Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPeter Hammill › Out of water

Peter Hammill › Out of water

8 titres - 44:54 min

  • 1/ Evidently Goldfish (5:02)
  • 2/ Not The Man (4:23)
  • 3/ No Moon In The Water (4:35)
  • 4/ Our Oyster (5:33)
  • 5/ Something About Ysabel's Dance (5:31)
  • 6/ Green Fingers (4:35)
  • 7/ On The Surface (8:14)
  • 8/ A Way Out (7:16)

enregistrement

Sofa Sound/Terra Incognita, Angleterre, Janvier - Août 1989

line up

John Ellis (guitare), Stuart Gordon (violon), Peter Hammill (guitare, claviers, chant), David Jackson (saxophone), Nick Potter (basse)

remarques

chronique

Styles
pop
rock

S'il fallait se retourner un instant sur la décennie qui vient de se clôturer et en faire le bilan, celui-ci ne serait pas spécialement brillant, démarrant plutôt bien pour rapidement se précipiter dans une seconde moitié des plus catastrophiques. "Out of Water" aura bien du mal à mettre les compteurs à zéro d'entrée de jeu ; la rapidité de Peter Hammill à enchaîner les publications les unes derrière les autres ne s'applique hélas pas à l'évolution de sa grammaire. Elle est bien lente, et ce long passage à vide n'a pas encore fini de faire des dégâts. Pour preuve ce disque, considéré pourtant par l'intéressé comme un tournant dans sa carrière. Et il est vrai que certaines pièces laissent entrevoir des lendemains plus intéressants, mais pour l'heure ces rares instants de lucidité sont soit encore trop peu nombreux, soit encore gâchés par la superficialité de certains arrangements ("Our Oyster" qui sonne, au mieux comme The Enid revu et corrigé). Peter Hammill prétend que la réussite de ce disque (sic) provient de la synthèse opéré par ses soins au sortir de "In A Foreign Town" entre ce qui marche et ce qui ne marche pas. L'un ou l'autre truc a du lui échapper forcément quand on écoute "Evidently Goldfish", "Not The Man" ou "Green Fingers", parce que là, c'est exactement ce qui n'allait pas qu'on entend. Peter Hammill n'est plus seul cette fois. Si c'est presque le K Group au complet que l'on retrouve (première étape avant "The Noise"), le compositeur n'a toujours pas trouvé de remplaçant à Guy Evans. Une machine programmée fera l'affaire, et si celle-ci s'avère agaçante pour le moment, on finira presque par la regretter dans un futur proche quand Manny Elias viendra assumer le poste... À retenir ; "No Moon in The Water" qui porte en lui les éléments du prochain "Fireships", véritable socle pour ses productions à venir, "Something about Ysobel's Dance", superbe duo acoustique violon/voix, et les deux pièces en clôture, "On The Surface" et "A Way Out" qui, si elles n'échappent pas à une grande partie des défauts précités, se démarquent tout de même par leur qualité d'écriture. "Out of Water" doit donc être pris au pied de la lettre ; Peter Hammill commence seulement à sortir la tête hors de l'eau.

note       Publiée le dimanche 30 avril 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Out of water".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Out of water".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Out of water".