Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeep Purple › Purpendicular

Deep Purple › Purpendicular

  • 1996 • Rca 74321338022 • 1 CD

cd • 12 titres • 62:16 min

  • 1Vavoom: Ted the mechanic04:16
  • 2Loosen my strings05:57
  • 3Soon forgotten04:47
  • 4Sometimes I feel like screaming07:29
  • 5Cascades: I'm not your lover04:43
  • 6The aviator05:20
  • 7Rosa's cantina05:10
  • 8A castle full of rascals05:11
  • 9A touch away04:36
  • 10Hey Cisco05:53
  • 11Somebody stole my guitar04:09
  • 12The purpendicular waltz04:45

informations

Enregistré aux Greg Rike Productions de février à octobre 1995

line up

Ian Gillan (chant), Roger Glover (basse), Jon Lord (claviers), Steve Morse (guitares), Ian Paice (batterie)

chronique

Nous voilà donc dans une nouvelle ère de Deep Purple. Fin 1993, Ritchie Blackmore quitte le navire une nouvelle fois. La sauce n'ayant pas pris avec Joe Satriani (ça aurait quand même eu de la gueule un tel line-up !), c'est l'Américain Steve Morse qui a la lourde tâche de prendre la suite de Blackmore. Il gardera le poste sans discontinuer pendant 28 ans, soit, au moment où j'écris ces lignes, exactement la moitié de la carrière du groupe ! Avec cette septième mouture de la formation, on entre dans une (longue) phase de rock à l'ancienne avec des albums basiques, pas foncièrement mauvais mais n'apportant pas grand chose et surtout loin, très loin, du niveau des 8 premières années, florissantes, de Deep Purple. Sur ce premier album de l'ère Morse, la Mk. VII, on quitte définitivement le hard rock pour du rock à tendance bluesy. Deep Purple prend son rythme de croisière, pépère, avec une qualité d'interprétation digne de leur rang, super léché et impeccable. Ian Gillan chante bien, sans forcer son talent, le reste des musiciens possède un excellent bagage technique et une expérience qui leur permet de jouer des morceaux de rock basique de façon admirable. On a quelques jolis titres avec de belles mélodies et de belles envolées comme "Loosen my strings" et son très beau piano. "Sometimes I feel like screaming" possède un bon passage un peu plus énervé mais au milieu d'une mièvrerie sans nom (à l'image de "The aviator", du folk/rock de variété horrible)... Voilà, "Purpendicular" est un album qui n'est pas déplaisant, ça s'écoute sans sourciller, mais sans véritable éclat non plus. On est loin de la hargne et de la rage des débuts. Le rythme est le plus souvent lent, donnant ce p'tit côté groovy et coolé propre aux formations qui ont de la bouteille et qui savent jouer avec ce feeling si particulier. Simplement, à la fin de l'écoute, qu'est-ce qu'il reste ? Ben pas grand chose. Pas de frisson, pas de prise de risques, pas d'inspiration digne du passé du groupe, juste une succession d'une douzaine de morceaux (pour un peu plus d'une heure d'album quand même !) en roue libre mais sans passion. Il y a bien quelques riffs ou mélodies sympas, mais rien qui ne soit suffisamment bon ou intense pour se dire qu'on a un véritablement bon album. Et en guise de spoiler, pour synthétiser l'ère Morse, c'est-à-dire les Mk. VII et Mk. VIII, ce sera, à de rares exceptions près, le leitmotiv de ces 26 prochaines années, du rock tranquillou, sans pression, sans frisson, n'ayant jamais su s'adapter aux nouvelles générations, bref l'archétype du groupe fait pour les vieux rockers des années 60-70. "Soon forgotten" aurait mieux fait de donner son nom à l'album, cela aurait été plus approprié que ce jeu de mots à deux balles...

note       Publiée le lundi 8 janvier 2024

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Purpendicular" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Purpendicular".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Purpendicular".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Purpendicular".

Chris Envoyez un message privé àChris
avatar

En phase à 100% avec ta chro Nicko ! Ni mauvais, ni excitant... Rien de plus à ajouter si ce n'est que ce disque dort sur mes étagères depuis de nombreuses années.

Note donnée au disque :