Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVan Der Graaf Generator › Real time

Van Der Graaf Generator › Real time

  • 2007 • Fie! FIE! 01 • 2 CD

14 titres - 128:42 min

  • 1/ The Undercover Man (8:28)
  • 2/ Scorched Earth (10:05)
  • 3/ Refugees (6:00)
  • 4/ Every Bloody Emperor (7:35)
  • 5/ Lemmings (13:19)
  • 6/ (In The) Black Room (11:15)
  • 7/ Nutter Alert (6:05)
  • 8/ Darkness (7:19)
  • 9/ Masks (6:47)
  • 10/ Childlike Faith in Childhood's End (12:33)
  • 11/ The Sleepwalkers (10:44)
  • 12/ Man-Erg (11:36)
  • 13/ Killer (9:54)
  • 14/ Wondering (7:01)

enregistrement

Royal Festival Hall, Londres, Angleterre, 6 mai 2005

line up

Hugh Banton (orgue, basse), Guy Evans (batterie), Peter Hammill (chant, piano électrique, guitare électrique), David Jackson (saxophones, flûtes, effets sonores)

remarques

chronique

C'était tout de même prévisible. Une reformation telle que celle-là appelait à un témoignage à la hauteur de l'évènement. "Real Time" - parce que tout ce que vous entendrez sur ce double cd restitue fidèlement la soirée de concert telle qu'elle s'est déroulée au Royal Festival Hall de Londres - "Real Time", disais-je, arrive donc pour célébrer la renaissance d'un des groupes majeurs de la scène progressive (voire au delà). Et dès l'entame, on sent bien que les choses ont changé. L'ambiance électrique, lourde de tension, qui parcourait le mal aimé "Vital" laisse sa place à une certaine forme de religiosité, un respect emprunt d'émotion qui vous noue la gorge comme si vous accompagniez un mourrant dans les derniers instants de sa vie. Si Van Der Graaf Generator fait honneur à sa mémoire, quelques menus détails me gâchent la fête ; sur les quatorze titres présentés ici, seuls deux sont issus de "Present" - les formidables "Nutter Alert" et "Every Bloody Emperor" - confirmant l'aspect tournée d'adieu qui pose la question de l'intérêt véritable de cette anthologie, finalement seule et unique tardif album live officiel de la période classique du groupe. La trilogie "Godbluff", "Still Life" et "World Record" se taillent la part belle du gâteau, Van Der Graaf allant même risquer une pointe jusque "Refugees". Mais après tout, c'est bien ce que le public demande. L'autre point qui me chiffone, c'est le moment même où cette performance a été enregistrée ; le quatuor n'est alors qu'aux prémices de son tour de chant, et cela s'entend assez clairement sur certaines pièces qui, de toute évidence, ont encore besoin d'être répétées si ce n'est mémorisées. En même temps, vous me direz que cela ne fait que consolider l'absolue authenticité de ce groupe intègre ô combien intègre. Pour ma part, je crois qu'un DVD aurait été une bien meilleure initiative, "Real Life" n'apportant en soi rien de fondamental qui puisse justifier le désir de l'immortaliser sur disque. Ou, en tout cas, rien que nous ne savions déjà...

note       Publiée le mercredi 23 mai 2007

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Real time" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Real time".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Real time".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Real time".

ph7 Envoyez un message privé àph7

A quand A Grounding In Numbers ?!!!

LANARPHABETE Envoyez un message privé àLANARPHABETE

Ben moi ce qui me manque c'est la chronique de "trisector", dernier album du groupe..

fogwalking Envoyez un message privé àfogwalking
Concernant le concert parisien, une bonne nouvelle. Les japonais sortent en Juillet une édition 3 cds de l'album qui contiendra 4 titres bonus dont "Pilgrims" enregistré au Bataclan. "Pilgrims" ne fut d'ailleurs joué que à Paris
Note donnée au disque :       
vincenzo Envoyez un message privé àvincenzo
Chef d'oeuvre pour l'ensemble de la carrière présentée ici. Majestueux oui ! puissant, brut aussi. Il y a une identité forte mais pas, pour moi, de linéarité... aucune. Pour moi aussi le concert de Paris reste un très beau souvenir...
Note donnée au disque :       
COLDSTAR Envoyez un message privé àCOLDSTAR
En tout cas; le concert parisien était fort réussi et les musiciens bien en place. Grosse intensité et excellent souvenir. Si l'on peut regretter quelque chose, c'est que la (relativement) forte homogénéité des compositions proposées tout au long de leur carrière provoque parfois une petite pointe de lassitude.