Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMotörhead › The iron fist in the iron glove

Motörhead › The iron fist in the iron glove

cd • 19 titres • 65:02 min

  • 1Iron fist
  • 2Heart of stone
  • 3Shoot you in the back
  • 4The hammer
  • 5Loser
  • 6Jailbait
  • 7America
  • 8White line fever
  • 9Religion
  • 10Go to hell
  • 11Capricorn
  • 12Grind ya down
  • 13Road crew
  • 14Ace of spades
  • 15Bite the bullet
  • 16The chase is better than the catch
  • 17Overkill
  • 18Bomber
  • 19Motorhead

enregistrement

Enregistré live le 18 mars 1982 à l'Apollo Theatre de Glasgow en Ecosse

line up

Eddie Clarke (guitare, chant), Lemmy Kilmister (chant, basse), Philthy Animal Taylor (batterie, chant)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
speed rock

Le principal intérêt de ce bootleg est de nous proposer un enregistrement d'une tournée et d'une période assez peu documentées, les derniers mois de l'époque culte de Motörhead, la première tournée suivant la sortie de l'album "Iron fist", dernier opus avec le trio infernal Lemmy-Fast Eddie Clarke-Philthy Animal Taylor. On peut même dire qu'un bootleg de cette période est rare parce que la tournée "Iron fist" avec cette configuration ne durera que quelques semaines, Clarke quittant le groupe très peu de temps après la sortie dudit album. Motörhead le remplacera en quelques jours par Brian Robertson (ex-Thin Lizzy) pour continuer la tournée. Et comme en plus, il ne s'agit pas d'un disque référence du trio (contrairement aux 3 précédents), des versions live des morceaux de cet album (à part le morceau titre) ne courent pas les rues, surtout avec le trio d'origine. C'est donc ici une occasion rêvée de pouvoir (re-)découvrir ces morceaux en conditions live, bien plus brut que sur CD. Il s'agit ici du deuxième concert de la tournée, en Ecosse, à Glasgow. Le son est acceptable sans être transcendant. Le son de la basse est parfois un peu brouillon, mais le désastre est évité, tout cela s'écoute plutôt bien, en montant un peu le son de la chaîne. Le trio est fidèle à sa réputation de repousser les limites du rock avec une performance pied au plancher, à jouer très vite et très fort, sans fioritures inutiles. Ça sent les dessous de bras et la bière pas fraîche mais ça dépote grave. Lemmy a des vocaux bien rocailleux de buveur de Jack. Le rythme est effréné avec assez peu de temps morts. Tous les morceaux sont tirés des 4 albums les plus cultes de la formation à part "White line fever" issu du premier album. Le groupe joue sur l'énergie déployée au détriment parfois de la justesse d'exécution. Mais ici, on va dire que ça fait partie du charme de ce rock n' roll 'til death bien crade et cru. On ne le sait pas encore au moment du concert, mais à peine un an après la sortie du live "No sleep 'til Hammersmith", il s'agit de l'un des derniers témoignages du groupe dans sa version culte et brute de décoffrage. Plus rien ne sera comme avant. Par la suite, Motörhead perdra une partie de ses fans les plus jusqu'au-boutistes, mais le départ d'Eddie Clarke et surtout l'arrivée de Brian Robertson donnera un souffle nouveau au trio et lui permettra de se diversifier. Ce bootleg reste un témoignage presque ultime de ce trio si important dans l'histoire de Motörhead, celui qui lui donnera sa réputation de groupe de rock le plus bruyant du monde. Et à l'écoute de ce bootleg, on ne peut pas contredire cette réputation.

note       Publiée le dimanche 26 février 2017

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The iron fist in the iron glove".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The iron fist in the iron glove".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The iron fist in the iron glove".

Nicko › lundi 27 février 2017 - 20:39 Envoyez un message privé àNicko
avatar

Effectivement, le 2ème CD de la réédition 2CD d'Iron Fist contient un live du groupe de cette tournée. Il s'agit de l'antépénultième concert du groupe avec Clarke à la guitare.

Pour le bootleg ici, le son est acceptable mais ne vaut en aucun cas un enregistrement officiel. Il y a une grande différence de qualité.

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › lundi 27 février 2017 - 09:40 Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

La réédition 2xCDs d'Iron Fist offre un autre témoignage de cette tournée je crois. Comment est le son de ce bootleg ?