Vous êtes ici › Les groupes / artistesSScorn › Ellipsis

Scorn › Ellipsis

cd • 9 titres • 79:06 min

  • 1Silver rain fell (Meat Beat Manifesto mix)08:35
  • 2Exodus (Scorn mix)05:39
  • 3Dreamspace (Coil "shadow vs executioner" mix)11:30
  • 4Night ash black (Bill Laswell "slow black underground river" mix)15:47
  • 5Night tide (Scanner "flaneur électronique")06:30
  • 6Falling (Autechre "FR 13" mix)10:18
  • 7The end (P.C.M. "nightmare" mix)06:52
  • 8Automata (Germ mix)06:52
  • 9Light trap (Scorn mix)06:08

extraits audio

informations

La box limitée comprend 5 vinyles 12".

line up

Nick Bullen, Mick Harris

Musiciens additionnels : Autechre, Coil, Bill Laswell, Meat Beat Manifesto, Scanner, P.C.M., Germ

chronique

Ellipsis est un album de remixes de morceaux quasiment tous issus du précédent disque de Scorn : "Evanescence". Ce dernier en devient même presque obsolete car "Ellipsis" lui est à mon avis bien supérieur. Et puisqu'il s'agit de remixes, on notera la présence de nombreux invités, parmi lesquels Meat Beat Manifesto et Bill Laswell pour n'en citer que deux. Niveau musique, on ne change pas une recette qui gagne, et tous les amateurs de Scorn et de musiques glauques y trouveront largement leur compte. Chaque morceau possède en effet sa propre noirceur, camouflée sous une épaisse couche de beats hypnotiques. L'apogée de l'album est atteinte sur le long (15 minutes à lui tout seul) et angoissant "Night ash black", originellement présent sur l'album "Colossus". Ce remix par Bill Laswell est un véritable chef d'oeuvre dont les samples sont issus de la fameuse scène de la rencontre de Harvey Keitel avec Jesus Christ dans le non moins fameux et cultissime film d'Abel Ferrara "Bad lieutenant" que je vous recommande d'ailleurs fortement au passage... Les autres titres sont plus classiques, certains parfois légèrement monotones, mais tous restent caractéristiques du style de Mick Harris. Un des meilleurs disques de Scorn qu'il m'ait été donné d'écouter.

note       Publiée le samedi 1 septembre 2001

chronique

Il semblait tout à fait logique que Scorn finisse par faire l’objet de la reconnaissance de pairs aussi prestigieux que ceux réunis sur cet album de remixes. Navigant dans des eaux certes différentes, ils ont ici le point commun de partager avec Scorn le même souci de transe et de ‘groove’, imperturbable et perturbant. Que ce soit Meat Beat Manifesto et leur version plus monolithique de l’excellent ‘Silver rain fell’ ou les mythiques Coil pour une excellente version du déjà très aérien ‘Dreamspace’, en passant par le marathonesque et supra-groove ‘Night black ash’ par Bill Laswell (rien que ça quand même !), tous se sont donnés rendez-vous pour offrir de nouvelles interprétations aux compositions du duo de Birmingham. Parfois proches du format initial , souvent éloignés (PCM et la terrible version jungle de ‘The end’ ou encore l’electronica tout en cut-up et autres abstractions sonores d’Autechre sur ‘Falling’), ces remixes prouvent à tout un chacun que cet exercice peut s’avérer une réussite totale pour peu qu’on soit inspiré et inventif ! Un très bon disque, peut être pas le meilleur pour s’initier à Scorn, mais du très bon travail en tout cas !

note       Publiée le vendredi 5 mars 2004

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ellipsis" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ellipsis".

notes

Note moyenne        22 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Ellipsis".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ellipsis".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Pour Burial, je fais peut-être "une Grahambondswing" ^^

Pour la fusion, ou plutôt la grande partouze maladive mais joyeuse qu'étaient les nineties : je me tue à le dire chaque fois que j'écris sur... Acid Bath, Bloodlet, Alice in Chains, Life of Agony, et tellement d'autres. "C'est complètement ça".

Note donnée au disque :       
Damodafoca Envoyez un message privé àDamodafoca

A la louche, je parle surtout d'évanescences à Zander. Soit une période assez ramassée. Vrai ce que tu dis pour l'époque - j'ai découvert tout ça après, au début des 00 perso. Mais les 90's ont été une époque de fusion, de manière large. Que ce soit ici, chez Tortoise, ou chez RATM, dans des styles très différents, on mélange dans tous les sens et c'est probablement l'idée qui résume le mieux cette décennie, musicalement.

Pour Burial je te trouve dur, car ses albums sont très biens. C'est bien là l'essentiel. Mais je me souviens aussi d'un moment où c'était plus complique de demander à un disquaire ce qu'il avait "dans la veine de Scorn", comparé à une époque très rapidement venue derrière ou il suffisait de repérer le bac "dubstep", et ce avant Skrillex et la gangrène.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Je sais pas d'où tu fais partir "cette période de Harris", mais faut dire, aussi, que ce fut une sacrée putain de tarte, quand c'est sorti, que ce soit Evanescence ou Ellipsis. Nouvelle dimension qui s'ouvre, tout ça. J'aime pas le terme, mais c'est un monument, cet album de remixes, une pierre fondatrice, un truc du style. D'une toute autre dimension que quand on s'est mis ensuite à entendre parler de Burial, là, de ce supposé son nouveau (le dubstep), et : "ah oui, ok, c'est un mec qui fait du trip-hop en pompant Scorn, quoi".

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Da "Taquin" Modafoca

Note donnée au disque :       
Damodafoca Envoyez un message privé àDamodafoca

Marrant comme ces disques (cette période de Harris, ou les premiers de Techno Animal) ont un pouvoir de fascination, d'obsession. Quand tu retrouves des fanzines ou des témoignages de mecs qui ont écouté ça à l'époque, c'était beaucoup de gens qui se mettaient ces disques en boucle. Et quand tu les écoutes, vraiment, je veux dire, profondément, en prenant la pochette, etc, tu sens vraiment cette force, cette attraction très singulière. Et oui, l'original est un chef d'oeuvre. Ps : est-ce mignon d'être aussi ému par aussi peu de samples ?

Message édité le 16-01-2023 à 11:44 par damodafoca

Note donnée au disque :