Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKFela Kuti › Na poi

Fela Kuti › Na poi

2 titres - 32:50 min

  • 1/ Na Poi [Part 1 & 2] (25:17)
  • 2/ You No Go Die... Unless (7:33)

enregistrement

Nigeria, 1971

line up

Tony Allen (batterie), Africa'70 (choeurs, cuivres, basse, guitare), Fela Kuti (saxophone, claviers, chant)

remarques

Cet album a fait l'objet d'une parution cd chez Barclay en 1999 où il se voit associé à l'album "Yellow Fever"

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
afro-beat

"Na Poi" est une des premières, si pas la première des réalisations de Fela Ransome Kuti sur le sol Nigérian. Paradoxalement, il abandonne ici la satire sociale qui l'a rendu si populaire, et s'épanche volontiers, pendant plus de vingt cinq minutes tout de même (toute la face A et une bonne moitié de la face B sur le vynil d'époque), en long, en large, et de travers, sur l'impérieux désir sexuel, un autre facette importante du personnage dans laquelle son engagement est peut-être encore plus indéfectible. Avec son harem de femmes à ses pieds, voire ailleurs, c'est clair que le Black President a sans doute des leçons à donner dans le domaine. Ceci étant dit, "Na Poi" se montre plutôt décevant. Ce titre kilométrique, aujourd'hui en une seule pièce pour son passage au format cd (et ce n'est peut-être pas un avantage), ne parvient pas à maintenir l'auditeur dans un état d'alerte permanent, les différentes sections et autres solii se suivant sans qu'on puisse y déceler une fougue ou une impétuosité qui pourtant auraient leur place dans un tel cadre. Si d'aucun en doutait encore, l'influence de James Brown est ici d'une limpidité extrême ; il y a bien sûr le sujet abordé, mais que dire des premières mesures de la plage titre ? Fela interpelle ses musiciens avant de se lancer tous ensemble dans l'interprétation du titre, un peu comme nous pouvions l'entendre sur "Sex Machine"... Cela n'enlève rien à Fela, au contraire ; cela permet de mieux comprendre son cheminement fait d'extravagances en tous genres. En 1999, Barclay a réédité "Na Poi" en le couplant à l'album "Yellow Fever" de 1976. Bien que brisant ainsi l'homogénéité d'une redécouverte chronologique de l'oeuvre de Fela (c'est peine perdue dans cette collection), la juxtaposition de ces deux albums est en réalité tout à fait justifiée ; "Yellow Fever" contenant d'origine une version réactualisée, écourtée, et aussi supérieure, du titre "Na Poi".

note       Publiée le mardi 30 novembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Na poi".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Na poi".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Na poi".

Charisman › samedi 16 septembre 2006 - 01:51  message privé !
Disque loin d'être passionnant. Après une très longue intro, les premiers solos saxos et trompettes de "Na Poi" sont sans âme, mais ça s'améliore ensuite, et on se prend au jeu avec une basse qui donne la cadence encore et encore. "You No Go Die... Unless" est, elle, plutôt réussie, alors que Fela alterne chant classique et des espèces d'onomatopées. Le disque repose donc sur le morceau long format "Na Poi", qui est un peu light et pas vraiment maitrisé de bout en bout ; c'est juste moyen, en dessous du travail réalisé sur de futurs albums.
Note donnée au disque :