Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoil › The Golden Hare with a Voice of Silver

Coil › The Golden Hare with a Voice of Silver

  • 2002 - Eskaton, ESKATON 029 (2 cd digipack)

cd | 10 titres | A Guide For Beginners: A Silver Voice min

  • 1 Amethyst Deceivers
  • 2 Lost Rivers Of London
  • 3 Are You Shivering?
  • 4 Ostia (The Death Of Pasolini)
  • 5 Where Are You?
  • 6 At The Heart Of It All
  • 7 A Cold Cell
  • 8 Batwings (A Limnal Hymn)
  • 9 Who'll Fall?
  • 10 The Dreamer Is Still Asleep

cd | 10 titres | A Guide For Finishers: A Golden Hair min

  • 1 Panic
  • 2 First Dark Ride
  • 3 Further Back And Faster
  • 4 The Anal Staircase
  • 5 Red Skeletons
  • 6 Scope
  • 7 Solar Lodge
  • 8 Blue Rats
  • 9 A.Y.O.R.
  • 10 The First Five Minutes After Violent Death

enregistrement

1983-2001

line up

John Balance, Peter Christopherson, + invités selon la période

remarques

La première édition était en deux CDs distincts avec les intitulés en russe

chronique

Pour une fois qu'un best-of (ou “beginner's guide” comme on dit dans le milieu) ne vole pas son appellation, il faut que ça soit une fois de plus un objet introuvable... Sorti à l'origine pour le marché russe (en édition officielle, et pas par les bootleggers de chez ArsNova) sous deux CD différents, ce lièvre doré à la voix d'argent (un hommage à Joseph Beuys ?) s'est retrouvé réuni en édition européenne dans un beau double-digipack à la distribution avortée, comme tant d'autres, par la faillite de World Serpent. C'est fort dommageable car la tracklist est absolument irréprochable, avec un premier CD rempli de moon musick soigneusement sélectionnée, avec une belle part laissée au doublé 'Musick to Play In The Dark' dont l'imparable 'Batwings' couplée aux merveilles des années 80 que sont 'At the Heart of it All' et 'Ostia (the death of Pasolini)' dans une parfaite cohérence. Si mes souvenirs sont bons, c'est ce premier disque qui m'a initié à Coil et j'avoue que j'étais bien incapable de dater les sons qui me parvenaient, comme s'ils remuaient passé et futur avec la même ferveur poétique et lunaire... Le second disque, plus musclé, renvoie à la new-wave industrielle avec 'Panic', 'The Anal Staircase' ou encore 'Solar Lodge' ainsi qu'à l'époque électronique transitoire avec les longs et multicolores 'First Dark Ride' et 'Further Back and Faster'. Toutes les facettes du groupe sont esquissées en un peu plus de deux heures fascinantes et magiques. En tant qu'objet, je ne mettrai pas la note maximale car il ne s'agit que d'une compilation et un livret rétrospectif aurait sans doute été le bienvenu pour les néophytes ; du reste, la musique parle pour elle-même...

note       Publiée le mardi 23 juin 2009

partagez 'The Golden Hare with a Voice of Silver' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Golden Hare with a Voice of Silver"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Golden Hare with a Voice of Silver".

ajoutez une note sur : "The Golden Hare with a Voice of Silver"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Golden Hare with a Voice of Silver".

ajoutez un commentaire sur : "The Golden Hare with a Voice of Silver"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Golden Hare with a Voice of Silver".

Belasco › mardi 13 octobre 2015 - 12:13  message privé !

Avis au amateurs, Cold spring distribue actuellement une réédition russe de cette compil en 2 volumes. J'ai l'impression que c'est le même label avec un artwork différent. Avec Backwards, j'ai cassé ma tirelire mais quelle joie d'avoir enfin du Coil autrement qu'en mp3 à la maison.

Neocreed › mardi 23 juin 2009 - 21:37  message privé !

celui la est également le premier objet de Coil que j'ai écouté. Et dire qu'a l'époque j'avais pas accroché...