Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Electrocity vol.3

Compilations - Divers › Electrocity vol.3

cd | 15 titres

  • 1 Screaming Trees - Asylum [3:26]
  • 2 Carlos Peron - Commando ('93 Remastered) [4:47]
  • 3 Sleeping Dogs Wake - Walk On '93 [5:24]
  • 4 Recoil - Edge To Life [6:04]
  • 5 Coil - Windowpane [5:43]
  • 6 Barry Adamson - Checkpoint Charlie [6:29]
  • 7 Dance Or Die - Man Mind Machine [3:14]
  • 8 Front 242 - Sacrifice [4:01]
  • 9 The Fair Sex - What's To Be Done Now [4:41]
  • 10 Girls Under Glass - Grey In Grey (Remix '93) [3:18]
  • 11 The Legendary Pink Dots - Under Glass [7:01]
  • 12 Operating Strategies - Time Will Pass In Vain [4:43]
  • 13 Severed Heads - Dead Eyes Opened (Full Length Version) [6:29]
  • 14 Lassigue Bendthaus - Lanternslide [5:41]
  • 15 No. 9 Dream - Another Time And Place [4:39]

line up

Barry Adamson, Coil, Dance Or Die, The Fair Sex, Front 242, Girls Under Glass, The Legendary Pink Dots, Operating Strategies, Sleeping Dogs Wake, Screaming Trees, Carlos Peron, Recoil, Severed Heads, Lassigue Benthaus, No9 Dream

remarques

Compilé par Ecki Stieg

chronique

Allez les nyctalopes, on en remet une couche ? Là encore, Ecki Stieg entame sa sélection avec fracas, grâce à cet hystérique et groovy ‘Asylum’ des Screaming Trees, non pas ceux de Mark Lanegan mais un autre groupe, auteurs d’un unique album électro A Fracture In Time en 1987. D’une basse folle à l’autre, revoilà Carlos Perón, ex-Yello reconverti en étrange hybride Schulze-Zewizz-Schrieve qui nous offre ici un truc kitschissime, genre mi-EBM mi-générique RTL, si cela fait le moindre sens. On se recentre sur le riff bien ciselé et la basse analo de Sleeping Dogs Wake, mêlant voix féminine à la Die Form sur du post-punk taillé au carré. Comme avec les deux volumes précédents, les titres 4 et 5 semblent réservés à l’électro plus calme, dont le contrat est ici largement rempli par Coil et Recoil (c’est pas moi, c’est lui !) ; Recoil avec un trip-hop/electronica jazzy expérimental d’une rare densité, et Coil avec son roucoulant tube de l’été 1990. Très cinématographique, le prolifique Barry Adamson (de Magazine, Visage et des Bad Seeds, rien que cela) nous emmène dans un paysage instrumental plein de tensions internes. Sorte de Front 242 allemand, donc supergoth, Dance Or Die et son ‘Man Mind Machine’ prépare le terrain pour les vrais 242, avec leur métallique et glacial ‘Sacrifice’, titre d’ouverture de leur Tyranny (For You). Retour aux langueurs romantiques du volume précédent avec The Fair Sex et sa darkwave à la production écrasée sous sa basse, mais à l’atmosphère prenante. En voilà un groupe qui mériterait un remaster. Beaucoup plus sûr, voilà Girls Under Glass, qui manifestement aiment beaucoup Depeche Mode, et peut-être The Dance Society (je connais très peu, je fais confiance aux chroniques de Twilight sur ce coup là), en tout cas pour moi c’est encore oui. Et enfin les Pink Dots ! Trois volumes qu’on les attend, ces indélogeables habitants de l’underground. Avec un titre de la période eighties, en plus ! On est gâtés, même s’il est déjà sur les rééditions CD de Any Day Now. On reste dans l’ambiance, avec un superbe titre des injustement boudés Operating Strategies, inédit qui plus est, à moins que je ne me trompe. Severed Heads, alias les Cabaret Voltaire australiens repartent dans l’acid house, avant de se faire stopper net par le pesant ‘Lanternslide’ d’un autre artiste électronique prolifique dont il serait bon de causer, Uwe Schmidt aka Lassigue Benthaus bien sûr. Il est ici en plein trip darkwave paranoïaque, mais on l’a entendu ailleurs aux commandes d’une techno très lourde, ainsi que dans d’autres univers sous de multiples pseudonymes. Notre soirée se termine sur l’étonnant titre de No. 9 Dream, ‘Another Time And Place’, à l’intro très noire, mais au chant rassurant et rappelant étonnemment celui de John Balance. Merci Ecki, et bonne nuit à vous.

note       Publiée le jeudi 21 juillet 2016

partagez 'Electrocity vol.3' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Electrocity vol.3"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Electrocity vol.3".

ajoutez une note sur : "Electrocity vol.3"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Electrocity vol.3".

ajoutez un commentaire sur : "Electrocity vol.3"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Electrocity vol.3".

Twilight › vendredi 22 juillet 2016 - 11:20  message privé !
avatar

Merci pour le tuyau.^^

Wotzenknecht › jeudi 21 juillet 2016 - 22:40  message privé !

En passant, j'ai eu le plaisir de découvrir que Ecki Stieg a relancé son émission Grenzwellen en 2014 après 17 ans de pause. D'après les playlists c'est un peu plus centré sur l'electronica, avec toujours ce fond d'EBM et darkwave qui va bien. C'est tous les mercredis, 21h-00h, sur Radio Hannover http://www.grenzwellen.de/gw_redaktion/modules/news/

Note donnée au disque :