Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul

Compilations - Divers › If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul

cd | 10 titres

  • 1 Scraping Foetus Off The Wheel-The Only Good Christian Is A Dead Christian [3:26]
  • 2 Cabaret Voltaire-Product Patrol [4:19]
  • 3 Test Dept.-Total Nervous Phenomonom [3:40]
  • 4 Marc Almond-Love Amongst The Ruined [6:36]
  • 5 Psychic TV-Twisted [2:57]
  • 6 The The-Flesh And Bones [4:00]
  • 7 Coil-The Wheel [2:41]
  • 8 Yello-The Roxy Cut [4:30]
  • 9 Virginia Astley-Waiting To Fall [3:27]
  • 10 Einstürzende Neubauten-Wardrobe [2:39]

remarques

L'artwork entier n'apparait que sur l'édition vinyle (EMI). Illustrations de Andy Johnson, Huw Feather, Phil Barnes, Val Denham

chronique

Une compilation s’ouvrant sur Fœtus pourrait-elle être mauvaise ? Sans blague, vous avez vu ce line-up ? Démarrage tout en déconnade avec l’hymne "The only gooooood christian is dead !" que l’on retrouve sur l’indispensable compilation ‘Sink’, laissant place à un Cabaret Voltaire reconverti à l’electro acid façon Psychic TV (pour ma part, j’aime ces périodes chez les deux entités, même si elles ne font pas l’unanimité). Mention spéciale au titre sauvage et effréné de Test Dept, d’une violence industrielle et cathartique digne des débuts de SPK ou Einstürzende Neubauten, dans une variante encore plus rapide : "Everything gets under my skin/crawling/crawling/crawling under my skin". Marc Almond, ici proche des atmosphères de Fœtus ou Birthday Party propose un blues de cabaret enfumé (et imbibé) de haute volée avant de céder l’estrade à un Psychic TV dépouillé et bien médiocre. La face B est dépucelée par The The et leur délire synth pop urbain et langoureux du meilleur effet (mmmh, cette voix à vous rendre hétéroflexible), puis par Coil, étrangement rapide et sérieux juste après leur premier album ‘Scatology’ avec un contraste fort entre la voix de John, délicate et posée, et les rythmiques brutales et indus plus proche de Controlled Bleeding. L’electropop multigoût de Yello prend le relais avec ici aussi des saveurs synthétiques et industrielles plus dures qu’en temps normal et un paquet de bruits et d’effets pour un résultat psychotropico-frigide déroutant. Arrive une comptine folk éthérée sublime et enchanteresse bien qu’aussi chargée en sens caché qu’une ballade de Current 93 : Virginia Astley et son superbe timbre, à retenir. Einstürzende Neubauten enfonce le dernier clou de cette compilation emballée avec de beaux collages et dessins à l’image du contenu : coloré, acide, décalé, nauséeux et de bien bonne qualité au final. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 18 juin 2008

partagez 'If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul".

ajoutez une note sur : "If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul".

ajoutez un commentaire sur : "If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "If You Can't Please Yourself, You Can't Please Your Soul".

Scissor Man › mercredi 7 mars 2012 - 20:39  message privé !

Plutôt une bonne compile. Un grand coup de cœur pour le titre de Yello, sombre comme les deux premiers albums.

cyberghost › lundi 23 janvier 2012 - 22:51  message privé !

Putain, the Wheel, v'là le tube indus-moustache qui m'est resté dans la tête toute la journée...

Neocreed › mercredi 8 avril 2009 - 11:02  message privé !

Une compil très plaisante mais un peu en dents de scie en effet. L'entame est très bonne avec Foetus (evidemment) puis s'enchainent fulgurances (le tire du Cab, excellent, idem pour Test Dept) et ratés monumentaux (le titre de PTV est assez affligeant). Le reste est savoureux bien entendu (découverte pour ma part de Yello et The The) meme si parfois maladroit (le morceau d'Almond dépareille un peu entre celui de Test Dept et de PTV). Bref c'est une compilation qui a de l'interet d'autant qu'elle est trouvable a pas cher en cd.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 20 juin 2008 - 14:36  message privé !
forcément, c'était Stevo derrière tout ça... =)
taliesin › vendredi 20 juin 2008 - 12:12  message privé !
Compile pour le moins hétéroclite, mais plein de bonnes choses ;-) Je pense d'ailleurs que les artistes y figurant s'en souviendront longtemps (une des plus grande arnaque de l'histoire de la musique industrielle, sur le plan business je veux dire, ils se sont tous visiblement bien fait avoir...) !
Note donnée au disque :