Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKFela Kuti › Live in Amsterdam

Fela Kuti › Live in Amsterdam

3 titres - 78:02 min

  • 1/ M.O.P. [Movement of the People] Political Statement Number 1 (37:02)
  • 2/ You Gimme Shit I Give You Shit (24:59)
  • 3/ Custom Check Point (16:01)

enregistrement

Amsterdam, Hollande, 28 novembre 1983

line up

Nicholas Avom (batterie), Lekan Animashaun (saxophone baryton), Acheampong Kola Oni (saxophone baryton), Oyinide Adeniran (saxophone ténor), Femi Kuti (saxophone alto), Oye Sobowale (trompette), Akameah (trompette), Laspalmer Ojeah (guitare), Dele Soshimi (claviers), Benjamin (congas), Lamtey (percussions), Fosiber (marracas), Alake Anikulapo Kuti (choeurs), Ihase Anikulapo Kuti (choeurs), Fehintola Anikulapo Kuti (choeurs), Kewe Anikulapo Kuti (choeurs), Fela Kuti (saxophone, claviers, chant)

remarques

chronique

Styles
jazz
world music
Styles personnels
afro-beat

Curieusement, c'est en foulant une fois encore le sol européen que Fela Kuti reparle de son programme politique. Il est pourtant déjà trop tard... "M.O.P.", ce "mouvement pour le peuple" qui donne son titre à la première chanson du présent recueil, étant également le nom donné au parti politique derrière lequel il s'est retranché pour l'occasion. Mais sa deuxième tentative d'accéder au pouvoir suprême se soldera à nouveau par un échec ; la police viendra tester à son domicile l'efficacité de son nouvel équipement, lui prodiguant quelques coups de bâtons bien placés, et s'en prendront une fois encore à ses biens et à ses proches. Retour à la case prison, pour détention de stupéfiants cette fois. Manque de bol, au moment où il recouvre sa liberté, le Nigéria retombe sous le joug des militaires. Ce nouveau coup d'état annihilera définitivement le peu d'espoir de voir un jour Fela instaurer les premiers principes du panafricanisme. Ceci étant, Fela Kuti et son Egypt'80 jouissent plus que jamais d'une incroyable réputation tant en Europe qu'aux États-Unis, l'exotisme de sa musique étant tout auréolé par son immense courage. Mais l'exubérance de ses prestations et le côté fondamentalement tripant de sa musique en font rapidement un phénomène sans équivalent notoire qu'il faut aller voir à tout prix. Ce copieux double témoignage en concert rend justice à ces célébrations hautes en couleurs qui semblent pouvoir s'étirer à l'infini. "You Gimme Shit I Give You Shit" rivalise avec "Movement of the People" en terme de longueur mais, à titre personnel, je leur préfère encore "Custom Check Point", plus enlevé voire extatique, aux inclinaisons jazz franchement marquées. "Live in Amsterdam" fait partie des rares publications de Fela Kuti que l'on retrouve le plus couramment dans les bacs des disquaires. Cependant, vu l'excessive longueur des titres proposés, je ne conseillerais pas ce disque aux néophytes qui, ici, risquent à tout moment de friser l'overdose...

note       Publiée le mardi 20 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Live in Amsterdam".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live in Amsterdam".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live in Amsterdam".

Tallis › mardi 19 juin 2012 - 19:47  message privé !

Un superbe témoignage de l'énergie dégagée par l'afrobeat de Fela en live. Etonnament, je le trouve presque un peu court...

Note donnée au disque :       
torquemada › samedi 29 novembre 2008 - 13:01  message privé !

J'ai tenté l'expérience en néophyte... et ça marche !

Note donnée au disque :