Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoil › Live One

Coil › Live One

cd • 3 titres • cd a: royal festival hall - april 2nd 2000

  • 1Everything Keeps Dissolving 15:14
  • 2Queens Of The Circulating Library 13:50
  • 3Chasms 21:39

cd • 5 titres • cd b: barcelona - june 17th 2000

  • 1Everything Keeps Dissolving 5:28
  • 2Amethyst Deceivers 6:23
  • 3Circulating 12:48
  • 4The Universe Is A Haunted House 18:09
  • 5Elves 8:17

enregistrement

CD A enregistré le 2 avril 2000 au Royal Festival Hall, Londres. CD B enregistré le 17 juin 2000 au Sonar Festival à Barcelone.

line up

John Balance, William Breeze, Peter Christopherson, Ossian Brown, Thighpaulsandra

remarques

"The Industrial Use Of Semen Will Revolutionise The Human Race"

chronique

"Live One", dernier de la série, regroupe en fait deux enregistrements de concerts, le premier étant sorti à l'origine sous forme de CD-r. On retrouve Coil en pleine période drone : pour le grand bonheur de ceux qui veulent prolonger l'expérience 'Time Machines', le premier titre est une puissante entrée en matière dans l'univers extensible de ces canaux spatio-temporels. On retrouve 'Queens of the Circulating Library' en version courte mais fascinant dans sa précision ; les discrètes et incessantes interventions dans les aiguës dialoguant avec quelques mots épars et autres maltraitances dans les ultra-graves. Rien que du bon pour péter un câble en toute sérénité dans cette intranquilité extraterrestre. Le dernier titre semble presque totalement improvisé à base de bruits de l'espace et autres ressacs cosmiques sur drones luminescents. Du Coil dans ses recoins les plus abstraits, qui parvient pourtant à garder l'attention et ce même sans l'expérience réelle. Le bémol nous vient du second CD, à la qualité sonore bien moindre et à la setlist presque identique. On passera donc vite sur les deux premiers enregistrements confus pour retrouver 'Circulating' et 'The Universe is a Haunted House' dans de nouvelles interprétations bien que par trop similaires à ceux du premier live pour pouvoir justifier leur présence sur la même collection. Plus étonnant, le chaotique et bruitiste 'Elves' qui rappelle sans ciller les concassages sonores des vieux SPK. Voilà qui clôture la série "officielle" des live de Coil – à noter pour les maniaques qu'il existe une boîte dite "Live Box" regroupant les quatre lives ainsi qu'un Cdr inédit et des tas d'objets magiques.

note       Publiée le lundi 9 août 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Live One".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Live One".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Live One".

jeansairien › jeudi 19 août 2010 - 13:27  message privé !

Vraiment dispensable pour celui ci...

Note donnée au disque :