Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRPaul Roland › Strychnine

Paul Roland › Strychnine

cd • 12 titres

  • 1Too much to dream
  • 2Arabian knights
  • 3Iscariot
  • 4Strychnine
  • 5Young girl blues
  • 6Guinevere
  • 7Lady Rachel
  • 8Venus in furs
  • 9The king is dead
  • 10The great Edwardian airaid
  • 11Candy says
  • 12Ghost ships

enregistrement

Elsewhere Studios, Kent, Angleterre, juillet 1992. Les morceaux 9 à 12 ont été enregistrés pour Rock Fm Radio, Athènes, Grèce.

line up

Paul Roland (chant, guitare sèche), Chris Randall (claviers, percussions), Jenny Benwell (violon), Derek Heffernan (guitare), John Tracey (basse), Simon Jeffries (batterie), Valérie Franco (choeurs, flûte), Phil Smith (clarinette), John Gallagher (violoncelle), Nick Pye (trompette, cor), Ali Ben Shakzar (instruments arabes)

remarques

le morceau 1 est une reprise des Electric Prunes, le 2 de Siouxsie and the Banshees, le 3 de T.Rex, le 4 des Sonics, les 5 et 6 de Donovan, le 7 de Kevin Ayers et le 8 de Velvet Underground.

chronique

Styles
folk
gothique
pop
Styles personnels
dark folk/rock sombre/ pop excentrique

Ce n'est pas la première fois que Paul Roland propose des reprises mais avec 'Strychnine', c'est un véritable hommage qu'il rend à divers artistes qu'il apprécie, des Electric Prunes à Siouxsie and the Banshees en passant par Marc Boland et le Velvet Underground. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a su s'approprier ces morceaux. C'est ainsi que 'Too much to dream', 'Strychnine' et 'Arabian knights' sont interprétés façon rock gothique à la Paul Roland, soit une solide base rock agrémentée de violon. 'Iscariot', 'Young girls blues', 'Guinevere' ou 'Lady Rachel' sont plus typique des ballades mélancoliques de notre dandy moderne, mélange de dark folk, de cabaret et de pop excentrique pour guitare sèche, flûte, clarinette...Son chant doux confère à ces pièces la touche de charme suranné si typique de son style. Certes, ses reprises ne vaudront jamais les originaux de Lou Reed, Siouxsie mais Paul s'en tire bien avec la sincérité simple qui le caractérise et conclut de manière sympathique un petit album sans prétention, visiblement enregistré pour le plaisir, par quelques interprétations acoustiques de quelques-uns de ses propres morceaux enregistrés pour une radio grecque. Mon cher Paul, continuez de vous faire plaisir, je ne m'en lasse pas...

note       Publiée le mercredi 5 octobre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Strychnine".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Strychnine".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Strychnine".

Les.Mondes.Gothiques › mercredi 5 octobre 2005 - 08:16  message privé !
CA faiT TOUJours PLaisir de LiRe une nOUvelle CHRoNique tANt aTTENdue . ..
Note donnée au disque :