Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAutechre › Gantz Graf

Autechre › Gantz Graf

  • 2002 - Warp, WAP256 (1 cd)

cd | 3 titres

  • 1 Gantz Graf [3:58]
  • 2 Dial [6:17]
  • 3 Cap IV [9:02]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Sean Booth (programmation), Rob Brown (programmation)

remarques

Il existe une version (très chaudement recommandée) CD + DVD comprenant les trois clips suivants : Gantz Graf (r. Alex Rutterford) Second Bad Vilbel (r. Chris Cunningham) et Basscadet (r. J.S. Hunter)

chronique

Styles
ovni inclassable
techno
Styles personnels
avant-garde

Je me dois de commencer par cet EP, pour rendre hommage au premier son obscur et hermétique qu'il m'ait été donné d'entendre sur un support dit 'musical'. Point d'introduction : quatre secondes de quasi-silence dans lequel on peut entendre le très lointain écho des quatre secondes suivantes qui quant à elles déferlent à une vitesse ahurissante, dans ce qui s'apparente à un chaos sonore brut et impénétrable. S'ensuit une note régulière qui tente de reprendre l'apparence d'un rythme, avant d'être absorbée dans un point où tout converge à l'horizon (1'04" pour les curieux) avant de nous revenir d'autant plus vite. Autechre n'a pas d'égal pour nous faire percevoir la matière sonore, et la suite ne fera que le confirmer : mouvements hélicoïdaux, vrilles saccadées, les sons du duo de Sheffield ont toujours été profondément pensés dans le temps et dans l'espace (héritage de leur passé ambient) mais jamais ils n'auront atteint de telles vitesses. Peu à peu une mélodie extrêmement ténue se fait entendre sous le magma électronique, ce qui a pour effet de faire ralentir la cadence quelques temps. Le morceau se termine de façon glaciale, entièrement assurée par quelques points ancrés dans le temps autour desquels tournoient encore quelques lambeaux de textures. Les sons sont hystériques, irritants et pourtant terriblement vivants. Les quatre minutes que composent cette oeuvre d'art (l'étiquette IDM étant ici hors de propos) justifient l'achat de l'EP. S'ensuit Dial, beaucoup plus proche du Ae "classique" (si tant est qu'il y en ait un) : rythmiques superposées à des bruits inconnus du genre humain et saupoudrés de voix inintelligibles. Sa fausse répétitivité peut causer quelques désordres mentaux. A noter que Dial se prononce comme Dael de "Tri Repetae" et ce n'est pas fortuit ; tendez l'oreille ! Sans aucune transition le morceau enchaîne sur Cap.IV et son intro composé d'une suite de beats rangés par tonalités. Le morceau se voit agrémenté de quelques nappes rappellant "ep7" rendant le tout beaucoup plus digeste sur un certain temps. Seulement, Ae ne cède pas à la facilité et sitôt que l'ensemble est en place ce sont les beats qui s'emballent pour se transformer peu à peu en bruit blanc (!) si bien qu'on a l'impression de voir notre morceau disparaître comme un négatif qui verrait le jour avant d'avoir été fixé. Le silence reprend place, le disque est fini. A noter qu'il existe une version CD + DVD de cet objet, qui contient l'indispensable clip de Gantz Graf, à l'image du morceau, en cinq dimensions (visible aussi dans le DVD "Warpvisions") ainsi que deux clips quant à eux beaucoup plus dispensables : une version tronquée de Anvil Vapre et un remix de Basscadet qui vous rappellera les visuels de compilation trance-goa des années 95. Ce détail mis à part, on a là une vraie démonstration des possibilités de la musique électronique : la définition d'un nouveau paradigme, d'une manière de penser l'agencement des sons de plus en plus en accord avec ce que peut la machine, et non le contraire. "You know, some journalist saying "these tracks feel really.... whatever" and you just sit there saying "Okay"." Nous n'avons plus qu'à nous adapter.

note       Publiée le lundi 11 juin 2007

partagez 'Gantz Graf' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Gantz Graf"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Gantz Graf".

ajoutez une note sur : "Gantz Graf"

Note moyenne :        22 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gantz Graf".

ajoutez un commentaire sur : "Gantz Graf"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gantz Graf".

Hazincourt › samedi 12 novembre 2016 - 21:03  message privé !

Oui ton propos est juste, mais coil même si ils ont ouvert la brèche, cela ne sonne pas pareil, ce n'est pas aussi heu ... sophistiqué, mécanique, moderne ? Ma note est totalement subjective, je ne l'aime pas alors que j'accroche beaucoup les premiers. Je sais que ce cd est un tournant, il est même culte je pense.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › samedi 12 novembre 2016 - 19:46  message privé !

Gantz Graf est à part même dans leur disco, ca part à toute berzingue, c'est clair. Mais c'est bien Coil qui a ouvert la brèche "techno hyperdélique", il n'a qu'à écouter 'Further Back & Faster' (1991) ou 'First Dark Ride' (1994) pour s'en rendre compte.

Hazincourt › samedi 12 novembre 2016 - 19:34  message privé !

j'ai monté d'un cran :) dans ton estime aussi ? J'avais lu un truc sur ce side project dans Omega (le zine) il y a une interview de Coil et ils parlent de ce projet acid buh et de l'album de Coil jamais sorti que tu mentionnais l'autre fois... non mais j'aime pas quand les bip blip s'énervent et que je perds le file de l'audition :)

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › samedi 12 novembre 2016 - 19:31  message privé !

Je n'ai pas le souvenir d'un nom, c'était au détour d'un interview d'Autechre.

Et cache cette épouvantable note, dire que tu m'étais sympathique :(

Hazincourt › samedi 12 novembre 2016 - 19:15  message privé !

C'est pas le projet avorté "Wormsine" ? un truc qui devait être Acid si mes souvenirs sont bons.

Note donnée au disque :