman stick, synthétiseur)

chronique

Styles
jazz
progressif
Styles personnels
avant garde > musique improvisée

La formation numéro un de la fraKctalisation de King Crimson à l'aube du nouveau millénaire est aussi la seconde à rentrer en action. "Live at the Jazz Cafe" propose un résumé des meilleures pièces improvisées au cours des quatre uniques dates pour lesquelles cette formation a vu le jour. Avec un son bien encré dans la modernité et un sentiment d'urgence plus que palpable, ProjeKct One renoue avec l'esprit frondeur du Crimson de "Starless and Bible Black". Tour à tour passionnée, passionnante, possédée, envoûtante, on se dit le temps d'un instant qu'on a quand même beaucoup de chance de pouvoir se délecter à l'écoute d'un évènement si ponctuel dans le temps, et si crucial à la fois.

note       Publiée le vendredi 7 décembre 2001

partagez 'Live at the jazz cafe' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Live at the jazz cafe"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Live at the jazz cafe".

ajoutez une note sur : "Live at the jazz cafe"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live at the jazz cafe".

ajoutez un commentaire sur : "Live at the jazz cafe"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live at the jazz cafe".

Thierry Marie › mercredi 8 décembre 2010 - 14:10  message privé !

La batterie ne supporte pas la médiocrité. Comment King Crimson a-t-il pu se passer de la subtilité stratégique du Grand Bill...?!

Note donnée au disque :       
julayss › jeudi 25 janvier 2007 - 02:08  message privé !
Décidemment je ne me lasse pas de ce disque. Les Projekcts, la meilleur incarnation du Crim' ?
Note donnée au disque :       
julayss › mercredi 3 août 2005 - 18:01  message privé !
Moi, Brufford et Levin me foutent la trique. Voilà.
Note donnée au disque :       
aur › vendredi 8 octobre 2004 - 10:56  message privé !
Un peu lourd sur la durée. Avec Pat, le Crim ne perd pas au change. Sur Construcktion, le parti pris futuriste du groupe n'est pas assumé. Ici, la rythmique est lourde, mais la warr guitar, les tsicks et synthés donnent de la profondeur aux soundscapes de Fripp pour créer des ambiances cathédrale !
Note donnée au disque :