Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoil › Musick To Play In The Dark²

Coil › Musick To Play In The Dark²

  • 2000 - Chalice, GRAAL 005CD (1 cd digipack)

cd | 7 titres | 57 min

  • 1 Something [5:04]
  • 2 Tiny Golden Books [12:21]
  • 3 Ether [11:34]
  • 4 Paranoid Inlay [7:19]
  • 5 An Emergency [1:20]
  • 6 Where Are You? [7:34]
  • 7 Batwings (A Limnal Hymn) [11:32]

line up

John Balance, Peter Christopherson, Thighpaulsandra

Musiciens additionnels : Rose Mcdowall (chant 5, 6)

chronique

Styles
ambient
electro
ovni inclassable
Styles personnels
moon musick

Loin, très loin dans les méandres filandreux d'une nuit qui se dénoue, Coil poursuit son investigation de ces instants de solitude où, assis dans un champ ou allongé les yeux mi-clos dans son lit, on observe l'évanescence des astres, l'apparition de la rosée, le scintillement des colloïdes ou des persistances rétiniennes aux premières lueurs. Plus éthéré et moins fouillé que le premier volet à première vue, cette suite bien que ne bénéficiant pas de l'effet de surprise de son prédécesseur n'en est pas moins essentielle et dévoile bien vite une sensibilité toute autre, moins cinématographique et plus intimiste dès le sublime 'Ether' et ce jusqu'à la dernière seconde. Piano et crépitements électroniques divers forment la majorité du fond - mais quel fond ! - pour appuyer les déclarations poétiques obscures d'un John Balance illuminé. Coil n'a pas son pareil pour composer des morceaux en apparence non-évolutifs mais touchants dans leur développement interne (pensez à 'The Dreamer is Still Asleep', 'The Last Amethyst Deceiver' ou, chez Autechre, les structures faussement répétitives de Tri Repetae). Ici, 'Ether' tournoie entre quelques notes éparses et des bourgeonnements soudains, 'Paranoid Inlay' se promène avec légèreté sur un synthé (ou un theremin ?) mélancolique, 'Where are you ?' semble faire écho aux longues pièces astrales de 'Astral Disaster' et 'Batwings (A Limnal Hymn)', presque uniquement vocal, clôt ce chapitre sur un superbe a capella qui me semble être un duo contrapunctique entre John et lui-même (magie du studio...). Rose est aussi de la partie et chante sur un petit interlude. Ecoutez le volume 1 après la tombée du jour, 'Astral disaster' pendant la nuit et enfin le volume 2 juste avant l'aube...

note       Publiée le dimanche 26 octobre 2008

partagez 'Musick To Play In The Dark²' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Musick To Play In The Dark²"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Musick To Play In The Dark²".

ajoutez une note sur : "Musick To Play In The Dark²"

Note moyenne :        14 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Musick To Play In The Dark²".

ajoutez un commentaire sur : "Musick To Play In The Dark²"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Musick To Play In The Dark²".

Procrastin › dimanche 27 avril 2014 - 09:57  message privé !

Parfait.

Note donnée au disque :       
zugal21 › samedi 4 janvier 2014 - 18:50  message privé !

Je suis transporté

Note donnée au disque :       
Batwings › vendredi 29 novembre 2013 - 05:11  message privé !

Note donnée au disque :       
julius_manes › mardi 18 janvier 2011 - 14:50  message privé !

Bon, ben encore mieux que le volume 1... l'étoile de COIL brille plus que beaucoup d'autres, c'est sûr...

Note donnée au disque :       
azfazz › lundi 8 décembre 2008 - 01:39  message privé !

Je trouve "Tiny Golden Books", que personne ne cite, fabuleuse. Par moment, on se croirait dans une improvisation de Terry Tiley. Et "Batwings" constitue un final parfait au disque, aux deux disques, aux trois disques, pour reprendre l'ordre que donne Wotzenknecht.