Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJDerek Jarman (1942 - 1994) › Blue

Derek Jarman (1942 - 1994) › Blue

7 titres - 73 min

  • 1/ Blue (Parts 1-5) (7:23)
  • 2/ Blue (Parts 6-12) (11:53)
  • 3/ Blue (Parts 13-18) (7:37)
  • 4/ Blue (Parts 19-24) (12:04)
  • 5/ Blue (Parts 25-29) (9:26)
  • 6/ Blue (Parts 30-35) (12:00)
  • 7/ Blue (Parts 36-41) (13:07)

line up

Voix : John Quentin, Nigel Terry, Derek Jarman, Tilda Swinton.

Musiciens additionnels : Coil, Brian Eno, Miranda Sex Garden, Momus, Erik Satie (1866-1925), Danny Hyde, Gini Ball, Hugh Webb, James Mackay, Jan Latham Koenig,Kate St. John, Marden Hill, Markus Dravius, Marvin Black, Richard Watson, Simon Fisher Turner, Tony Hinnigan, Vini Reilly

remarques

Il existe une version DVD, avec l'écran bleu.

chronique

Styles
contemporain
musique de film
spoken word / lecture / poésie
Styles personnels
poésie monochrome

Il serait inutile de faire une biographie exhaustive de Derek Jarman pour parler de Blue ; d’une part parce que la plupart d’entre vous connaissent l’homme et ses œuvres, et d’autre part parce que cette œuvre, si personnelle soit-elle, touche à l’universalité. Sachez simplement qu’il figure parmi les cinéastes anglais les plus influents, notamment par son utilisation de ‘tableaux en mouvement’ (c’est-à-dire s’affranchir de la narration pour ne profiter que du visuel) ou par sa longue lutte pour l’acceptation de l’homosexualité et son soutien à la scène musicale underground, et ce dès la période punk (Jubilee, 1977). Revenons en 1993, Derek Jarman est alors très malade (il mourra l’année suivante), touché par le sida et perdant progressivement la vue. ‘Blue’ constitue son dernier film (si l’on exclut le film-compilation Glitterbug), et a cela de particulier qu’il n’a qu’une seule image : un bleu profond, non loin de l’International Klein Blue, qui s’affiche durant soixante-dix huit minutes, donnant à la bande-son toute sa force. Car la bande-son, voilà bien où se situe le film. Un texte limpide, interprété par John Quentin, vient se déposer comme une narration sur un assemblage de musiques et d’enregistrements recomposés par Simon Fisher Turner, parmi lesquels on retrouve Coil, Brian Eno, Momus, Siouxsies & The Banshees, Erik Satie… L’expérience sur CD est quelque peu différente ; demandant implicitement à l’auditeur de se plonger dans le noir (casque plus que recommandé). Bien vite, la magie prend forme : de cette absence d’image, de ce bleu – symbole de l’esprit, de la mort, de l’éternité par excellence – qui nous engouffre naît toutes formes d’illusions cognitives, évidemment propres à l’expérience de chacun ; on est happé par l’histoire qui sereinement raconte les déboires de Jarman, depuis les salles d’attentes d’ophtalmologues (souvent décrites avec humour), les rencontres avec d’autres malades, les visions qui ressurgissent… On redécouvre comme savent le faire les acousmaticiens le pouvoir du son (l'expérience rappelle par moments les dernières oeuvres de Luc Ferrari) mais aussi la synesthésie dont plus personne ne fait l’expérience dans ce monde où nous avons placé la vue au dessus de tous les sens (cf. ‘La race blanche’ de Magritte). Perdre la vue, c’est réapprendre à entendre ; et peu à peu, les images de plus en plus sereines remplacent les anecdotes, l’imminence de la mort se sublime de façon poétique grâce aux textes qui, d’hommage en hommage à ses amis décédés, invitent le spectateur à se lover dans l’absence et la disparition. Les derniers mots, bercés par un bruit de vagues, relient le bleu et la mort en balayant nos angoisses par une exaltante tendresse. « Our life will pass like the traces of a cloud / And be scattered like / Mist that is chased by the / Rays of the sun / For our time is the passing of a shadow / And our lives will run like / Sparks through the stubble. / I place a Delphinium, Blue, upon your grave. »

note       Publiée le mardi 13 novembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blue".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blue".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blue".

born to gulo › dimanche 26 janvier 2020 - 19:03  message privé !

Oh merde...²

Raven › dimanche 26 janvier 2020 - 16:17  message privé !
avatar

Adieu, Michou !

juj › jeudi 15 novembre 2007 - 19:06  message privé !
classe, y a même un featuring d'Erik Satie, gimme the mike !
Solvant › jeudi 15 novembre 2007 - 18:57  message privé !
V'là le casting !
Walter Benjamin › mardi 13 novembre 2007 - 18:20  message privé !
Et quelque chose d'un éveil quand on retourne au monde...
Note donnée au disque :