Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoil › The Restitution of Decayed Intelligence

Coil › The Restitution of Decayed Intelligence

vinyl 33t • 2 titres

  • 1The Restitution Of Decayed Intelligence I 15:48
  • 2The Restitution Of Decayed Intelligence II 11:48

line up

John Balance, Ossian Brown, Kodiak

remarques

12ème partie de la série Lactamase. Vinyle 10", 500 exemplaires

chronique

Styles
electro
ovni inclassable
Styles personnels
expérimental / électroacoustique

Pour clôturer l’excellente série ‘Lactamase’ (du label Beta-Lactam Ring) composée de douze vinyles 10’’ très limités (et un jour chroniqués, vous devez commencer à me connaître) comprenant entre autres la participation de Tony Conrad, Edward Ka-Spel, Troum, Volcano The Bear et autres figures plus confidentielles mais non moins talentueuse de la scène expérimentale actuelle, Coil propose son essai le plus proche des musiques électroacoustiques savantes, rendant ainsi un hommage indirect à Tod Dockstader, Iannis Xenakis et autres figures de proue de l’expérimentation sonique. Et à partir d’une musique aride et austère, Coil va nous offrir quelque chose de terriblement érotique, tactile, (haptique même, bisou à Gilles Deleuze) avec deux longues pièces qui tirent leurs sonorités de ‘The Remote Wiever pt II’ mais ici totalement filtrées, réinterprétées son par son et piste par piste. Cela donne un espèce de tunnel biomécanique rempli de cliquetis et grésillements acousmatiques qui vont et viennent sur une respiration de basse traitée et qui avance avec une assurance totale. La "chose" tourne sur elle-même en cadence comme une construction de Tinguely, à mi-chemin entre un automate rouillé et un organisme qui digère, pour un résultat impressionnant de maîtrise et de maturité – RIEN n’est laissé au hasard, chaque son semble être là pour activer un nerf spécifique, et nos poils se hérissent comme si notre cerveau était soumis à une expérience qui étudie les effets des impulsions électriques infligées sur telle ou telle synapse. Pas une tonalité ni l’once d’une mélodie vient influer sur notre affect ; l’objet est juste totalement plastique et physique, provocant et surprenant. La seconde partie est un peu dans l’ombre de la première puisqu’elle semble suivre un mouvement plus stable, comme s’il s’agissait de la même entité mais exténuée et poursuivant son chemin sans la motivation pour relever la tête. Un objet totalement extraterrestre donc, aussi indiscernable que sa pochette, impressionnant de maîtrise et loin de se laisser enfermer dans un genre ou même une raison d’être spécifique.

note       Publiée le vendredi 15 mai 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Restitution of Decayed Intelligence".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Restitution of Decayed Intelligence".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Restitution of Decayed Intelligence".