Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKing Crimson › Discipline : live at Moles Club 1981

King Crimson › Discipline : live at Moles Club 1981

9 titres - 53:43 min

  • 1/ Discipline (5:57)
  • 2/ Thela Hun Ginjeet (5:42)
  • 3/ Red (6:11)
  • 4/ Elephant Talk (4:45)
  • 5/ Matte Kudasai (3:43)
  • 6/ The Sheltering Sky (8:48)
  • 7/ Indiscipline (7:02)
  • 8/ Frame by Frame (4:58)
  • 9/ Larks' Tongues in Aspic Part Two (6:37)

enregistrement

The Moles Club, Bath, Angleterre, 30 avril 1981

line up

Adrian Belew (guitare, chant), Bill Bruford (batterie, percussions), Robert Fripp (guitare), Tony Levin (basse, chapman stick)

chronique

Dommage, vraiment dommage que la source sonore de cette performance unique soit d'origine amateur. La musique déjà terriblement complexe et touffue du Crimson'80 en pâtit considérablement au point de ressembler parfois à une bouillie informe qui ne peut que rebuter considérablement le plaisir d'écoute des plus téméraires. Le groupe est d'ailleurs complètement à côté de la plaque lors de sa première interprétation de l'hypnotique "Thela Hun Ginjeet". Et le batteur doit s'y reprendre à trois reprises avant de démarrer plus ou moins correctement "The Sheltering Sky". Ce groupe, d'ailleurs, n'est pas encore King Crimson. Il se produit pour la première fois dans un petit club de la ville de Bath et porte encore le nom de Discipline. L'attraction de la soirée, c'est le retour à la surface des deux compères Fripp et Bruford, cette fois accompagnés de deux nouveaux musiciens aux pedigrees impressionnants : Adrian Belew (après une escale chez Zappa et Bowie) et Tony Levin (fidèle complice de Peter Gabriel). Si Levin se fait entendre sans problème à l'aide de son désormais mythique et inséparable Chapman Stick, on ne peut pas en dire autant d'Adrian Belew. Même dans de pareilles conditions, le privilège de pouvoir écouter les premières interprétations de titres aussi impossibles que "Discipline" ou son alter ego négatif, "Indiscipline", reste toutefois un grand moment. Comme l'est tout autant la toute première version en concert de "Red", que la mise à mort de la précédente incarnation du Roi Pourpre empêcha d'accomplir. Sans doute le point culminant de cette heure de concert, de pair avec une antépénultième version de "Larks' Tongues in Aspic Part Two", toujours aussi primordial. Encore un évènement, encore un document à haute valeur symbolique. À mettre toutefois entre les oreilles des plus averties. La note finale, sévèrement affectée par l'exécrable prise de son, oscillera entre trois et quatre selon que l'on se montre ou non un amateur déclaré de cette période toujours aussi controversée.

note       Publiée le jeudi 19 décembre 2002

partagez 'Discipline : live at Moles Club 1981' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Discipline : live at Moles Club 1981"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Discipline : live at Moles Club 1981".

ajoutez une note sur : "Discipline : live at Moles Club 1981"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Discipline : live at Moles Club 1981".

ajoutez un commentaire sur : "Discipline : live at Moles Club 1981"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Discipline : live at Moles Club 1981".