Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKFela Kuti › He miss road

Fela Kuti › He miss road

3 titres - 39:38 min

  • 1/ He Miss Road (10:47)
  • 2/ Monday Morning in Lagos (11:15)
  • 3/ It's No Possible (17:36)

enregistrement

1974

line up

Tony Allen (batterie), Lekan Animashaun (saxophone baryton), Henry Koffi (congas), Tunde Williams (trompette), Ogene Kologbo (guitare), Leke Benson (guitare), Ukem Stephen (trompette), Christopher Uwaifor (saxophone ténor), Franco Aboddy (basse), Nicholas Addo (congas), James Abayomi (percussions), Isaac Olaleye (marraccas), Fela Kuti (saxophone, claviers, chant)

remarques

Cet album a fait l'objet d'une parution cd chez Barclay en 1999 où il se voit associé à l'album "Expensive Shit"

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
afro-beat

"He Miss Road" a pour lui quelques solides particularités qui en font un album vraiment à part ; tout d'abord, bien qu'enregistré dans la première partie des années soixante-dix, il ne fût découvert que sur le tard. Il est d'ailleurs à déplorer que le travail de nettoyage pour sa remastérisation cd n'ait pu se traduire en résultats plus concluants sur certains passages de la plage titre (le grésillement du vynil y est très nettement perceptible). Ensuite, il s'agit là d'une des rares productions de la grande époque où Fela confia le fruit de son travail aux bons soins d'un producteur étranger qui sera pour l'occasion qui d'autre que Ginger Baker himself... Eh oui, encore ! Ne vous plaignez pas ; peut-être Fela a-t-il saisi la balle au bond pour tenter quelque chose d'un tant soit peu différent ? Car l'album, du haut de ses trois titres, se caractérise par un effet d'écho léger mais permanent qui lui donne un cachet unique, rajoutant une dimension supplémentaire à cet univers musical déjà psychédélique par bien des aspects mais on ne sait trop pour quelles raisons resté inavouable. Le piano électrique prend ici une place prépondérante, parfois même doublé, suggérant peut-être une filiation rêvée par Baker d'un Fela en remplacement de Steve Winwood au sein des Traffic. Si la plage titre respecte le descriptif que je viens de vous énoncer (ou serait-ce plutôt l'inverse ?), c'est en réalité d'autant plus criant sur le surprenant "Monday Morning in Lagos" avec un beat paresseux, ondulant comme un serpent qui feinte mille et un détours avant de fondre sur sa proie. "It's No Possible" poursuit cette mise en perspective dans des contours dirons nous plus classiques, mais sa longue durée ajoutée à l'omniprésence des gammes au clavier surenchéri par l'écho, confère à l'ensemble une sonorité jusqu'à présent inédite dans l'oeuvre de Fela. Bien sûr, il y a des cuivres et quelques chorus de saxophone ici, mais ce n'est pas pour ces éléments là précisément que l'on reviendra sur ce disque, mais plus pour son ambiance singulière.

note       Publiée le mardi 30 novembre 2004

partagez 'He miss road' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "He miss road"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "He miss road".

ajoutez une note sur : "He miss road"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "He miss road".

ajoutez un commentaire sur : "He miss road"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "He miss road".

mercebel › samedi 1 janvier 2011 - 16:11  message privé !

Assez genial celui ci, des ambiances très variées ojo Monday - O !!

Note donnée au disque :