Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMAlbert Marcœur › Celui où y'a Joseph

Albert Marcœur › Celui où y'a Joseph

10 titres - 36:57 min

  • 1/ Éveil Matin Suivi d'Apéritif Dansant (2:51)
  • 2/ Téléphone Privé (2:05)
  • 3/ Joseph (8:33)
  • 4/ Con que j'étais (4:33)
  • 5/ Ballade de Jean (4:08)
  • 6/ Poussez Pas (3:15)
  • 7/ Velouté d'Asperges (1:57)
  • 8/ Non Long (2:20)
  • 9/ Bonne Entente (3:49)
  • 10/ Comme Avant (3:26)

enregistrement

Studio St-Nom-La-Bretèche, France, mars 1981 - décembre 1983

line up

Denis Brély (hautbois, basson, harmonium, saxophones soprano et baryton, mélodion, choeurs, pipeaux), Jacques Garret (guitares, basse, pédalier, choeurs), Bernard Morain (guitares, choeurs), Pierre Vermeire (bugle, trombone, orgues électriques, violon alto, violoncelle, clarinettes, harmonium, mélodion, saxophone alto, choeurs), Gérard Marcoeur (appeaux, pipeau piccolo, papier de verre, surfaces rugueuses, crécelle, batterie, castagnette, réveils, plaque de bois, téléphone, gong, grelots, enjoliveurs, triangle, disques de bronze, sonnettes d'appartement, xylophone), Claude Marcoeur (batterie, cymbales, charleston, choeurs), Albert Marcoeur (mélodion, harmonica, saxophone alto, piano, clarinettes, clarinette contrebasse, feutre, voix, cordes de piano),

chronique

Styles
jazz
progressif
rock
pop
Styles personnels
chanson française

"Celui Où Y'a Joseph", le quatrième album d'Albert Marcoeur, remasterisé, en format digipack, illustrations originales comprises, est enfin disponible ! Mais qu'est-ce que vous foutez encore là ? Y a rien à voir ! Y a rien à lire ! Ruez vous sur http://www.marcoeur.com et commandez ce disque immédiatement puisque, de toute façon, il n'y a que là que vous pourrez vous le procurer... Mais qu'est-ce que vous attendez de moi ? Que je vous résume en une dizaine de phrases lapidaires le travail titanesque qui tisse le squelette de ce dédale labyrinthique haut d'approximativement quarante minutes ? Mais ça va pas ou quoi ? Pas possible. Pas possible je vous dis. Je ne suis pas à la hauteur. Je ne suis pas qualifié. Non, non, non. Non, non, non, ne poussez pas ! C'est vrai, je m'étais délecté de ses trois premiers albums, mais pourquoi diable avais-je des appréhensions sur "Celui Où Y'A Joseph" ? J'avais peur. Mais peur de quoi ? D'être déçu ? Con que j'étais ! Comment est-ce seulement possible d'imaginer un seul instant d'être déçu par un homme qui, après déjà trois albums hauts en couleurs, semble apporter un soin toujours plus accru en chaque élément, à chaque détail de sa loufoque mais impostante architecture ? Poussant plus loin encore la complexité des arrangements musicaux qui illuminaient "Armes & Cycles" - c'est particulièrement vrai à l'écoute des sections écrites pour les cuivres ("Velouté D'Asperges") ou pour les percussions ("Ballade à Jean") - je ne prends pas beaucoup de risques, je pense, en affirmant, ici et maintenant, que ce quatrième disque d'Albert Marcoeur est, de loin, le plus mâture. Pourtant, ce cher Albert ne se prive pas pour déconner grave au gré de ses histoires rocambolesques. "Celui Où Y'a Joseph" est un disque vivant, pétillant, frondeur, caustique aussi parfois. Si vous êtes de ceux qui se contentent de ce qu'on leur sert pour croire qu'en France on est gâté en matière de musique originale, croyez-moi, vous n'avez encore rien entendu. Il est donc encore temps ; découvrez Albert Marcoeur !

note       Publiée le mardi 12 octobre 2004

partagez 'Celui où y'a Joseph' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Celui où y'a Joseph"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Celui où y'a Joseph".

ajoutez une note sur : "Celui où y'a Joseph"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Celui où y'a Joseph".

ajoutez un commentaire sur : "Celui où y'a Joseph"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Celui où y'a Joseph".

Scissor Man › dimanche 15 avril 2018 - 12:09  message privé !

C'est immense ! Rien que “Con que j'étais“ file le bourdon et donne envie de le réécouter; c'est mon préféré, j'ai chopé les 4 premiers sur le site des frangins, frais de port minables, livraison 3, 4 jours max, digipacks soignés. Foncez !!!! Sinon, à quoi ça sert que Proggy se décarcasse ?

Note donnée au disque :       
Scissor Man › dimanche 1 avril 2018 - 15:13  message privé !

D'ailleurs moi qui repoussait l'expérience Albert Marcoeur (je sais pas trop pourquoi d'ailleurs, étant fan d'étron fou et de débile Menthol) après avoir lu le chapitre que lui consacre Agitation Frite en attendant le II, je viens de choper le digipack directement depuis le site du label ; ils sont presque tous disponibles. Cool ! http://www.labelfreres.com/discographie.php?id=0&it=3&fr=1

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › dimanche 1 avril 2018 - 14:48  message privé !

Trouvé aujourd'hui en vinyle dans une convention de disques (avec l'album "Armes et Cycles"). J'en remets une couche (et une boule). Le morceau "Joseph" est vraiment incroyable !

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane › lundi 12 mars 2018 - 09:36  message privé !

Je n'avais pas pris le temps d'écouter cet album jusqu'à présent (ni cet artiste d'ailleurs) 'Con que j'étais'. Faut se faire au parlé/chanté mal assuré et plutôt bancal au premier abord mais musicalement c'est super accrocheur quand on aime le RIO et les musiques complexes. Je m'en vais découvrir le reste de la discographie de ce monsieur...

Note donnée au disque :       
sergent_BUCK › jeudi 12 février 2015 - 21:15  message privé !
avatar

et si les uns peuvent aider à faire découvrir l'autre, c'est tout bénef ! (l'esprit toujours aussi affuté le Albert, au passage)

Note donnée au disque :