Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRPaul Roland › Danse macabre

Paul Roland › Danse macabre

cd • 22 titres

  • 1Witchfinder general
  • 2Madame Guillotine
  • 3The great Edwardian air raid
  • 4The hanging judge
  • 5Still falls the snow
  • 6Mathilda mother
  • 7Gabrielle
  • 8Requiem
  • 9Buccaneers
  • 10In the opium den
  • 11Twilight of the gods
  • 12Death or glory
  • 13Burnt orchids
  • 14The puppet master
  • 15Captain Blood
  • 16Cairo
  • 17Green glass violins
  • 18Funhouse
  • 19Ghost ships
  • 20Dr.Strange
  • 21Madelaine (re-mix)
  • 22Berlin

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Paul Roland (chant, guitare sèche), Andy Young (guitare), Brian Gould (claviers), Piers Mortimer (viola), Pete Ridley (violon,mandoline, balalaika), Brian Heffernan (basse), Matt Vinyl (batterie), Nick Payne (violoncelle), Maurice Memmott (violon), Brian Marshall (orgue), Paul Madden (percussions), Tobias Birkenbeil (clavecin)

remarques

Les morceaux 12 à 19 sont tirés de 'Burnt Orchids', les titres 20 à 22 sont des bonus.

chronique

Mon premier Paul Roland ! J'avais seize ans, j'avais pris le train avec mes sous (vingt euros quand même) pour me rendre à THE magasin (l'Olmo à Berne pour les lecteurs suisses...oui oui, celui où aujourd'hui on trouve toutes les panoplies de rappeurs, d'emos etc). On y dénichait toutes les pompes qui font le goth: sorcières, creepers et autres, des disques, il y avait même un coiffeur. Bref une journée radieuse pour le jeune Twilight drapé dans son manteau noir, les cheveux genre Robert Smith. Baigné de Sisters of Mercy, Bauhaus, Cure et Siouxsie, je fouillais les bacs de LPs (le cd était fort rare alors) et soudain, cette belle pochette montrant un attelage funèbre et ce titre, 'Danse macabre'. Paul Roland ? Quesako ? Une écoute m'a vite montré de quoi il s'agissait. Paul Roland ne ressemblait à rien de ce que je connaissais alors, son timbre vaguement Beatles était bien loin de ceux d'Andrew Eldritch ou de Peter Murphy, sa musique n'était ni gothic rock, ni batcave et pourtant...Ce type nous parlait d'un inquisiteur sur fond d'électricité sombre ('Witchfinder general') pour passer à une sorte de faux tango sec ('Madame Guillotine) et glisser à la mélancolie folk de 'The great Edwardian air raid'. Il empruntait des éléments de rock gothique, de folk, mêlait les guitares et la batterie avec des violons, de l'orgue, du hautbois...Et les textes. Un cimetière abandonné où les fossoyeurs finissent de picoler avant de refermer une tombe dont tout le monde se moque ('Requiem'), les flibustiers et leurs aventures ('Buccaneers'), l'opium et ses délices ('The opium den'), une morte qui hante son amant ('Gabrielle') ou la mélancolie d'un hiver sur Moscou ('Still falls the snow'), tout ce que j'étais en train de découvrir chez Byron, De Quincey, Gogol et qui me fascinerait quelques années plus tard chez Thomas Hardy. Paul Roland est devenu mon conteur, ses récits un peu sombres, parfois truffés d'humour noir, sa fascination pour les excentriques, le macabre, l'imaginaire sont devenues les histoires qu'on ne m'avait pas racontés quand j'étais enfant et j'ai depuis acheté chaque album que j'ai pu trouver. J'en ai chroniqué un bon paquet sans jamais mettre la note maximale, ce sera chose faite avec celui-ci. L'aspect nostalgique y joue sans doute un rôle mais je ne puis m'empêcher de frissonner sur les descentes d'orgue de 'Matilda mother', de visualiser un cimetière de campagne anglais quand j'écoute 'Requiem', de tripper sur le riff d'intro de 'Twilight of the gods' et la rythmique roulante de 'Witchfinder general'. De sa voix presque douce, Paul Roland me charme, ses mélodies ont une simplicité pop mais dégagent un spleen proprement jouissif. Cette réédition propose en bonus le quasi introuvable 'Burnt orchids' dont on retrouve la plupart des titres sur la compilation 'House of dark shadows' (ça fait quand même une chanson que je n'avais pas, 'Funhouse') mais si vous ne la possédez pas...On aime ou non Paul Roland mais voilà un artiste avec un univers bien à lui, un univers qui personnellement me fascine. Quand je suis rentré avec mon 'Danse Macabre' sous le bras, aucun de mes potes n'a apprécié...Chant trop soft, musique trop folk par moment, pas assez gothic rock...Ce disque trône toujours dans ma collection et quand j'ai reçu la version cd la semaine passée, mon coeur a bondi dans ma poitrine. Merci Monsieur Paul Roland, merci pour tout ça.

note       Publiée le mardi 20 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Danse macabre".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Danse macabre".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Danse macabre".

Twilight › jeudi 13 août 2020 - 11:24  message privé !
avatar

c'est noté, merci ^^

sergent_BUCK › jeudi 13 août 2020 - 02:38  message privé !
avatar

Eh bien, je recommande chaudement 'I often dream of trains', le seul que je connais de Robyn et qui est excellent. Il a souvent lui aussi été comparé à Barrett (en tant que sympathique allumé extravagant qui bidouille seul des chansons dans sa chambre), et donc dans un délire plus surréaliste en place du romantisme de Paul, mais les deux partagent un même spleen doux et éthéré qui me donne envie de mettre ces albums en parallèle ;) .

Note donnée au disque :       
Twilight › jeudi 13 août 2020 - 00:34  message privé !
avatar

Non, à vrai dire, je n'ai que très superficiellement écouté Hitchcock et pas en solo...Je n'ai pas renoncé cela dit, ça me titille depuis un moment...Une recommandation en particulier ?

sergent_BUCK › mercredi 12 août 2020 - 23:19  message privé !
avatar

J'écoute cet album en boucle depuis 3-4 jours, et je sais déjà qu'il m'accompagnera pour le reste. C'est d'une beauté à tomber, pas une seule seconde ne fait tache. Je suis subjugué par cette perfection ! Syd Barett et David Tibet ont déjà été mentionnés pour la similitude vocale, je pense aussi à Robyn Hitchcock par moment... je ne sais pas si tu as déjà écouté le bougre en solo Twilight ? j'ai vu qu'il avait participé à l'album des Midnight Rags, donc c'est raccord.
Merci en tout cas pour cette découverte, et je me réjouis d'explorer le reste !

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › lundi 27 août 2012 - 13:00  message privé !

J'y reviens 3 ans après, c'est pas si pop et léger que ça finalement, très nimbé d'une aura psychédélique un peu brumeuse. Le premier album l'est bien plus en fait, pop et léger, carrément synthpop sur certains titres.

Note donnée au disque :