Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSigmund Und Sein Freund › In theory and practice

Sigmund Und Sein Freund › In theory and practice

cd | 11 titres

  • 1 Floozy
  • 2 The oath
  • 3 Marble
  • 4 A taste of rain
  • 5 Screaming sweetness
  • 6 Trespass
  • 7 Touched with fear
  • 8 Strange stories
  • 9 In practice
  • 10 Childreick (live)
  • 11 K.A.I.D (live)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Dirk Van Severen, Kris Belaen

Musiciens additionnels : Ann V (voix)

chronique

Respire, mec, respire, làààà…Le coeur à 200 à l’heure dans cette immobilité étrangement calme, froide, pluvieuse, brumeuse…Longue avenue en pente, on se concentre sur le but, tout droit, les oeillères pour ne rien voir sur les côtés, mâchoires crispées à s’en bouffer les dents…Courage, mec, tu peux le faire, on sait qu’elle te brûle, cette haine, mais tu as trop lutté pour la laisser sortir et buter tout ce qui bouge autour de toi…D’ailleurs, elle ressent la même chose, c’est pour ça quelle te tient la main…On y va, pas trop vite car chaque pas paraît durer une éternité avec vos semelles de plomb…Sorry, vous vouliez parler musique ? Ce disque de Sigmund und sein Freund, c’est ça, une marche au ralenti au travers d’un chantier miné, à contenir sa rage de peur qu’elle ne foute le feu aux poudres…Des rythmes lourds, jamais trop rapide, cassés parfois, derrière lesquels on sent la colère de la cogne, une basse et une gratte comme deux bouledogues avides de sang que l’on tient sans cesse en laisse, bien sûr, on les lâche parfois mais c’est pour bloquer la longe aussitôt en leur arrachant la peau du coup. Le chant ? Ce n’est pas du chant mais les pensées d’un mec qui tourne dans sa chambre pour s’empêcher de sortir dans la rue pour faire un massacre; idem pour la fille, gare à tes couilles, il y a une telle froideur derrière son désespoir…’I dream about dead bodies’, ouais, toi aussi qui écoutes, tu commences à y songer. La sueur te monte aux temps, cette basse fourrageant dans ta tripaille, ces lambeaux de sax qui déchirent l’air sec par moment te vrillent les nerfs peu à peu…Dieu que ça fait du bien…N’évoque pas Dieu, tu sais qu’il est mort. Sous contrôle, tout est sous contrôle, sauf qu’au fur et à mesure de l’avancée de l’album, on a l’impression que le duo perd les commandes, se laisse aller à de plus en plus d’expérimentations indus-ambient, comme pour s’assommer…Cette flûte déboussolée…’Help me she said, it won’t hurt’…Sûr que la lame du rasoir à bien dû l’aider mais pas toi, tu restes avec ces cris, ces bruissements dans la tête comme des acouphènes de l’âme…Quelque part entre les Swans première époque, Kill the Thrill et Hint, il y a ce disque et à côté de la platine, il y a toi qui l’écoute encore et encore et qui sombre et qui aime ça…C’est la vie.

note       Publiée le mardi 2 avril 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'In theory and practice' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In theory and practice"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In theory and practice".

ajoutez une note sur : "In theory and practice"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In theory and practice".

ajoutez un commentaire sur : "In theory and practice"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In theory and practice".

cyberghost › mercredi 3 avril 2019 - 11:11  message privé !

Ça fait plaisir de voir ce groupe sur guts ! Chouette disque, mais je crois que je suis carrément plus à donf sur leur période vinylique