Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHPeter Hammill › X my heart

Peter Hammill › X my heart

  • 1996 - Fie!, FIE! 9111 (1 cd)

9 titres - 50:28 min

  • 1/ A Better Time [acapella] (5:14)
  • 2/ Amnesiac (5:36)
  • 3/ Ram Origami (5:28)
  • 4/ A Forest of Pronouns (5:18)
  • 5/ Earthbound (5:23)
  • 6/ Narcissus [bar & grill] (6:45)
  • 7/ Material Possession (6:09)
  • 8/ Come Clean (5:02)
  • 9/ A Better Time (5:33)

enregistrement

Terra Incognita, Bath, Angleterre, février - novembre 1995

line up

Manny Elias (batterie, percussions), Stuart Gordon (violon), Peter Hammill (guitare, claviers, basse, chant), David Jackson (saxophone, flûte)

chronique

Styles
rock

C'est par ce disque que j'ai redécouvert Peter Hammill. Comme beaucoup, je m'étais arrêté à ses tous premiers essais pour découvrir que, même dans ses meilleurs moments, il ne pouvait égaler la puissance et l'intensité de Van Der Graaf Generator. Parcourant à rebours l'album photo de ses souvenirs, "Fool's Mate" m'avait dissuadé de reprendre l'exploration dans l'ordre chronologique. Mais voilà ; en 1996 "X My Heart" croise mon chemin sans prévenir et, méfiant, je m'enquéris auprès du vendeur pour savoir ce qu'il a pensé de l'album. Aujourd'hui, j'ai la conviction absolue qu'en réalité il n'a jamais écouté ce disque, le fourbe, mais sa réponse sans appel résume à elle seule bien des choses : "...c'est du Peter Hammill ; y a du bon et du moins bon". Et en effet, nous sommes sûr de ne jamais nous tromper en proférant de telles banalités. Pourtant elles vont comme un gant à cet artiste d'exception. J'ai peut-être moi-même abusé de ce raccourci en n'écoutant jamais une seule note de la quarantaine de disques que je vous soumets en ce jour mémorable. C'est vrai... Qui sait ? Je ne cours aucun risque. Y a même peu de chances que je me plante. C'est pas comme recopier tels quels des articles dans des magazines douteux. En plus, ça n'intéresse pas grand monde, alors franchement, pourquoi se priver ? Me croirez-vous donc si, tout bien considéré, je vous affirme ici même que "X My Heart" est sans doute le premier album post-"Fireships", "Fireships" inclus, à être parvenu à accomplir la synthèse que Peter Hammill cherchait depuis si longtemps ? Les titres sont ramassés, mais les compositions sont suffisamment riches que pour susciter un intérêt véritable ("A Forest of Pronous", "Narcissus (Bar & Grill)"). Voguant entre les arrangements plus rock de "Roaring Forties" et le climat tout en suspension du déjà cité "Fireships", "X My Heart" propose dans son ensemble des compositions plutôt fortes, aux mélodies mémorables ("Amnesiac", "Ram Origami") où la balance entre instrumentation et programmation redonnent enfin de vraies couleurs à ce qui, il y a peu encore, passait pour un artiste moribond. La voix de Peter Hammill n'est finalement jamais aussi belle que quand il se laisse aller à l'émotion qui l'envahit et, qu'il s'agisse de la version acapella de "A Better Time" ou de la noirceur tangible de "Earthbound", on ne peut pas remettre en cause son authenticité. Ni faire une croix sur cet artiste qui, lentement mais sûrement, semble renaître peu à peu.

note       Publiée le dimanche 30 avril 2006

partagez 'X my heart' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "X my heart"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "X my heart".

ajoutez une note sur : "X my heart"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "X my heart".

ajoutez un commentaire sur : "X my heart"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "X my heart".

Thierry Marie › mardi 28 décembre 2010 - 17:44  message privé !

Au risque de passer pour un iconoclaste, je préfère Hammill en solo qu'avec Van der Graaf. Il y est plus intime. Mais tout aussi poignant. Bien sûr, cette affirmation rélève du général, et certains albums solo sont moins réussis, il faut dire qu'il y a pléthore... Mais des albums comme "Chameleon...", "The Silent Corner...", "In Camera", "Over", "The Margin Live", "As Close as This", "Room Temperature Live", "Typical" et ce "X My Heart" figurent sans conteste dans mon florilège intime de ces oeuvres que je chéris quelque peu secrètement, un peu douloureusement, car elles me parlent presque trop personnellement... Un seul regret sur cette album: Manny Ellias y tient la batterie, et Manny Ellias sonne toujours trop rudimentaire...

Note donnée au disque :