Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKFela Kuti › O.D.O.O.

Fela Kuti › O.D.O.O.

2 titres - 61:00 min

  • 1/ O.D.O.O. [Overtake Don Overtake Overtake] (31:52)
  • 2/ Confusion Break Bones [C.B.B.] (29:08)

enregistrement

Nigéria, 1990

line up

Ijagun Benjy Ola (batterie), Dele Olayinka (batterie), Oghene Ogbeni (batterie), Lekan Animashaun (saxophone baryton), Rilwan Fagbemi (saxophone baryton), Lanre Anikulapo Kuti (saxophone alto), Oyinade Adeniran (saxophone ténor), Yinusa Akinibosun (saxophone ténor), Stephen Ukem (trompette), Oye Moses (trompette), Festus Okotie (guitare), Adegoke Solomon (guitare), Soji Odukogbe (guitare), Victor Ebreneyin (basse), Keji Hamilton (piano, basse), Ajayi Adebiyi (congas), Kwame Bako (congas), Akos Asiedu (choeurs), Chioma Ecosuisa (choeurs), Ngozinwafor (choeurs), Oma Umude (choeurs), Hoga Pulsheir (choeurs), Fehintola Anikulapo Kuti (choeurs), Folake Anikulapo Kuti (choeurs), Fela Kuti (saxophone, claviers, chant)

remarques

Cet album a fait l'objet d'une parution cd chez Barclay en 2001 où il se voit associé à la plage titre de l'album "Beasts of No Nation" ; la chanson "Confusion Break Bones" qui en constitue normalement sa face B a été relégué en tant que titre bonus sur l'édition cd de l'album "Underground System"

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
afro-beat

Comme on a pu le constater sur leurs dernières réalisations, Fela Kuti et Egypt'80 se contentaient désormais d'assurer en faisant (sur)vivre la légende dans les plages titres de "Army Arrangement", "Teacher Don't Teach Me Nonsense" et "Beasts of No Nation" ; de l'Afro-beat tout ce qu'il y a de plus conventionnel. Et si la formule n'avait pas usée jusqu'ici, c'est parce que les forces qui propulsaient ces appels à la rebellion restaient toujours très actives. Ce n'est plus vraiment le cas aujourd'hui. Tous ces rêves de liberté ne font même plus illusion... Alors quel intérêt d'encore se pencher sur le cas Fela si, en apparence, il n'a plus rien à dire, si son combat restera à jamais lettre morte ? Pure projection de ma part ou fait avéré, vous trancherez (enfin, si jamais vous tentez l'expérience, ce que je vous souhaite) ; en tout cas, il me semble que ce que Fela a perdu en pugnacité et en provocation, il l'a gagné en sensibilité et en émotion. Non pas que les 130 chansons qu'il a légué à l'humanité depuis ses débuts en soient dépourvues, non... C'est juste que Fela n'est plus le même homme. Et s'il y a un intérêt certain à écouter le Fela Kuti de la dernière heure, c'est parce qu'il ne cherche plus à jouer le héros. S'il continue à exhiber les blessures qui ont meurtri son corps et son âme ou les coups durs qu'il a essuyé pour une cause juste à laquelle il fût peut-être un des seuls à y croire, il le fait sous le filtre de la faiblesse qui en découle, et non pas sous celui de la force dont il a toujours tiré parti. Une énorme différence qui se traduit par des plages au tempo plus lent, presque blues dans le développement, comme au crépuscule d'une bataille où on n'a même plus le courage de compter les morts. Les cuivres sont plus solennels que jamais et les chorus de saxophone de Fela respirent de plus en plus la dépression, la fin inéluctable à laquelle personne ne peut échapper. "Confusion Break Bones" fait partie de ces instants de pure beauté qu'il est impératif de cultiver, au même titre que "Just Like That", "Look and Laugh" ou "Government Chicken Boy"...

note       Publiée le mardi 20 septembre 2005

partagez 'O.D.O.O.' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "O.D.O.O."

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "O.D.O.O.".

ajoutez une note sur : "O.D.O.O."

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "O.D.O.O.".

ajoutez un commentaire sur : "O.D.O.O."

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "O.D.O.O.".

Tallis › mercredi 18 septembre 2019 - 10:55  message privé !

Réécouté hier : Confusion Break Bones est probablement le meilleur morceau de Fela Kuti...

Note donnée au disque :