Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSChris Squire › Fish out of water

Chris Squire › Fish out of water

5 titres - 42:31 min

  • 1/ Hold Out Your Hand (4:13)
  • 2/ You by My Side (5:00)
  • 3/ Silently Falling (11:27)
  • 4/ Lucky Seven (6:54)
  • 5/ Safe [Canon Song] (14:56)

enregistrement

Virginia Water, Surrey et Morgan Studios, Londres, Angleterre, mars - août 1975

line up

Bill Bruford (batterie, percussions), Mel Collins (saxophone), Jimmy Hastings (flûte), Patrick Moraz (orgue, synthétiseur, basse, claviers), Chris Squire (basse, guitare, chant), Adrian Brett (hautbois), Jim Buck (trompette), Julian Gaillard (violon), Andrew Jackman (piano électrique), Barry Rose (orgue, claviers), David Snell (harpe), John Wilbraham (violons), Andrew Pryce Jackman (piano, orchestration)

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
symphonique

Parfois, je me demande si c'est pas par pur plaisir de la provocation que je me mets en tête de chroniquer tel ou tel disque. Pourtant, fanatiques de Yes, aucune raison de monter sur vos grands chevaux, ni de retrousser vos manches en préparation d'une contre-attaque que vous aimeriez imminente ; non, rien de tout ça. Cet unique album du bassiste du groupe et, au demeurant, le seul à être resté dans le groupe contre vents et marées, est un très bel effort. Après avoir marché sur le monde avec des pas de conquérants, débutant par "Fragile" pour se conclure par "Relayer", Yes s'accorde une petite pause. Alors que Rick Wakeman s'apprête à réintégrer le groupe une première fois pour le "Going for the One" à venir, Chris Squire réalise peut-être l'album symphonique ultime après lequel Yes court depuis des lustres sans jamais l'avoir atteint. Il ne s'agit pas d'un collage à la façon "Time and a Word", ni d'un colmatage façon "Magnification", faute d'avoir trouvé un claviériste dans les temps. Non, Chris Squire se paye le luxe d'une grande orchestration en plus d'invités de marques (le grand retour de l'unique Bill Bruford aux fûts, Mel Collins, ex-King Crimson, au saxophone, et Patrick Moraz aux claviers, avec qui il avait partagé l'aventure "Relayer"). "Hold Out Your Hand" et son coda "You By My Side" ne laissent pourtant rien présager de bon ; une pop bien carrée, certes un peu plus fouillée que d'habitude, mais rien de transcendant. Mais le troisième titre, qui vient clôturer la première face, "Silently Falling", affiche sa prétention avec ses longues expositions, qui seront développées, mieux encore, sur toute la face B avec les suites symphoniques "Lucky Seven" et "Safe". C'est une longue montée en intensité à laquelle nous sommes conviés et qui va culminer, au bout de ses vingt minutes, avec l'explosion de l'orchestre qui annonce peut-être ce qui allait advenir "Awaken" sur "Going for the One". Peut-être pas essentiel pour le commun des mortels, mais une pièce importante du puzzle pour les amateurs de Yes, ou de grande musique en général.

note       Publiée le jeudi 23 mai 2002

partagez 'Fish out of water' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Fish out of water"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Fish out of water".

ajoutez une note sur : "Fish out of water"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Fish out of water".

ajoutez un commentaire sur : "Fish out of water"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Fish out of water".

Nicko › mercredi 16 août 2017 - 15:20  message privé !
avatar

Je l'ai trouvé le printemps dernier. Je l'ai pas encore beaucoup écouté (5-6 écoutes pour l'instant), ça a l'air pas mal, mais bon, un cran en dessous des albums de Yes qui ont précédé quand même.

Note donnée au disque :       
Dun23 › mercredi 16 août 2017 - 14:33  message privé !

Je l'aurai un jour, je l'aurai!

Thierry Marie › mercredi 16 août 2017 - 13:49  message privé !

Durant la trêve ayant suivi le chef d'oeuvre 'Relayer', 2 membres de Yes ont produit 2 albums assez fantastiques: Jon Anderson avec 'Olias of Sunhillow' et Chris Squire avec ce 'Fish out of Water'. Mais, ce qui est à noter, c'est que Chris Squire n'atteindra plus jamais ce niveau d'excellence, trop pris par des envies FM.

Note donnée au disque :       
Dun23 › dimanche 21 mai 2017 - 17:29  message privé !

Quel dommage que cet album ne se trouve pas à prix correct car il est absolument incroyable.

gibsonbacker › samedi 11 juillet 2015 - 13:55  message privé !

Un très grand musicien nous a quittés. Monsieur Christopher Squire était un immense bassiste, mélodique et puissant, dont le son unique et le perfectionnisme ont été essentiels à Yes. Je l'ai découvert à la télé en 1975 dans un clip à l'occasion de la sortie de cet album. Je l'écoute encore aujourd'hui avec bonheur et je n'ai pas honte de dire que pour moi il était un héros. Je suis immensément triste.

Note donnée au disque :