Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoil › Astral Disaster

Coil › Astral Disaster

6 titres - 57 min

  • 1/ The Avatars (3:02)
  • 2/ The Mothership & The Fatherland (22:24)
  • 3/ 2nd. Sun Syndrome (4:16)
  • 4/ The Sea Priestess (14:10)
  • 5/ I Don't Want To Be The One (5:47)
  • 6/ MU-UR (22:40)

line up

John Balance, Peter Christopherson, Thighpaulsandra, Drew McDowall. Guitare sur 'I Don't Want to be the One' par Gary Ramon

remarques

'MU-UR' n'apparait que sur la réédition CD

chronique

Styles
ambient
electro
ovni inclassable
Styles personnels
astral musick

Deux jours. Il aura fallu deux jours pour enregistrer de bout en bout un des albums les plus aériens de Coil - si l'on excepte les quatres pièces de 'Moon's Milk in Four Phases' - et malgré cette pochette affreusement décalée (merci Stapleton), tout dans cet album invite l'auditeur à s'abandonner, à se laisser porter par ces longues plages répétitives et spatiales rythmées par quelques percussions et bidouillages électroniques divers. Le voyage rappelle souvent les effets provoqués par l'école électronique planante des 70's (a-t-on besoin de les nommer sur ce site ?) et avec une pièce suffisamment réverbérante, on a franchement l'impression de voler, à moins qu'il ne s'agisse de l'effet additionnel d'autres substances. Point de mauvaises surprises ici, on ne croise qu'une prêtresse marine au détour d'un titre rempli de choeurs et d'échos sur lequel John, en bon conteur, nous narre sa rencontre aux confins de son imagination. On rencontrera à nouveau John en proie à son plus grand démon - qui aura finalement eu raison de lui - l'alcoolisme sur 'I don't want to be the one', piste étrangement sombre au milieu de ces trois longs voyages cosmiques, le dernier étant exclusif à la version CD et semble dans le prolongement de 'The Mothership & the Fatherland'. Nécessairement à écouter 'in the dark', comme la bilogie éponyme, et comme tout Coil.

note       Publiée le dimanche 26 octobre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Astral Disaster".

notes

Note moyenne        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Astral Disaster".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Astral Disaster".

Scissor Man › jeudi 20 avril 2017 - 18:24  message privé !

Hazincourt, tu clôtures bien le débat… Les rééds' dont tu parles me causent bien, le “Aple of Naples” est irréprochable (j'aime le digipack, c'est 2x moins épais qu'un emballage classique et moins fragile) même si les tirages sont limités (avec Coil), ce qui oblige à rester en embuscade. Dans ce cas merci à tous !

Note donnée au disque :       
Hazincourt › jeudi 20 avril 2017 - 07:54  message privé !

Pour faire très simple les seuls COIL que l'on peut trouver dans le commerce entre "" originaux sont les dernières rééditions Cold Spring, le Ape of Naple, New Backward, et les treshold archives déja épuisées et cette nouvelle edition de Astral Disaster. Tous le reste c'est du bootlegs et ce depuis pas mal de temps déja, vu que tout est épuisé depuis plus 10 ans en gros.

Rastignac › mercredi 19 avril 2017 - 21:17  message privé !  Rastignac est en ligne !
avatar

dans le cas de la réédition par acme / prescription cette année (lp et bientôt cd), c'est bien marqué "repris des bandes originales", pour plussoyer Hazincourt.

dariev stands › mercredi 19 avril 2017 - 20:25  message privé !  dariev stands est en ligne !
avatar

Je le redis si ça peut éviter des déceptions à certains : pour moi, si c'est pas écrit "repris des bandes originales", c'est repris du CD... (voire pire...). Simple !

Note donnée au disque :       
merci pour le fusil... › mercredi 19 avril 2017 - 12:40  message privé !

C'est comme la question de l'existence ou de la non-existence de Dieu : tout le monde à son petit avis, ses preuves, mais impossible de vérifier in fine. Très peu de personnes ont accès aux bandes et c'est un secret de Polichinelle que le marché de la réédition vinyle est vérolé d'attrape-couillons (transfert cd, mp3…). Certains sont honnêtes mais comment vérifier ?

Après, on s'en fout, c'est pas grave, ça n'engage que l'acheteur. Et ça reste un luxe de "débattre" de ça une énième fois (Le Jour de la Marmotte gutsien) alors que la III ème guerre mondiale est pour bientôt.