Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKFela Kuti › Music of many colours

Fela Kuti › Music of many colours

  • 1980 • Phonodisk PHD003 • 1 LP 33 tours

2 titres - 36:06 min

  • 1/ Africa Centre of the World (17:30)
  • 2/ 2000 Blacks Got to Be Free (18:36)

enregistrement

1980

line up

Tonny Allen (batterie), Maseaswe Anam (batterie), Lekan Animashaun (saxophone baryton), Ovinlade Ademran (saxophone ténor), Justo Almario (saxophone), Femi Kuti (saxophone alto), William Allen (guitare), Chuck Anthony (guitare), Okelve Ojeah (guitare), Chano O'Ferral (congas), Alake Anikulapo Kuti (choeurs), Fela Kuti (saxophone, claviers, chant), Roy Ayers (chant, vibraphone)

remarques

Cet album a fait l'objet d'une parution cd chez Barclay en 2001 où il se voit associé à l'album "Upside Down"

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
afro-beat > funk

Peu d'entre vous connaissent peut-être Roy Ayers, fabuleux vibraphoniste, le cul entre deux chaises, entre le jazz et le funk, ayant réalisé quelques superbes albums parmi les plus éclectiques à être sortis de la scène fusion du milieu des années soixante-dix en compagnie de son groupe, l'Ubiquity. Voilà trois semaines que l'américain se produit au Nigéria et, fatalement, l'opportunité s'offre à lui de jouer en première partie de l'Africa'70. Il n'en faudra pas plus pour que les deux hommes se mettent en tête de sceller cette réunion ponctuelle en une rencontre effective sur disque. "Music of Many Colours" est le fruit de leur collaboration. Deux titres, comme au bon vieux temps, l'un signé Fela ("Africa Centre of The World") en première face, l'autre que l'on doit à Ayers ("2000 Blacks Got to Be Free") qui referme le disque. La nécessaire fondation du panafricanisme reste une des préoccupations majeures du Black President comme l'atteste sa contribution, absolument sans équivoque. Le tempo installe avec élégance l'ambiance générale du morceau, rehaussée bien entendu par la présence de Roy Ayers, lui donnant des couleurs inédites tout en se fondant parfaitement dans l'ensemble. "2000 Blacks Got to Be Free" sonne, certes, trop funky pour du Fela, mais c'est une oasis vraiment bien venue dans une série impressionnante de disques qui jusqu'ici n'avaient pas éprouvé le besoin de s'essayer à autre chose qu'à de l'Afro-beat. Bien sûr, ce n'est pas vraiment un funk comme les autres ; un trip de dix huit minutes avec un beat qui rappelle finalement assez bien celui qui habite la musique africaine et où percussions et cuivres occupent, comme toujours, une place de choix. Les slaps de basse, la guitare wah-wah, le clavier et le chant, assuré seul par Roy Ayers en constituent néanmoins l'assise, l'apport de Fela se résumant en fin de compte à un solo de sax ténor. "Music of Many Colours" est un disque agréable, mais certainement pas à considérer parmi les essentiels de Fela, ni d'Ayers d'ailleurs...

note       Publiée le mardi 20 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Music of many colours".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Music of many colours".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Music of many colours".