Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeep Purple › Made in Japan

Deep Purple › Made in Japan

cd • 7 titres • 76:21 min

  • 1Highway star06:42
  • 2Child in time12:18
  • 3Smoke on the water07:37
  • 4The mule (drum solo)09:28
  • 5Strange kind of woman09:52
  • 6Lazy10:27
  • 7Space truckin'19:53

enregistrement

Enregistré à Osaka, les 15 août 1972 (track 3) et 16 août 1972 (tracks 1, 2, 5, 7 et 10) - Tokyo, le 17 août 1972 (track 4, 6, 8 et 9).

line up

Ritchie Blackmore (guitares), Ian Gillan (chant), Roger Glover (basse), Jon Lord (orgue, piano), Ian Paice (batterie)

remarques

L'édition EMI de 1998 est une édition remasterisée avec un cd supplémentaire intitulé "The encores" qui comporte les 3 titres suivants : 8/ Black Night (06:17), 9/ Speed King (07:25), 10/ Lucille (08:03).

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
true rock seventies

N'y allons pas par quatre chemins, ce live capturé à Osaka et Tokyo sur trois soirées consécutives durant le mois d'août 1972 représente à mon sens la quintessence de Deep Purple. On y trouve en concentré tout ce qui fait la force du groupe. Tout d'abord une set-list de folie avec regorgeant de compositions légendaires telles que "Highway star", "Child in time", "Strange kind of woman", "Smoke on the water" pour n'en citer que quelques unes. Ensuite une envie de jouer incroyable : le groupe composé du même line up que sur l'album précédent "Machine Head" fait à nouveau preuve de tout son savoir faire mélodique et nous arrose de giclées de guitares et de claviers toutes plus juteuses les une que les autres, érigeant Blackmore et Lord en rois tout puissants... Miam... Une véritable orgie de riffs top savoureux... slurp... Un vrai régal ! D'autant que Deep Purple prend un malin plaisir à dynamiter les morceaux studio allant par exemple jusqu'à porter "Space truckin' à presque vingt minutes ! Les titres du groupe sont transfigurés et en deviennent pour la plupart carrément épiques ! C'est une sorte de sauvagerie jouissive qui s'abat sur nous, à l'instar de l'intro de "Highway star", préfigurant ainsi de l'avenir du rock et du heavy metal britannique. Iron Maiden n'est finalement pas si loin... Le live est de plus servi par une excellente production, avec un son énorme qui détache parfaitement chaque instrument. "Made in Japan" a déjà 35 ans, mais je puis vous assurer qu'il ne sent à aucun moment le renfermé ou la vieille raie ! On pourrait parler pendant des heures du fait que Deep Purple est un groupe probablement surestimé, on pourrait en dire des tonnes sur les éructations et autres vagissements de Ian Gillian, bref on pourrait disserter sur le cas "Made in Japan" toute la nuit. Pour ma part je ne vous dirais qu'une seule chose : achetez ce disque, c'est du nectar !

note       Publiée le dimanche 9 septembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Made in Japan".

notes

Note moyenne        40 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Made in Japan".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Made in Japan".

Dioneo › samedi 16 mai 2020 - 17:47  message privé !
avatar

Et sinon oui, les Rust Never Sleeps et Live Rust du Tonton Neil : z'ont tourné ici au point que mes yeux et ma capuche en aient virés à l'écarlate... J'aurais du mal à nier. (Et j'allais ajouter le Live Dead du Grateful, en "lives rok seventies qui sont pas rien" mais non... 1969, donc non. Mais quand-même, dans un autre genre).

Dioneo › samedi 16 mai 2020 - 17:43  message privé !
avatar

Ben oui, pareil : je suis vraiment pas fan de Deep Purple mais y'a des choses que j'aime, sur ce Made in Japan, je m'y sens pas bégueule. Le côté "proto-Rammstein version british, hardos-post-babos et un peu proguisant" de la grosse machine n'efface pas pour moi les bons coups de boost/groove/ce qu'on voudra. (Pour la "stature", le côté "on est là pour emporter le stade" de la chose hein, la comparaison - musicalement je ne dis pas du tout que Deep Purple annocerait Rammstein...).

Highway Star, Lazy ou Space Truckin', entendus dès gamin sur une K7 piquée à une de mes sœurs, ça m'éclatait bien et je ne renie pas du tout... Bon, oui, même si par ailleurs Smoke on the Water (beaucoup trop entendu partout ensuite, jusqu'à écœurement) ou Child "roustons dans la trappe" in Time, qui pouvaient m'épater à l'époque, je les trouve quand-même un poil reloue, écoutée de maintenant. ("Flamboyante mais reloue", quoi, pour Child in Time... Disons que c'est un peu l'amorce de ce qui me gonflera toujours dans le heavy-castafiore-heroic-fantasy des années d'après - question de goût hein, c'est fort dans le genre mais c'est pas du tout mon genre, quoi).

Rastignac › samedi 16 mai 2020 - 10:32  message privé !
avatar

Townes van Zandt, live au old quarter. Sinon Deep Purple - Made in Japan, il tue quand même. J'ai vu bien plus tard que le Japon avait développé un culte phénoménal pour ce groupe et cet album, qui semble envahissant dans les karaokés etc. (souvenir d'un documentaire là-dessus, faut le revoir pour l'entendre mieux comme on dit chez nous)

Note donnée au disque :       
Rikkit › samedi 16 mai 2020 - 09:27  message privé !

Live at the Isle of Wight, des Who ?

DukeOfPrunes › samedi 16 mai 2020 - 07:51  message privé !
avatar

Il y aurait quand même un ou deux bootlegs de Led Zeppelin à mettre dans la liste...