Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKill The Thrill › Dig

Kill The Thrill › Dig

cd • 8 titres • 38:56 min

  • 1The morning (of the next day)04:09
  • 2Sixth column04:47
  • 3Out loud05:15
  • 4I will die03:42
  • 5Pale skin06:53
  • 6Blood money05:28
  • 7Beating myself04:52
  • 8My history03:08

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et produit par KTT et David Weber aux Studios des Forces Motrices, Genève, Août 1993

line up

Marylin Tognolli (basse, chant), Patrick Allard (guitare), Nicolas Dick (guitare, chant principal)

remarques

chronique

Styles
rock
indus
Styles personnels
rock indus émotionnel

1993 : la vague metal-indus i tutti quanti déferle sur la France sans crier gare. Les machines prennent leur place sur la scène musicale notamment grâce à Ministry qui aura démontré leur utilité et leur efficacité. Le succès des français de Treponem Pal et de leur excellent 'Excess & overdrive' a de plus fortement contribué à éveiller l'intérêt pour des musiques hybrides mêlant sons organiques et synthétiques, rythmes mécaniques et ambiances froides. Avec 'Dig', les marseillais de Kill The Thrill affirment immédiatement leur particularité en jouant de l'émotion et de la pulsion comme un catalyseur de leur musique. Revendiquant des influences aussi diverses que variées (Swans, Killing Joke, Godflesh), KTT propose avec 'Dig' une version plus humaine du rock industriel, exécutée dans une urgence primaire mais néanmoins compensée par des arrangements mélodiques que l'on retrouvera sur chaque album. La boîte à rythmes froide et mécanique martèle jusqu'à la lobotomie ('Sixth column', 'I will die', 'My history'), ou appuie un mouvement martial et épique sur l'excellent et spasmodique 'Blood money' ou le superbe et très mélodique 'Out loud'. Les guitares oscillent entre metal à la Godflesh ou plus noise façon Sonic Youth ou Swans. Le seul regret concernant KTT est peut-être le chant pas toujours très distinct dans ce chaos sonore très efficace, bien qu'il participe lui aussi à magnifier cette émotion propre au groupe. Rare survivant de cette époque et surtout peu prolifique (serait-ce la clé de la longévité ?), KTT n'aura en tout et pour tout pondu que 3 albums et un mini (tiré de 'Dig') en 10 ans de carrière. La qualité ne les ayant jamais quittés depuis ce premier effort, on aurait tort de s'inquiéter de leur avenir artistique. A ce propos, à quand le nouvel album ?

note       Publiée le lundi 4 octobre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dig".

notes

Note moyenne        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dig".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dig".

E. Jumbo › samedi 29 mai 2010 - 17:41  message privé !

Ah oui en effet il y a vraiment un côté hardcore (ou post- j'en sais rien), ça fait bizarre quand on connait surtout le Tellurique plus, euh "sage" ? En tout cas beaucoup moins juvénile, normal. Et ce premier album poutre déjà méchamment, une grosse baffe.

Note donnée au disque :       
Møjo › samedi 13 juin 2009 - 20:12  message privé !

Il émane de ce disque un délicieux parfum de hardcore français '90s, gage du meilleur affinement.

Note donnée au disque :       
juj › samedi 18 août 2007 - 23:15  message privé !
que de souvenirs ... mon premier, découvert dans Hard Force, les débuts d'un monde que je n'osais espérer, et le plus directement violent, aussi je lui mettrais 6, à égalité avec le suivant (découvert en dernier, dans la stupeur et le ravissement)
Note donnée au disque :       
Spektr › vendredi 6 avril 2007 - 15:11  message privé !
Excellent premier album, des riffs très entraînants qui vous reste facilement en tête, ce qui n'est donc pas sans rappeler du Godflesh certes, mais le groupe s'est se démarquer sans mal, Kill The Thrill a sa propre personnalité. Et cette personnalité, moi je l'aime :-)
Note donnée au disque :       
cyberghost › lundi 4 octobre 2004 - 22:09  message privé !
Aaaarg KTT sur Guts! merci Marco =) Haineux dissonant , noir, et parfois même apocalyptique ,ce premier album affirme déjà KTT comme une entité imposante et dévastatrice... La voix de Nicolas Dick, torturée, usée, colle effectivement très bien à la musique; tout bonnement génial ...
Note donnée au disque :