Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMotörhead › Motörizer

Motörhead › Motörizer

cd • 11 titres • 39:02 min

  • 1Runaround Man02:58
  • 2Teach You How To Sing The Blues03:04
  • 3When The Eagle Screams03:44
  • 4Rock Out02:08
  • 5One Short Life04:06
  • 6Buried Alive03:13
  • 7English Rose03:38
  • 8Back On The Chain03:25
  • 9Heroes05:00
  • 10Time Is Right03:14
  • 11The Thousand Names Of God04:33

enregistrement

Enregistré au Studio 606 et au Sage and Sound

line up

Phil Campbell (guitares), Mikkey Dee (batterie), Lemmy Kilmister (chant, basse)

remarques

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
speed rock

"Nicko c'est comme Lemmy... il n'arrêtera JAMAIS!"... Voici une citation d'un de nos chroniqueurs les plus acharnés et respectés. Je ne sais pas si je n'arrêterai jamais, on verra dans une trentaine d'années, mais en tout cas, y'en a un qu'on n'arrête vraiment pas, c'est Lemmy. Plutôt Mr. Lemmy Kilmister. Imperturbablement tous les deux ans, le voici qui sort avec ces comparses de Motörhead un nouvel album. Je les vois déjà les détracteurs du groupe qui vont nous sortir qu'à l'instar d'AC/DC, Motörhead sort tout le temps le même album. Je laisserai ce genre de considérations de côté et encouragerai ces mêmes personnes à aller se cultiver un minimum et écouter les albums de Motörhead pour constater qu'il n'en est rien. Et le pire, c'est qu'à quelques rares exceptions près, le groupe s'en est sorti toujours très bien et depuis quelques temps, je trouve même qu'il se bonifie avec le temps. Putain, mais quel feeling encore cet album. C'est du gros rock n' roll burné (on en attendait pas moins de la part de Lemmy & co.), mais toujours super inspiré, la bibine à la main et à taper du pied ! C'est lourd, c'est rapide, c'est bon, c'est inspiré, la basse toujours aussi vrombissante, le "meilleur batteur de rock n' roll au monde" derrière les fûts et ça balance ! Putain, comment ça fait du bien. C'est intense comme du bon vieux putain de rock n' roll ("Rock out") avec toujours ce p'tit côté bluesy histoire de faire varier l'album ("One short life"). Pas de titres inutiles, pas de remplissage, de la pure jouissance. "English rose" est parfaite pour chanter sous la douche, "The thousand names of God" est une parfaite conclusion à l'album. Non, Lemmy n'est pas à la retraite, il garde toujours son chant intact et son envie de jouer du bon rock speed pied au plancher et cette expérience si énorme. Encore une fois, on se fait avoir. Un putain d'album !

note       Publiée le mardi 31 mars 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Motörizer".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Motörizer".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Motörizer".

Raven › mercredi 2 décembre 2020 - 18:18 Envoyez un message privé àRaven
avatar

Vieillit moins bien que Kiss of Death, fait chier... Le son plus papier glacé-pixellisé-compressé, un côté Motörhead-Offspring dans l'efficacité ricaine, le final tiédasse... Les semi-tubes "English Rose" et "Teach you how to sing the blues" (avec la fameuse ligne "If you wanna get your hands on a beautiful girl, you gotta use a MasterCard") restent agréables mais pas autant que dans mon souvenir. Je leur préfère désormais "When The Eagle Screams". Un côté un peu forcé, pour ne pas dire un côté Overnight Sensation (le Motörhead que j'écoute le moins avec Snake Bite Love). Ceci étant dit, "One Short Life" est un des meilleurs blues de Lemmy. Magistral. Et "Rock out" met toujours autant la banane, conne et bonne.

Note donnée au disque :       
Raven › mardi 5 janvier 2016 - 09:33 Envoyez un message privé àRaven
avatar

Jolie tautologie Dem', mais tu crains.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › mardi 5 janvier 2016 - 09:18 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Bon, je me suis de nouveau attaqué à ce Motörizer, peu avant le décès de Lemmy, histoire de m'assurer que je n'étais pas passé à côté de quelque chose, mais malheureusement mon avis n'a guère changé avec le temps. Passé un Rock Out basique mais efficace et un Thousand Names Of God tout juste acceptable, cet album est chiant. Je crois même que c'est le pire Motörhead que j'ai pu écouter jusqu'alors. A éviter, sauf pour ceux qui veulent la disco complète.

Note donnée au disque :       
vieille fessée › vendredi 3 juillet 2015 - 01:25 Envoyez un message privé àvieille fessée

Difficile de passer après le mastodonte et le très rentre dedans Kiss Of Death avec ses compositions toute plus catchy les unes que les autres et sa production de malade. Ici Motorhead reviens vers quelque chose d'un peu plus "classique" et sans surprises.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › samedi 13 juillet 2013 - 23:33 Envoyez un message privé àKlarinetthor

ecoute kiss of death