Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSex Gang Children › Medea

Sex Gang Children › Medea

cd | 10 titres

  • 1 Barbarossa
  • 2 Guy wonder
  • 3 Alien baby
  • 4 Medea
  • 5 Giaconda smile
  • 6 Skin
  • 7 Arms of Cicero
  • 8 Boss and beauty
  • 9 Shattered room
  • 10 Sugar pill

line up

Andi Sexgang (chant, guitare, clavier), Dave Roberts (basse, clavier), Tommy (guitare), Adrien Portas (guitare, basse, clavier), Matt Green (batterie, clavier), Ed Alleyne-Johnson (violon), Kevin Matthews (percussions)

remarques

Ce cd est inclu dans le box 'The Complete Sex Gang Children' paru chez Dressed to kill

chronique

Après le split des Sex gang children, Andi avait débuté une carrière solo tandis que son compère Dave Roberts débutait un projet baptisé Carcrash International. A priori, l'aventure semblait devoir s'arrêter là...La compilation 'Hungry years' aura pourtant pour effet de faire réfléchir les deux ex-collègues qui contre toute attente retrouveront l'envie de composer ensemble. Cette renaissance ne durera pas, les conflits internes mettront rapidement un terme à la deuxième carrière des Sex gang children (avec ce line-up du moins, puisque Andi utilisera encore le nom par la suite), non sans qu'ils aient pondu un vrai nouvel album, ce 'Medea' qui, vu la qualité de ses compositions, ressemble à tout sauf un coup de marketing. Nous sommes en 1991, le groupe a pris de la bouteille mais pas perdu de sa folie. Les chansons de l'album n'ont certes plus l'énergie brute des débuts post punk/batcave mais elles en conservent l'esprit. Simplement, l'énergie est plus canalisée, plus contenue, ce qui loin d'être un reproche permet au contraire aux deux compères de lui donner une touche classieuse de fort bon aloi. Ceci se ressent notamment au niveau des arrangements; j'en prends pour exemple le superbe violon mélancolique et les touches folk de 'Arms of Cicero', le génial 'Giaconda smile' et ses tempi lents mais puissants, les guitares presque orientales de 'Skin'... Le morceau le plus proche des racines post-punk reste le bon 'Barbarossa', beaucoup plus rapide et roulant dans sa rythmique, au feeling obscur. Mais cette impression de maîtrise, de maturité se traduit également au travers du chant de Andi. Notre homme a eu l'occasion de poursuivre ses expérimentations dans le cabaret, contrôle bien sa voix et sait dorénavant lui conférer une touche décadente sans forcer trop dans les aigus; elle y gagne du coup en profondeur et en émotion. 'Medea' est donc le témoignage d'un duo inspiré qui a su utiliser au mieux ses expériences personnelles pour progresser et qu'importe au final si cette réunion n'aura été qu'éphémère...

note       Publiée le dimanche 23 juillet 2006

partagez 'Medea' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Medea"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Medea".

ajoutez une note sur : "Medea"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Medea".

ajoutez un commentaire sur : "Medea"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Medea".

Raven › dimanche 5 décembre 2010 - 04:03  message privé !
avatar

un peu nase celui-ci, mais comme y a Giaconda Smile dessus tu te sens un peu obligé de l'avoir

Note donnée au disque :       
cyberghost › vendredi 16 avril 2010 - 12:21  message privé !

Rien à voir musicalement, mais ce disque me fait le même effet qu'un Rum Sodomy and the lash : forte envie de me bourrer la gueule en chantant à tue-tête. C'est pas un fine day to exit qui me ferait ce genre de coup, bordel

Note donnée au disque :       
azerty › dimanche 7 juin 2009 - 12:23  message privé !

Ca me rappel Anathema période A fine day to exit. Ok c'est beau, propre et bien fait, mais il manque un truc. Bon disque, mais un peu poussif pour moi.

Note donnée au disque :       
juj › lundi 13 août 2007 - 23:45  message privé !
découvert seulement récemment hélas, car je ne me rappelais jamais, de Blind ou d'icelui, lequel était celui qui m'avait si souvent agressé les oreilles ... c'était Blind ; Medea est excellent
Note donnée au disque :