Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPeter Hammill › The margin +

Peter Hammill › The margin +

  • 1985 - Fie!, FIE! 9125 (2 cd)

21 titres - 133:51 min

  • 1/ The Future Now (3:48) - 2/ Porton Down (5:41) - 3/ Stranger Still (6:22) - 4/ Sign (6:37) - 5/ The Jargon King (3:18) - 6/ Empress's Clothes (5:50) - 7/ The Sphinx in the Face (5:15) - 8/ Labour of Love (5:50) - 9/ Sitting Targets (5:41) - 10/ Patient (7:31) - 11/ Flight (20:32) - 12/ The Second Hand (6:02) - 13/ My Experience (4:12) - 14/ Paradox Drive (4:18) - 15/ Modern (7:40) - 16/ Film Noir (5:06) - 17/ The Great Experiment (5:46) - 18/ Happy Hour (9:45) - 19/ Central Hotel (5:00) - 20/ Again (4:24) - 21/ If I Could (5:52)

enregistrement

Queen's Hall, Edinbourgh / The Mitchell Theatre, Glasgow / LSE, Londres, Angleterre et Theater der Jugend, Munich / Sinkkasten, Francfort, Allemagne, 4-5 novembre 1982 - 23,24, 26-27 octobre 1983

line up

John Ellis (guitare), Guy Evans (batterie, percussions), Peter Hammill (chant, guitare, piano), Nick Potter (basse)

chronique

Styles
progressif
rock
Styles personnels
new wave

Agrémenté d'un copieux second disque comprenant pas moins de dix titres supplémentaires, une pleine heure à trois minutes près, et ce dans le cadre de sa réédition 2001 chapeautée par son propre label Fie!, "The Margin" représente plus que le seul testament en concert du K Group ; c'est aussi celui de toute la seconde partie de carrière du Peter Hammill post-Van Der Graaf Generator, de 1977 à 1984, c'est à dire de "The Future Now" à "Patience" inclus. La fin d'une époque en quelque sorte. À l'image du fameux "Vital", "The Margin" possède la même force brute, ce même son "direct dans ta gueule" qui semble toujours être la manière la plus fidèle qui soit de traduire l'intensité d'une performance scénique. On ne pourra pas reprocher au groupe de manquer d'énergie, celui-ci offrant souvent une seconde jeunesse à des titres dont le véritable potentiel avait du mal à s'exprimer dans leurs versions studios. Une attention toute particulière est apportée aux chansons extraites de "Sitting Targets" ; plus de la moitié de l'album y est en effet représenté, et l'on ne pourrait taire plus longuement la rage et l'intensité apportées, par exemple, à "My Experience" et "Central Hotel" s'il ne fallait citer qu'eux. Il faut signaler également que ce second disque bonus a un son moins poli que celui paru officiellement en 1985, ce qui accentue davantage encore la férocité du propos. De plus, Hammill et le K Group font preuve d'une réelle inventivité en réadaptant parfois dans des arrangements forts éloignés des originaux des plages telles que "The Jargon King", "The Second Hand", "If I Could", ici exceptionnellement accompagné par le reste du groupe, voire l'imposant "Flight" - exercice bien difficile s'il en est et d'ailleurs pas pleinement satisfaisant - voire, plus loin encore, ceux d'une gloire passée ("Again", "Modern" ou carrément "The Sphinx in The Face", eh oui). À l'heure où une partie de son catalogue n'est plus disponible, la réédition de "The Margin" s'impose comme incontournable pour se familiariser avec l'essence même de cette période moins connue du bonhomme et pourtant tout aussi riche.

note       Publiée le dimanche 30 avril 2006

partagez 'The margin +' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The margin +"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The margin +".

ajoutez une note sur : "The margin +"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The margin +".

ajoutez un commentaire sur : "The margin +"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The margin +".

vincenzo › dimanche 21 novembre 2010 - 13:26  message privé !

Bon j'enfonce le clou : ce live est grandiose ! Très sombre, le choix des titres est cohérant entre les albums solo et le K-group juste un de VDGG et pas le plus représentatif. Une véritable unité tant au niveau des textes, de la musique et du son rèche, brut. Bien sûr un Peter Hammill très en voix. Laissez vous tenter !

Note donnée au disque :       
vincenzo › mardi 16 octobre 2007 - 12:33  message privé !
Même si quelques sons ont pris un coup d'vieux, ce disque est magistral, la version de "flight" plus de 20 minutes incroyables entre tensions et apaisements : attention au décollage !
Note donnée au disque :