Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKFela Kuti › Confusion

Fela Kuti › Confusion

1 titres - 25:36 min

  • 1/ Confusion Part 1 & 2 (25:36)

enregistrement

Nigéria, 1975

line up

Tony Allen (batterie), Igo Chico (saxophone ténor), Lekan Animashaun (saxophone baryton), Henry Koffi (congas), Tunde Williams (trompette), Tutu Shoronmu (guitare), Segur Edo (guitare), Daniel Koranteg (congas), Franco Aboddy (basse), James Abayomi (percussions), Isaac Olaleye (marraccas), Fela Kuti (saxophone, claviers, chant)

remarques

Cet album a fait l'objet d'une parution cd chez Barclay en 1999 où il se voit associé à l'album "Gentleman"

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
afro-beat

"Confusion" génère un véritable effet de surprise. C'est que, il faut bien le dire, depuis 1972, Fela a enfilé les disques les uns derrière les autres, comme extraits du même moule, sans qu'on puisse y déceler de différences notables qui aurait pu rendre l'une ou l'autre expérience plus enrichissante. Il y eut bien entendu quelques timides tentatives de se renouveller quelque peu, ne fût-ce qu'en terme de production ("He Miss Road"), mais le constat restait désespérément maigre. C'est donc avec enthousiasme qu'on accueille ce "Confusion" qui semble vouloir remettre les pendules à l'heure. Cette fois, comme pour "Na Poi" en son temps, on a droit à une seule pièce dont les deux bouts ont été recollés pour son passage au format cd sans que l'on puisse y déceler la moindre transition. Du haut de ces vingt-cinq minutes, "Confusion" a quelque chose de vertigineux que les précédents titres de Fela n'avaient pas. Pour s'en convaincre, il suffit de prêter une oreille aux premières mesures de cette nouvelle pièce, une introduction pour le moins étonnante... Fela Kuti au clavier et Tony Allen à la batterie instaurent un dialogue étrange fait d'abstractions et d'effets divers. Une fois encore, on ne peut s'empêcher de penser à l'approche hors norme de Sun Ra. Au bout d'un moment, après ce banc-titre digne d'un film de science-fiction, les choses semblent reprendre leur cours normal avec l'habituelle déclinaison du thème avant que Fela vienne enfin prendre le micro pour s'adresser à ses auditeurs, psycholiquement préparés, un procédé repiqué sans vergogne aux shows de James Brown. Mais là aussi, des effets insignifiants de delay et de reverb sur les choeurs apportent non seulement une perspective nouvelle sur le travail de Fela mais font en sorte que "Confusion", traîtant de l'anarchie qui règne au Nigeria, et à Lagos en particulier, soit d'une certaine façon le disque le plus psychédélique de Fela Kuti. Couplé à "Gentleman" pour sa remastérisation cd, "Confusion" est un des quinze disques les plus importants de Fela.

note       Publiée le mardi 22 mars 2005

partagez 'Confusion' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Confusion"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Confusion".

ajoutez une note sur : "Confusion"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Confusion".

ajoutez un commentaire sur : "Confusion"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Confusion".

Porn_And_Roses › jeudi 28 septembre 2006 - 21:50  message privé !
Intro. Suis-je en train d'écouter de l'Afro-Beat? Voilà le disque le plus moderne de sa carrière pour ce qui est des effets sonores, ensuite c'est un Afro-Beat très relax, bien jazz, qui dégage une aura puissante, hypnotisant comme Progmonster l'a écrit. Belle outro.
Note donnée au disque :       
Trimalcion › mardi 20 septembre 2005 - 19:38  message privé !
avatar
J'ai découvert cet été l'afro-beat de Fela Kuti par le biais d'une compilation et j'adore. Va falloir creuser ça...
Charisman › lundi 13 juin 2005 - 21:22  message privé !
Fela Kuti était un grand artiste, difficile à aborder tant sa discographie est abondante. J'ai eu la mauvaise idée de découvrir Fela en même temps que Femi, cad ces dernières années, et ne connais actuellement de lui que quelques opus tels que "Gentleman" et "Shakara". Plus l'afro-beat proposé est lent, plus cela me plait. "Confusion" a une entrée en matière un peu trop longue je trouve, mais après ce n'est que du bonheur, moitié insturmental puis moitié vocal.
Note donnée au disque :