Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPeter Hammill › Typical

Peter Hammill › Typical

  • 1999 • Fie! FIE! 9119 • 2 CD

22 titres - 133:57 min

  • 1/ My Room (7:30) - 2/ Curtains (6:05) - 3/ Just Good Friends (4:54) - 4/ Too Many of my Yesterdays (4:23) - 5/ Vision (4:31) - 6/ Time to Burn (5:08) - 7/ The Comet, the Course, the Tail (9:12) - 8/ I Will Find You (3:55) - 9/ Ophelia (4:13) - 10/ Given Time (4:46) - 11/ Modern (9:29) - 12/ Time for a Change (4:14) - 13/ Patient (8:43) - 14/ Stranger Still (5:51) - 15/ Our Oyster (5:46) - 16/ Shell (4:44) - 17/ A Way Out (9:06) - 18/ Traintime (6:10) - 19/ The Future Now (4:15) - 20/ Afterwards (6:40) - 21/ Darkness (4:50) - 22/ Central Hotel (6:12)

enregistrement

Autriche, Allemagne, Hollande, Italie, mars - décembre 1992

line up

Peter Hammill (chant, guitare, claviers)

remarques

chronique

Styles
rock

Je vais peut-être vous surprendre ; "Typical", double recueil de performances seul en scène, exercice à priori ô combien difficile, s'impose presque naturellement comme l'enregistrement live ultime et incontournable de Peter Hammill. Avant de revenir sur les raisons qui me poussent à de telles assertions, un petit historique s'impose. Ce nouveau témoignage apparaît dans les bacs au début de l'année 1999, un peu tard me direz-vous pour des concerts en solitaire donnés un peu partout en Europe sept ans plus tôt. Mais comme le dit le dicton, mieux vaut tard que jamais, surtout quand il s'agit de contrer toute une série de bootlegs apparus sur le marché depuis 1996. Hammill met peut-être du temps à réagir mais ce qu'il nous propose comblera tous ses fans ; un double album aussi généreux que "Room Temperature Live", vendu pour le prix d'un simple, avec un choix de titres judicieux qui ferait presque paraître "Typical" pour une anthologie. Cet album s'attarde donc sur sa tournée de 1992, année cruciale puisque, même si cela étonnera ceux qui en définitive n'y croyaient vraiment plus, Peter Hammill est alors à un nouveau tournant de sa carrière, que l'intimiste et mesuré "Fireships", publié cette même année, symbolise au mieux. Bien sûr, des albums comme "Over", "And Close As This" ou "Everyone You Hold" nous avaient déjà tous démontrés que Peter Hammill ne craint pas d'affronter le silence, mais il ne s'est jamais mis autant en danger qu'ici, allant au bout de sa démarche, avec juste un piano ou une guitare électrique. J'ignore si le but avoué de cette entreprise était d'atteindre un point de non-retour au niveau strictement émotionnel. Quoi qu'il en soit, c'est de cela, et uniquement de cela, qu'il s'agit ici. Mises à nu, les compositions de Peter Hammill gardent toutes leurs forces. J'irais même jusqu'à dire qu'elles n'ont jamais paru si essentielles, si intenses qu'ainsi traîtées, sans apparats, sans effets inutiles, sans programmations indésirables non plus. Je ne vous ferais pas l'affront de vous donner un descriptif détaillé de chacunes des pièces, ni des petites surprises qui s'y trouvent. Je n'ai pas envie de vous priver du bonheur de les découvrir par vous-mêmes. Je dirais juste que l'ami Peter se montre ici sous son meilleur jour, cette voix, toujours aussi expressive, sans équivalent notable, atomise parfois ou décuple l'impact selon le cas certains de ses titres avec une force et une sincérité sans égal, aussi n'y a-t-il aucune raison pour que vous redoutiez un album soporifique. "Typical" ne l'est vraiment, mais alors là, vraiment pas.

note       Publiée le dimanche 30 avril 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Typical".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Typical".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Typical".

Thierry Marie › dimanche 3 octobre 2010 - 11:13  message privé !

Funambulesque, la quintessence d'un tout grand artiste: exigeant, essentiel, incontournable, indispensable...

Note donnée au disque :