Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMotörhead › 'The golden years' Live EP

Motörhead › 'The golden years' Live EP

ep | 4 titres | 14:39 min

  • 1 Leaving here [reprise d'Eddie Holland] [03:03]
  • 2 Stone dead forever [05:20]
  • 3 Dead men tell no tales [02:54]
  • 4 Too late, too late [03:22]

enregistrement

Enregistré live en Europe entre le 7 février et le 20 avril 1980

line up

Eddie Clarke (guitare, chant), Lemmy Kilmister (chant, basse), Philthy Animal Taylor (batterie)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
speed rock

Au début des années 80, Motörhead est au sommet, le trio vient de sortir 4 albums (dont 3 rien qu'en 1979 !) qui poussent un peu loin le bouchon de la violence dans le rock n' roll. Toutes ces galettes studio assoient la notoriété du groupe mais ce sont surtout leurs performances en concert qui font parler d'eux, à coups de sets surboostés, de volume sonore particulièrement élevé et de punchlines de Lemmy du genre : "If Motörhead moved in next door, your lawn would die!". Mais jusque là, point d'albums live à se mettre sous la dent. En attendant un enregistrement en bonne et due forme, voici un petit EP 4-titres enregistré en début d'année 1980 (sur la même tournée que celle dont sera issu "Iron horse" sur le premier album live de la formation "No sleep 'til Hammersmith"). Au programme, on a deux titres de "Bomber", "Dead men tell no tales" et "Stone dead forever", un du dernier album sorti "On parole" (mais enregistré en 1976), "Leaving here" et la face B du single "Overkill", "Too late too late". A l'écoute de cet EP, ce qui me vient à l'esprit en premier, c'est "fait à la va-vite". La production est vraiment mauvaise avec un son brouillon et un mix pourri. Le chant de Lemmy est mis à l'arrière plan et le son de la basse est ignoble, super crachotant. Alors certes, on ressent bien l'énergie dégagée par le groupe, pas de soucis, c'est ce qui sauve un peu cette sortie. Le trio est bien en place et nous montre ce que doit être un groupe de rock en concert, mais il est desservi par cette production bâclée. Un côté intéressant de ce live est de proposer des morceaux quasiment secondaires par rapport aux classiques du groupe (bon OK, ce n'est pas non plus les moins connus, mais on n'a pas d'"Overkill", "No class", "Bomber" et autres "Motörhead" ici). Au final, ça reste un EP anecdotique qui se retrouvera en bonus de futures rééditions de l'album "Bomber". Même si je ne suis pas le plus grand fan de "No sleep 'til Hammersmith", il reste bien meilleur à tout niveau que ce "Golden Years" un peu fade.

note       Publiée le jeudi 26 avril 2018

partagez ''The golden years' Live EP' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "'The golden years' Live EP"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "'The golden years' Live EP".

ajoutez une note sur : "'The golden years' Live EP"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "'The golden years' Live EP".

ajoutez un commentaire sur : "'The golden years' Live EP"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "'The golden years' Live EP".

Demonaz Vikernes › vendredi 4 mai 2018 - 23:04  message privé !

3 albums en 79, dont un sans l'accord du groupe hein :) Cet EP est pour moi un complément indispensable au live de 91 (qui avait l’exécrable défaut de faire une quasi impasse sur Bomber, un choix aberrant quand on écoute les titres de cet EP), et le son est tout à fait convenable. Inclue sur les rééditions CD de Bomber.

Note donnée au disque :       
magnu › jeudi 26 avril 2018 - 21:48  message privé !

5 boules rien que pour "Stone Dead Forever" et l'intro de "Leaving here"... C'est bizarre Nicko, moi je trouve le son très bon et très clair, bien meilleur que sur "no slip":)

Note donnée au disque :